CLAIRE WINDSOR

Vue 336 fois

Profession:
Actrice américaine.

Date et lieu de naissance:
14-04-1892, à Marvin dans le Kansas aux Etats-Unis.

Date et lieu du décès:
24-10-1972, à Los Angeles, Californie aux Etats-Unis.

Cause du décès:
D’une crise cardiaque à l’âge de 80 ans.

Nom de naissance:
Clara Viola Cronk. - Surnom : Ola.

État civil:
Durant sa vie, elle s'est mariée à 2 reprises et mère d'un enfant :

Mariée en 1914 avec : WILLIS BOWES - Divorcée en 1920.
Ils ont eu un fils : David, né le 09 septembre 1916

Mariée en 1925 avec le comédien : BERT LYTELL - Divorcée en 1927.

Taille:
(1m68)

Commentaires: 0

Anecdotes



photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à CLAIRE WINDSOR.

Source de : Movie Legends - Ajout de la vidéo le 06 juin 2022 par Philippe de CinéMémorial

 

Fille de George Edwin, Claire Windsor est née Clara Viola Cronk, (surnommée Ola) le 14 avril 1892, dans le petit village de Marvin dans le Kansas aux Etats-Unis. Sa mère Rosella Fearing Cronk est une artiste de théâtre. La jeune Claire qui a hérité de ce talent, a aussi une aptitude précoce pour le chant, le dessin, et la danse.

La famille déménage à Topeka au Texas, où Claire intègre l’école, préparatoire de Washburn Collège où tout au long de sa scolarité, elle est choisie pour jouer dans des pièces scolaires.

Elle se prépare pour devenir une chanteuse d’opéra, mais une terrible chute en roller l’a blessée au larynx et l’a forcée à renoncer à une carrière musicale professionnelle.



Clara épouse secrètement David Willis Bowes le 13 mai 1914 à Denver au Colorado. Leur union aboutit à la naissance d'un fils, David Willis Bowes Jr., le 9 septembre 1916, mais le couple ne dure pas, ils se séparent en 1920.

Après avoir remporté un concours de beauté, un ami lui conseil de se lancer dans une carrière d’actrice. Sans expérience, elle déménage à Los Angeles avec l’espoir de se faire remarquer. Après plusieurs tentatives, en 1919, elle arrive à se faire engager par le réalisateur Albert Parker qui lui offre un petit rôle aux cotés de Rudolph Valentino, dans «Les yeux de la jeunesse». Elle enchaine avec un drame familial « Faire plaisir à une femme » (1920) de Lois Weber, Alice, une séduisante vamp se désintéresse de son mari bientôt en faillite (Gordon Griffith) pour séduire un médecin (Edmund Burns).

C’est la réalisatrice Lois Weber, qui la baptise Claire Windsor et qui l’a fait jouer dans quelques longs métrages où elle est très souvent la vedette principale de ses films où elle excelle dans des mélodrames romantiques très en vogue dans les années 20.

Autre drame familial « Grand larceny » (1921) de Wallace Worsley, Kathleen (Claire Windsor) une belle et coquette méridionale est mariée à un avocat, mais tellement absorbé par ses affaires qu'il est incapable d'entrer dans la vie sociale de sa femme, se trouvant souvent en compagnie d'autres hommes, Kathleen finit par délaisser son mari et se laisse courtiser par un séduisant architecte.

Dans le policier «Fools first» (1922) de Marshall Neilan, un truand, (Richard Dix,) après sa sortie de prison, rencontre une employée de banque, (Claire Windsor), tombant amoureux l’un de l’autre ils décident de voler la banque où elle travaille.

Claire Windsor est souvent associé à Charles Chaplin pour des photographies publicitaires, ce qui permet à la presse d’évoquer la jeune actrice. Un coup de pouce bien mérité car elle est nommée Baby Star WAMPAS, en 1922, avec Colleen Moore, Bessie Love et Lila Lee. En 1924, elle remporte un contrat avec le tout nouveau studio MGM et tourne dans le drame sentimental « Nellie » de Emmett J. Flynn, elle est une fille maltraitée par son père qui grandit dans la pauvreté sans connaître sa mère, après bien des années elle finit par retrouver sa mère et hérite de sa fortune.

Dans un drame déchirant, « Le roi du turf » (1924) de Reginald Barker, un père (Frank Keenan) ment à sa fille pour lui offrir le luxe, jusqu’à vendre sa propriété, après des années de mensonge, il se retrouve sans le sou, apprenant la vérité, elle vient à son secours.



Dans le drame sentimental « Ah! le beau voyage » (1926) de Robert Z. Leonard, poussée par ses parents, elle accepte d’épouser un vieil ami de la famille, (Harry Carey), mais lors d’un séjour à San Francisco, elle tombe amoureuse d’un bel homme, (William Haines), son mari comprend son infidélité et lui rend sa liberté.

Elle fait encore une création mémorable dans le policier de Christy Cabanne « Nameless men » (1927), Mary est involontairement mêlée à une histoire de vol d’argent dont l’un des voleurs (Antoine Moreno) tombe amoureux d’elle mais les choses se compliquent avec son gang.

Avec l’avènement du cinéma parlant, Claire Windsor (comme nombre de ses partenaires) eut des difficultés à faire la transition vers les films sonorisés, on la voit dans une poignée de films, mais elle ne put reconquérir le prestige de ses années passées en tant que star du muet.

Au regard de sa filmographie silencieuse, Claire Windsor a joué sensiblement les mêmes rôles, la femme désirée, l’épouse adultère ou délaissée, puis arrive le cinéma parlant, où elle joue les mêmes personnages.

Elle tourne que 7 films sonores dont « Baiser d’Arabie » (1933) de Phil Rosen, alors que son mari (Walter Byron) le commandant de l'armée britannique est en poste en Arabie à la poursuite des membres d'une tribu en maraude, sa femme (Claire Windsor) entretient une liaison avec le capitaine Randall (Théodore d'Eltz), suivi du drame romantique « Deux amours » (1934) de Frank R. Strayer, le jeune médecin Adam Blythe (Johnny Mack Brown), tombe amoureux d’une jeune femme, (Claire Windsor), mais il découvre qu’elle est la fille de son ex-petite amie, qu’il a abandonné 20 ans auparavant.

Elle est Mrs. Simpkins dans une comédie fantastique « Le couple invisible » (1937) de Norman Z. McLeod Un couple (Cary Grant et Constance Bennett) qui aime s'amuser, découvrant qu'ils sont morts et qu'ils sont maintenant des fantômes, décide de bousculer le style de vie étouffant d'un de leurs amis.

Après un dernier film où elle joue la maman d’un jeune garçon (Jackie Moran) dans « Garçon aux pieds nus » (1938) de Karl Brown elle se retire du cinéma et s’implique dans diverses activités théâtrales y compris une tournée avec Al Jolson.

Sa vie privée fut assez mouvement ; un premier mariage avec Willis Bowes en 1914 ils divorcent en 1920, un fils David est né de leur union, en 1925 elle épouse en deuxième noce le comédien Bert Lytell, même échec deux ans plus tard. Claire Windsor ne devait plus se remarier mais quelques relations notables firent les gros titres de la presse à scandales où elle était fréquemment liée de manière romantique à ses partenaires masculins.

Citons un fait divers où elle fit l’écho de la presse à scandale lorsqu’elle fut poursuivie en justice par la jeune épouse d’un courtier en bourses de Boston, qui selon l’épouse l’accusa d’avoir volé son mari.



Elle consacre ses dernières années à la peinture avant de s’éteindre, victime d’une crise cardiaque, le 24 octobre 1972 à l’âge de 80 ans à Los Angeles, Californie. Elle repose au Forest Lawn Memorial Park cemetery de Glendale, California.

Pour sa contribution à l’industrie du film, Claire Windsor a une étoile sur le légendaire Hollywood Walk of Fame au 7021 Hollywood Blvd., à Hollywood, Californie…

Source : Gary Richardson - Fait le 06 juin 2022 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie



60 LONGS MÉTRAGES
_________________________________

 

1945 - HOW DOOOO YOU DO !!!
Réal : Ralph Murphy

 

1938 - BAREFOOT BOY
Réal : Karl Brown

 

1937 - COUPLE INVISIBLE .LE

 

1934 - DEUX AMOURS

 

1933 - KISS OF ARABY
Réal : Phil Rosen

 

1933 - CONSTANT WOMAN
Réal : Victor Schertzinger

 

1932 - SISTER TO JUDAS
Réal : E. Mason Hopper

 

1932 - SELF DEFENSE
Réal : Phil Rosen

 

1929 - CAPITAINE SWING

 

1929 - À MOI SATAN !

 

1928 - MIRAGES

 

1928 - GRAIN OF DUST .THE
Réal : George Archainbaud

 

1928 - DOMESTIC MEDDLERS
Réal : James Flood

 

1928 - FASHION MADNESS
Réal : Louis J. Gasnier

 

1927 - ULTIMATUM .L'
Réal : Reginald Barker

 

1927 - SATAN AND THE WOMAN
Réal : Burton L. King

 

1927 - RAPPEL .LE

 

1927 - PEUR DE MOURIR .LA
Réal : Edward H. Griffith

 

1927 - NAMELESS MEN
Réal : Christy Cabanne

 

1927 - FOREIGN DEVILS
Réal : W.S. Van Dyke

 

1927 - CLAW .THE
Réal : Sidney Olcott

 

1927 - BLONDES BY CHOICE
Réal : Hampton Del Ruth

 

1926 - TIN HATS
Réal : Edward Sedgwick

 

1926 - MONEY TALKS
Réal : Archie Mayo

 

1926 - AH ! LE BEAU VOYAGE
Réal : Robert Z. Leonard

 

1925 - SOULS FOR SABLES
Réal : James C. McKay

 

1925 - LADY WHO LIED .THE
Réal : Edwin Carewe

 

1925 - JUST A WOMAN
Réal : Irving Cummings

 

1925 - DÉSERT BLANC .LE
Réal : Reginald Barker

 

1925 - DENIAL .THE
Réal : Hobart Henley

 

1925 - DANCE MADNESS
Réal : Robert Z. Leonard

 

1924 - WHAT HAPPENED NEXT DOOR
Réal : ?

 

1924 - ROI DU TURF .LE
Réal : Reginald Barker

 

1924 - NELLIE
Réal : Emmett J. Flynn

 

1924 - FOR SALE
Réal : George Archainbaud

 

1924 - BORN RICH
Réal : William Nigh

 

1924 - A SON OF THE SAHARA
Réal : Edwin Carewe

 

1923 - ROMAN D’UNE REINE .LE
Réal : Victor Heerman

 

1923 - ETERNAL THREE .THE
Réal : Marshall Neilan et Frank Urson

 

1923 - APRÈS LA TEMPÊTE
Réal : William A. Seiter

 

1923 - ÂMES À VENDRE

 

1923 - ACQUITTAL .THE

 

1922 - ONE CLEAR CALL
Réal : John M. Stahl

 

1922 - HAINE ET AMOUR

 

1922 - FOOLS FIRST

 

1922 - FEMMES DU MONDE
Réal : Louis J. Gasnier

 

1922 - CHAÎNE BRISÉE .LA

 

1922 - APPRIVOISONS NOS FEMMES !
Réal : E. Mason Hopper

 

1921 - WHAT DO MEN WANT ?
Réal : Lois Weber

 

1921 - RAIDERS .THE
Réal : Nat Watt

 

1921 - GRAND LARCENY
Réal : Wallace Worsley

 

1921 - DR. JIM
Réal : William Worthington

 

1921 - DEUX FEMMES TROP SAGES

 

1921 - BLOT .THE

 

1920 - WHAT'S WORTH WHILE

 

1920 - LUCK OF THE IRISH .THE

 

1920 - IN THE HEART OF A FOOL

 

1920 - EVE ÉTERNELLE .L'
Réal : Lois Weber

 

1919 - VOILE DE L'AVENIR .LE

 

1919 - PEST .THE
Réal : Christy Cabanne

 

SES COURTS MÉTRAGES et DOCUMENTAIRES
__________________________________________

 

1941 - MEET THE STARS 2 : BABY STARS

 

1932 - HOLLYWOOD ON PARADE No. A-5
Court métrage de Louis Lewyn

 

1927 - LIFE IN HOLLYWOOD No. 7
Court métrage

 

1925 - 1925 STUDIO TOUR
Documentaire

 

1925 - SCREEN SNAPSHOTS No. 2
Court métrage

 

1923 - SCREEN SNAPSHOTS, SERIES 3, No. 23
Court métrage

 

1922 - SCREEN SNAPSHOTS, SERIES 3, No. 5
Court métrage 

 

_______________________ FIN ____________________

 

commentaires (0)