BERNARD BLIER

Vue 15553 fois

Profession:
Acteur et homme de théâtre français.

Date et lieu de naissance:
11-01-1916, à Buenos-Aires, Argentine.

Date et lieu du décès:
29-03-1989, à Saint-Cloud, Hauts-de-Seine, France.

Cause du décès:
Cancer généralisé à l'âge de 72 ans.

Nom de naissance:
Bernard Blier.

État civil:
Marié le 03 mai 1938 avec : GISÈLE BRUNET - Divorcé en 1965.
Ils eurent deux enfants : Bertrand Blier (Réalisateur) né le 14-03-1939 et sa fille Brigitte (Romancière)

Marié le 06 octobre 1965 avec : ANNETTE MARTIN, fille d'hôteliers jurassiens - jusqu'au décès de Bernard en 1989.

Taille:
?

Commentaires: 3

Anecdotes

Formé par Louis Jouvet, il a su s'imposer dans les rôles les plus variés, il tourna plus de 180 films.

Acteur fétiche de Michel Audiard, Bernard Blier, un des tontons flingueurs, s'illustra aussi bien dans la comédie, souvent dans des rôles de pervers cynique ou défait, mais plus encore dans le genre dramatique et dans le théâtre classique. Il s'imposa ainsi comme l'un des plus grands acteurs français du vingtième siècle.

A la libération, il enchaîne film sur film et chaque soir, il se produit au théâtre . Il y ajoute aussi des activités radiophoniques . Ce boulimique de travail reprend son ascension vers les sommets !!!

Son fils, Bertrand, devient dans les années 70 un auteur réalisateur de premier plan. Ils tourneront ensemble trois films : 'Si j'étais un espion' (1967), 'Calmos' (1976), et 'Buffet froid' (1979).

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, Bernard Blier est président du Syndicat des acteurs.

Il joue de nombreuses pièces au théâtre : l'Amant de paille, Monsieur chasse, Douze hommes en colère. Il enregistre des disques destinés aux enfants (le Petit Poucet, Ali Baba et les Quarante voleurs).

En 1973, il fait l'expérience de la télévision dans l'Ecole des femmes, au côté d'Isabelle Adjani.

Fit don de son corps à la Faculté de Médecine.

Dernière mise à jour le 24 mars 2007.

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Naissance à Buenos Aires le 11 janvier 1916. Drôle d' endroit pour un parisien de pure souche mais, son père étant biologiste à l' Institut Pasteur, les aléas de son métier ont fait que le petit Bernard a vu le jour en Argentine.

De retour en France, la famille Blier s'installe à Paris où notre idole mène des études sans enthousiasme au Lycée Condorcet. Abandonnant lentement ses études, il commence à prendre des cours de théâtre en 1931.Il se produit pour la 1 ère fois sur scène en 1934 à La Ciotat devant une salle à moitié pleine (ou à moitié vide?) pour un cachet de 50 francs. Ensuite, il s'inscrit au conservatoire où, il intégre la classe de Louis Jouvet. Aprés 3 échecs, il est enfin reçu en 1937. C'est au conservatoire qu'il fait la rencontre de deux jeunes gens avec qui il se lie d'amitié: François Perier et Gérard Oury.

Il fait quelques apparitions au théâtre puis au cinéma jusqu 'à ''Hôtel du nord'' avec Arletty et Louis Jouvet où, enfin, il trouve un rôle à sa mesure : celui de l' éclusier fou amoureux d'Arletty. Un bonheur ne venant jamais seul, au mois d'Avril 1938, il épouse Gisèle qui lui donnera, le 14 mars 1939, le petit Bertrand. Il tourne ensuite '' Le jour se lève'' avec Jean Gabin. Cette rencontre est le début d' une longue amitié entre les deux hommes.

En juillet 1939, c' est le concours de sortie du conservatoire. De l' avis général, Bernard réussit la meilleure prestation mais, à l' annonce des prix, son nom est totalement oublié. Un début d' émeute a lieu dans la prestigieuse enceinte tandis que Blier, en larmes, est porté en triomphe par ses pairs. Mais comme cela peut sembler dérisoire par rapport à ce qui se prépare! En effet, nous sommes fin août et la guerre se prépare.

Bernard, comme tant de français, est mobilisé. Il se retrouve 2 ème classe dans un régiment d'infanterie à Mayence. Comme tant d'autres, il se demande ce qu'il fait là et passe son temps à écrire des lettres pleines de désarroi. Puis arrive le 10 mai 1940 et il se retrouve avec des milliers de soldats en partance pour l'Allemagne. Il est interné au stalag 17-A près de la frontière Austro-Hongroise et entame, bien malgré lui, une spectaculaire cure d'amaigrissement. Après presqu'un an d'emprisonnement et 27 kilos en moins, il arrive à se faire rapatrier comme sanitaire. De retour à Paris, il court le cacheton avec son nouveau physique : celui d'un séducteur! Des amis comme Christian-Jaque, Autant-Lara et Marcel Achard lui permettent de survivre en lui offrant des petits rôles au cinéma ainsi qu 'au théâtre .

A la libération, il enchaîne film sur film et chaque soir, il se produit au théâtre . Il y ajoute aussi des activités radiophoniques . Ce boulimique de travail reprend son ascension vers les sommets !!!. Néanmoins, malgré la naissance de sa fille Brigitte, la vie de son couple se ressent de ses nombreuses absences et, les mauvaises langues diront, de ses liaisons extra conjugales. Dans les années 50, il joue des seconds rôles ( beaucoup de cocus! ) avec les plus grands réalisateurs mais il lui faudra attendre le début des années 60 pour obtenir des rôles à sa mesure.

Trois raisons à ce nouveau départ:
En 1958, le cinéma italien fait appel à lui et lui donne des rôles dramatiques dignes de son talent. Il tourneras plus de 30 films dans ce pays dont il aimait aussi la nourriture.
Sa collaboration avec Georges Lautner, Henri Verneuil et Michel Audiard, qui lui écrit des textes cousu main, en font un acteur incontournable du cinéma français.
Puis, en 1960, il fait la rencontre d'Annette à Pontarlier. A 44 ans, il tombe fou amoureux de cette jeune femme de 20 ans plus jeune que lui. Après de multiples péripéties, il parvient à l' épouser le 06 octobre 1965 et ils vivront 26 années de bonheur.

Les années 60 sont celles de la réussite! Des rôles inoubliables dans des films devenus classiques. Il donne la réplique aux plus grands (Gabin, Belmondo, Ventura,Lefebvre, etc...) dans des tournages qui se passent dans la bonne humeur et l' amitié. Il tourne aussi dans des films sans prétentions où il excelle dans les rôles de gangsters maladroits. Fin 60, il connaît un petit creux en France, dû en partie à la nouvelle vague, mais début 70, une nouvelle génération va lui donner un nouveau départ.

Il tourne en compagnie de Pierre Richard et Jean Yanne et crée un nouveau rôle : celui du comique méchant! Plus ignoble et antipathique, tu meurs! Mais le public en redemande et il enchaîne tournage sur tournage. En 1975, un grand moment arrive: il tourne sous la direction de son fils.'' Calmos'' n' a pas le succès escompté mais le père et le fils récidiveront en 1979 avec '' Buffet froid'', un chef d' oeuvre d' humour noir. Entre temps, en 1976, il est remonté sur les planches et a créé ''A vos souhaits '' au Théâtre des Champs Elysées. C' est un énorme succès !!!

Les années 80 se passent surtout en italie où il est considéré comme l' égal des acteurs locaux.Le 20 juin 1986, il est récompensé d' un Donattello du meilleur second rôle (Le C ésar italien) pour ''Pourvu que ce soit une fille''. Il retourne une dernière fois au théâtre en 1981. Il joue ''Le nombril'' de Jean Anouilh à l' Atelier et c' est un triomphe !!!

Malheureusement, en 1985, un cancer de la prostate est détecté. Ses proches refusent de lui dire la vérité et Bernard continue son métier. Le mal continue sa progression et atteint les os. Le cinéma français s' émeut alors et lui attribue le César d' honneur en 1989. Lorsqu'il parait le 4 mars, sur la scène de l' Empire, la salle se lève et applaudit longuement le fantôme de Bernard Blier. Celui çi avance à petits pas, dialogue avec Michel Serrault, recoit sa statuette et s'en va. A ce moment, la France entière a compris qu'on ne le reverrait plus vivant. Cet hommage est un adieu !!!

Le 29 mars 1989, tout est fini! Et comme disait son ami Audiard : Quand un type comme ça se retire, y'à pas de place a prendre C'est la fin d'une époque !!!

 

SES RÉCOMPENSES :

1989 - César d'honneur au Césars du Cinéma Français.
______________________________________________________________________________

Filmographie

 

178 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_________________________________

 

1989 - MIGRATIONS

 

1988 - KINSKI PAGANINI

 

1988 - 2 FANFARONS .LES

 

1988 - MANGECLOUS

 

1988 - ADA DANS LA JUNGLE

 

1987 - CATIN POUR DEUX LARRONS .UNE

 

1987 - SOTTO IL RISTORANTE CINESE

 

1987 - POSSÉDÉS .LES

 

1986 - TWIST AGAIN À MOSCOU

 

1986 - JE HAIS LES ACTEURS

 

1985 - MES CHERS AMIS 3

 

1985 - POURVU QUE CE SOIT UNE FILLE

 

1985 - ÇA N'ARRIVE QU'À MOI

 

1985 - DOUBLE VIE DE MATHIAS PASCAL .LA

 

1985 - FOU DE GUERRE .LE

 

1981 - CHACUN SON TOUR

 

1981 - PÉTROLE ! PÉTROLE !

 

1980 - FUITE EN AVANT .LA

 

1980 - PASSION D'AMOUR

 

1980 - EUGENIO

 

1979 - MALADE IMAGINAIRE .LE

 

1979 - SÉRIE NOIRE

 

1979 - BUFFET FROID

 

1976 - NUIT D'OR

 

1975 - MES CHERS AMIS

 

1975 - CALMOS

 

1975 - CORPS DE MON ENNEMI .LE

 

1975 - FAUX-CUL .LE

 

1975 - C'EST DUR POUR TOUT LE MONDE

 

1975 - CE CHER VICTOR

 

1974 - BONS BAISERS À LUNDI

 

1974 - C'EST PAS PARCE QU'ON A RIEN À DIRE QU'IL FAUT FERMER SA GUEULE...

 

1974 - PROCESSO PER DIRETTISSIMA

 

1974 - IL PIATTO PIANGE

 

1973 - CHINOIS À PARIS .LES

 

1973 - PAR LE SANG DES AUTRES

 

1973 - MAIN À COUPER .LA

 

1973 - MOI Y'EN A VOULOIR DES SOUS

 

1973 - JE SAIS RIEN MAIS JE DIRAI TOUT

 

1972 - GRAND BLOND AVEC UNE CHAUSSURE NOIRE .LE

 

1972 - ELLE CAUSE PLUS, ELLE FLINGUE

 

1972 - TOUT LE MONDE IL EST BEAU, TOUT LE MONDE IL EST GENTIL

 

1972 - BOCCACCIO

 

1972 - HOMO EROTICUS

 

1971 - JO

 

1971 - DOIGTS CROISÉS .LES

 

1971 - GROSSE COMBINE .LA

 

1971 - TUEUR .LE

 

1970 - LAISSE ALLER, C'EST UNE VALSE

 

1970 - DISTRAIT .LE

 

1970 - ELLE NE BOIT PAS, ELLE FUME PAS, ELLE DRAGUE PAS, MAIS... ELLE CAUSE

 

1970 - CRI DU CORMORAN LE SOIR AU-DESSUS DES JONQUES .LE

 

1969 - APPELEZ-MOI MATHILDE

 

1969 - MON ONCLE BENJAMIN

 

1968 - NOS HÉROS RETROUVERONT-ILS LEURS AMIS MYSTÉRIEUSEMENT DISPARUS EN AFRIQUE ?

 

1968 - LIMITE DU PÉCHÉ .LA

 

1968 - FAUT PAS PRENDRE LES ENFANTS DU BON DIEU POUR DES CANARDS SAUVAGES

 

1967 - PEAU D'ESPION

 

1967 - ÉTRANGER .L'

 

1967 - IDIOT À PARIS .UN

 

1967 - CAROLINE CHÉRIE

 

1967 - FOU DU LABO 4 .LE

 

1967 - COPLAN SAUVE SA PEAU

 

1966 - SI J'ÉTAIS UN ESPION

 

1966 - DUEL DANS LE MONDE

 

1966 - RAPT À DAMAS

 

1966 - GRAND RESTAURANT .LE

 

1966 - CRIME PRESQUE PARFAIT .UN

 

1966 - DU MOU DANS LA GÂCHETTE

 

1965 - QUAND PASSENT LES FAISANS

 

1965 - BONS VIVANTS .LES

 

1965 - CASANOVA 70

 

1965 - QUESTION D'HONNEUR

 

1964 - CHANCE ET L'AMOUR .LA

 

1964 - COCU MAGNIFIQUE .LE

 

1964 - BARBOUZES .LES

 

1964 - CHASSE À L'HOMME .LA

 

1964 - HAUTE INFIDÉLITÉ

 

1963 - TONTONS FLINGUEURS .LES

 

1963 - GERMINAL

 

1963 - CENT MILLE DOLLARS AU SOLEIL

 

1963 - CAMARADES .LES

 

1963 - BONNE SOUPE .LA

 

1963 - AIGLE DE FLORENCE .L'

 

1962 - POURQUOI PARIS ?

 

1962 - MATHIAS SANDORF

 

1962 - SAINTES NITOUCHES .LES

 

1961 - PETITS MATINS .LES

 

1961 - CAVE SE REBIFFE .LE

 

1961 - SEPTIÈME JURÉ .LE

 

1961 - MONOCLE NOIR .LE

 

1961 - EN PLEIN CIRAGE

 

1961 - GUÉRILLEROS .LES

 

1960 - ENNEMI DANS L'OMBRE .L'

 

1960 - VIVE HENRI IV, VIVE L'AMOUR

 

1960 - PRÉSIDENT .LE

 

1960 - FAMILLE FENOUILLARD .LA

 

1960 - BOSSU DE ROME .LE

 

1960 - ARRÊTEZ LES TAMBOURS

 

1960 - CHACUN SON ALIBI

 

1959 - GRANDE GUERRE .LA

 

1959 - SECRET DU CHEVALIER D'EON .LE

 

1959 - MARCHE OU CRÈVE

 

1959 - MARIE-OCTOBRE

 

1959 - YEUX DE L'AMOUR .LES

 

1958 - CHATTE .LA

 

1958 - EN LÉGITIME DÉFENSE

 

1958 - BONNE TISANE .LA

 

1958 - SANS FAMILLE

 

1958 - ARCHIMÈDE LE CLOCHARD

 

1958 - GRANDES FAMILLES .LES

 

1958 - JOUEUR .LE

 

1958 - MISÉRABLES .LES

 

1958 - ÉCOLE DES COCOTTES .L'

 

1957 - RETOUR DE MANIVELLE

 

1957 - QUAND LA FEMME S'EN MÊLE

 

1957 - HOMME À L'IMPERMÉABLE .L'

 

1956 - CRIME ET CHÂTIMENT

 

1956 - PRISONNIERS DU MAL .LES

 

1955 - DOSSIER NOIR .LE

 

1955 - HUSSARDS .LES

 

1954 - SCÈNES DE MÉNAGE

 

1953 - SECRETS D'ALCÔVE

 

1953 - AVANT LE DÉLUGE

 

1952 - SUIVEZ CET HOMMEn

 

1952 - JE L'AI ÉTÉ TROIS FOIS

 

1951 - MAISON BONNADIEU .LA

 

1951 - AGENCE MATRIMONIALE

 

1950 - SOUVENIRS PERDUS

 

1950 - SANS LAISSER D'ADRESSE

 

1950 - ANCIENS DE SAINT-LOUP .LES

 

1949 - SOURICIÈRE .LA

 

1949 - RETOUR À LA VIE

 

1949 - MANÈGES

 

1949 - INVITÉ DU MARDI .L'

 

1949 - MONSEIGNEUR

 

1948 - D'HOMME À HOMMES

 

1948 - ÉCOLE BUISSONNIÈRE .L'

 

1948 - CASSE-PIEDS .LES

 

1947 - DÉDÉE D'ANVERS

 

1947 - QUAI DES ORFÈVRES

 

1946 - CAFÉ DU CADRAN .LE

 

1945 - MESSIEURS LUDOVIC

 

1945 - MONSIEUR GRÉGOIRE S'ÉVADE

 

1945 - SEUL DANS LA NUIT

 

1944 - FARANDOLE

 

1943 - PETITES DU QUAI AUX FLEURS .LES

 

1943 - JE SUIS AVEC TOI

 

1943 - CARMEN

 

1943 - DOMINO

 

1942 - SYMPHONIE FANTASTIQUE .LA

 

1942 - JOURNAL TOMBE À CINQ HEURES .LE

 

1942 - ROMANCE À TROIS

 

1942 - MARIE-MARTINE

 

1942 - FEMME QUE J'AI LE PLUS AIMÉE .LA

 

1941 - NUIT FANTASTIQUE .LA

 

1941 - CAPRICES

 

1941 - MARIAGE DE CHIFFON .LE

 

1941 - PREMIER BAL

 

1941 - PAVILLON BRÛLE .LE

 

1941 - ASSASSINAT DU PÈRE NOËL .L'

 

1939 - NUIT DE DÉCEMBRE

 

1939 - ENFER DES ANGES .L'

 

1939 - QUARTIER LATIN

 

1939 - JOUR SE LÈVE .LE

 

1938 - HÔTEL DU NORD

 

1938 - ENTRÉE DES ARTISTES

 

1938 - PLACE DE LA CONCORDE

 

1938 - ALTITUDE 3200

 

1938 - GRISOU

 

1938 - HABIT VERT .L'

 

1938 - RUISSEAU .LE

 

1938 - ACCORD FINAL

 

1937 - GRIBOUILLE

 

1937 - DAME DE MALACCA .LA

 

1937 - MESSAGER .LE

 

1937 - DOUBLE CRIME SUR LA LIGNE MAGINOT

 

1936 - TROIS, SIX, NEUF

 

4 PARTICIPATIONS POUR LA TÉLÉVISION.
____________________________________________


1984 - BELLES ANNÉES .LES

1979 - ON PURGE BÉBÉ

1979 - FEU LA MÈRE DE MADAME
Téléfilm de Jeannette Hubert

1973 - ÉCOLE DES FEMMES .L'
Téléfilm de Raymond Rouleau

 

2 DOCUMENTAIRES
______________________________

1978 - PORTRAIT DE JACQUES DUFILHO
Documentaire de François Chatel


1960 - SPÉCIAL NOËL : JEAN GABIN
Documentaire et court métrage de Frédéric Rossif

_____________________________________

 

commentaires (3)

Phil

27-08-2009 17:28:53

grand acteur

Marco

07-01-2010 11:53:24

Je le revois recevant un cèsar d`honneur en 1989 par Michel Serrault , il ètait très mal , très amaigri , pourquoi le montrer ? Pourquoi attendre une fin de carriere exceptionnelle pour lui remettre ce prix ?

lafred

08-05-2010 01:48:01

J'avoue... ce soir j'ai du vague à l¨'âme... cependant je voulais revoir Bernard aux César... Pour la dernière fois, avec toute la tendresse et le respect dûs à sa mémoire. Or pas ces images. Tant mieux ou tant pis, où qu'il soit, il est éterne sur pellicule...