ANNE BANCROFT

Vue 15118 fois

Profession:
Actrice, réalisatrice, scénariste et chanteuse américaine.

Date et lieu de naissance:
17-09-1931, à New York,dans le Bronx aux États-Unis.

Date et lieu du décès:
06-06-2005, à l'hôpital du Mont-Sinaï de New York, New York, États-Unis.

Cause du décès:
D'un cancer de l'utérus à l'âge de 73 ans.

Nom de naissance:
Anna Maria Louisa Italiano - Surnom : Annie.

État civil:
Mariée le 01 juillet 1953 avec : MARTIN MAY - divorcée le 13 février 1957.

Mariée le 05 août 1964 avec le réalisateur et acteur : MEL BROOKS - Jusqu'au décès d'Anne en 2005
Ils eurent un fils l'acteur : Max Brooks, né en 1972.

Taille:
(1m69)

Commentaires: 1

Anecdotes

Fille de Michael Bancroft, et de Mildred Bancroft.

Sœur de Joanne Bancroft et de Phyllis Bancroft.

 

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à ANNE BANCROFT

Source : Basilnelson de Movie Legends - Ajout de la vidéo le 01 octobre 2011 par Philippe de CinéMémorial

 

Actrice, réalisatrice, scénariste et chanteuse, Anne Bancroft, est née Anna Maria Louisa Italiano le 17 septembre 1931 dans le quartier du Bronx à New York, dans une famille catholique d'immigrés italiens. Deuxième des trois enfants de Michael G Italiano un modéliste dans l'industrie du vêtement et de Milderd (née DiNapoli) une réceptionniste téléphonique.

Anne Bancroft a fait ses études au lycée Christophe Colomb et s’oriente vers une carrière scientifique. Son diplôme en poche, elle change de cap et entre en 1947 à l’American Academy of Dramatic Arts de Manhattan. Elle fait forte impression auprès de la directrice Frances Fuller, qui la recommande à son mari, Worthington Miner, responsable du département de télévision à CBS. Son audition réussie, elle apparaîtra régulièrement jusqu’en 1952 à la télé notamment dans la série « Studio One » de 1950 à 1951 sous le nom: Anne Marno.

Sa présence physique attire l'attention de Darryl F. Zanuck, le patron de la 20th Century-Fox, ce dernier la convoque pour un bout d’essai à l’écran. Son test réussi, Anne signe son premier contrat et s’installe à Los Angeles. Elle adopte le nom de Anne Bancroft et se voit engagée en 1951 dans « Troublez-moi ce soir » de Roy Ward Baker, jouant une chanteuse de cabaret aux côtés de Marilyn Monroe et de Richard Widmark. Suivent quelques rôle mineurs comme « Le trésor du Condor d'or » (1953) de Delmer Daves, une aventure romantique avec Cornel Wilde ; « Les plus grandes vedettes du monde » un biopic musical de Mitchell Leisen avec David Wayne; « Le raid » (1954) un western de Hugo Fregonese, dans lequel elle campe une veuve attrayante dont le chef d'un groupe de prisonniers (Van Heflin) évadés tombe amoureux d'elle. Les critiques lui sont favorables.

Dès lors, elle enchaîne avec des rôles plus conséquents citons : « L’homme de San Carlos » (1956) de Jesse Hibbs elle est Tianay une veuve indienne, qui tombe amoureuse de Clun (Audie Murphy) un agent aux affaires des indiennes ; « La fille aux bas noirs » (1957) un thriller de Howard W. Koch, psychologiquement perturbée, elle commet plusieurs meurtres dans un motel avec comme partenaires Lex Barker et Mamie Van Doren.

En 1958 Anne Bancroft fait une parenthèse cinématographique et fait ses débuts à Broadway aux cotés de Henry Fonda dans «Two for the Seesaw», une pièce de William Gibson réalisé par Arthur Penn, son rôle ethnique lui a valu un Tony Award en tant que meilleure actrice. L'année suivante, elle fait à nouveau équipe avec Gibson et Penn pour «The Miracle Worker», pour lequel elle remporte un deuxième Tony Award. En 1962 Arthur Penn adapte la pièce au grand écran sous le titre de « Miracle en Alabama » (1962), l’histoire d’une fillette (Patty Duke), aveugle, sourde et muette, ses parents font appel à une institutrice (Anne Bancroft) aux méthodes révolutionnaires, malgré quelques doutes, petit à petit les résultats sont encourageants, la fillette s’éveille et la transformation est foudroyante, un rôle émouvant qui lui vaut plusieurs prix dont l'Oscar de la meilleure actrice.

Elle est a nouveau récompensée d'un Golden Globe de la meilleure actrice catégorie drame avec « Le mangeur de citrouilles » (1964) un poignant drame familial de Peter Finch, elle est absolument extraordinaire dans un rôle complexe, celui d’une mère de famille divorcée avec cinq enfants, elle épouse en troisième noce un écrivain (Peter Finch) ensemble ils auront trois enfants, mais elle va découvrir qu’il a une maîtresse qui est enceinte elle devient dépressive et névrotique. Puis Inspiré d'une histoire vraie, elle joue une femme suicidaire dans « Trente minutes de sursis » de Sydney Pollack avec Telly Savalas et Sidney Poitier.

C’est aussi cette année 1964 qu’elle épouse le réalisateur comique Mel Brooks, avec lequel il a eu un garçon Max. Elle a fait plusieurs apparitions dans ses films, dont «Blazing Saddles» (1974), «Silent Movie» (1976), où dans «Être ou ne pas être» (1983), dans lequel, le couple joue deux comédiens qui tentent de ralentir la progression des nazis en utilisant leurs talents d'acteurs. Elle est a nouveau récompensée d’un Golden Globe de la meilleur actrice pour le drame romantique « Le lauréat » (1967) de Mike Nichols, Mme Robinson un femme couguar séduit le jeune Benjamin (Dustin Hoffman) qui découvre les joies du sexe, mais les choses se compliquent quand celui-ci tombe amoureux de sa fille (Katharine Ross).

Les années 70, lui sont aussi favorables, elle gagne le prix NBR de la meilleure actrice pour « Le tournant de la vie » (1977) de Herbert Ross, deux femmes passionnées par la danse, (Anne Bancroft et Shirley Maclaine), les deux amies arrivées au crépuscule de leur vie se retrouvent et se remémorent leur passé.

En 1979, elle a réalisé son unique film « Fatso », elle traite de façon humoristique mais avec sérieux, la vie pas très rose de son frère obèse (Dom DeLuise) qui tente de se soigner mais succombe toujours à la tentation du réfrigérateur. Elle gagne le BAFTA de la meilleure actrice pour « 84 Charing Cross Road » (1986) de David Hugh Jones, tiré d'une histoire vraie, une femme passionnée de littérature correspond d'une façon touchante pendant vingt ans avec un libraire londonien, qui peut lui envoyer des livres rares tant désirés, mais lorsqu’elle veut le voir, ils ne parviennent jamais à se rencontrer.

Dans les années 90 , elle tournera encore quelques films mais qui ne lui apporterons rien de plus à sa brillante carrière. Présente aussi à la télévision, notamment dans la «Jésus of Nazareth » (1977) et « Oldenburg Living Confesser Widal Tells All » (1994) dans quelques téléfilms dont « Broadway Bund » (1992) et « Homecoming » (1996). Dans « Deep in My Heart » (1999), elle a dépeint une femme qui abandonne sa fille métisse, le produit d'une agression sexuelle et remporte un Emmy Award.

Malgré l’impression de force et d’invisibilité qu’elle dégageait, Anne Bancroft n'a jamais été tout à fait à l'aise d'être une star, elle protégeait sa vie privée, elle aimait son temps libre, loin du travail, chiner et entretenir son jardin et passer des soirées avec son mari et leurs amis.

Cette grande actrice s’est éteinte le 6 juin 2005 à l'âge de 73 ans d'un cancer de l'utérus à l’Hôpital du Mont Sinaï à New York.

Source : Gary Richardson - Fait le 13 janvier 2021 par Philippe de CinéMémorial.

 

SES RÉCOMPENSES :

 

1999 - Pour : Deep in my heart - Emmy pour l'actrice de soutient exceptionnelle dans une série TV ou un téléfilm États-Unis.

1996 - Prix de Comédie pour l'ensemble de sa carrière aux American Comedy Awards, États-Unis.

1988 - Pour : 4 CHARING CROSS ROAD - BAFTA de la meilleure actrice, British Academy Awards, Royaume-Uni.

1977 - Pour : LE TOURNANT DE LA VIE - Prix NBR de la meilleure actrice par la National Board of Review, États-Unis.

1968 - Pour : LE LAURÉAT - Golden Globe de la meilleure actrice de cinéma catégorie comédie ou musicale, États-Unis.

1965 - Pour : LE MANGEUR DE CITROUILLES - Golden Globe de la meilleure actrice de cinéma catégorie drame, États-Unis.

1965 - Pour : LE MANGEUR DE CITROUILLES - BAFTA de la meilleure actrice étrangère, British Academy Awards, Royaume-Uni.

1964 - Pour : LE MANGEUR DE CITROUILLES - Prix d'interprétation féminine, Festival de Cannes, France.

1963 - Pour : MIRACLE EN ALABAMA - Oscar de la meilleure actrice, États-Unis.

1963 - Pour : MIRACLE EN ALABAMA - BAFTA de la meilleure actrice étrangère, British Academy Awards, Royaume-Uni.

1962 - Pour : MIRACLE EN ALABAMA - Prix de la meilleure actrice, Festival international du film de San Sebastian, Espagne.

1962 - Pour : MIRACLE EN ALABAMA - Prix NBR de la meilleure actrice par la National Board of Review, États-Unis.

Filmographie

 

52 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_________________________________

 

2008 - DELGO

 

2001 - BEAUTÉS EMPOISONNÉES

 

2000 - IL SUFFIT D'UNE NUIT

 

2000 - AU NOM D'ANNA

 

1998 - DE GRANDES ESPÉRANCES

 

1997 - CRITICAL CARE

 

1997 - À ARMES ÉGALES

 

1996 - SUNCHASER

 

1995 - WEEK-END EN FAMILLE

 

1995 - DRACULA : MORT ET HEUREUX DE L'ÊTRE

 

1995 - PATCHWORK DE LA VIE .LE

 

1992 - MALICE

 

1993 - LUNE DE MIEL À LAS VEGAS

 

1992 - NOM DE CODE : NINA

 

1992 - EN ROUTE POUR MANHATTAN

 

1992 - LOVE POTION

 

1991 - MISTER JONES

 

1988 - TORCH SONG TRILOGY

 

1988 - BERT RIGBY, YOU'RE A FOOL

 

1986 - SOIR M'MAN

 

1986 - POSTE RESTANTE

 

1985 - AGNÈS DE DIEU

 

1984 - À LA RECHERCHE DE GARBO

 

1983 - TO BE OR NOT TO BE

 

1980 - HOMME ÉLÉPHANT .L'

 

1980 - FATSO

 

1977 - TOURNANT DE LA VIE .LE

 

1977 - JÉSUS DE NAZARETH

 

1976 - DERNIÈRE FOLIE DE MEL BROOKS .LA

 

1975 - VIOL ET CHÂTIMENT

 

1975 - ODYSSÉE DU HINDENBURG .L'

 

1974 - PRISONNIER DE LA DEUXIÈME AVENUE .LE

 

1971 - GRIFFES DU LION .LES

 

1967 - LAURÉAT .LE

 

1966 - FRONTIÈRE CHINOISE

 

1965 - TRENTE MINUTES DE SURSIS

 

1964 - MANGEUR DE CITROUILLES .LE

 

1962 - MIRACLE EN ALABAMA

 

1958 - DES YEUX POUR PLEURER

 

1957 - FILLE AUX BAS NOIRS .LA

 

1957 - VILLE DE LA VENGEANCE .LA

 

1956 - POURSUITES DANS LA NUIT

 

1956 - HOMME DE SAN CARLOS .L'

 

1955 - ROI DU RACKET .LE

 

1955 - CHARGE DES TUNIQUES BLEUES .LA

 

1955 - NEW YORK CONFIDENTIEL

 

1955 - SIXIÈME VICTIME .LA

 

1954 - RAID .LE

 

1954 - PANIQUE SUR LA VILLE

 

1953 - KID FROM LEFT FIELD .THE

 

1953 - GLADIATEURS .LES

 

1953 - TRÉSOR DU GUATÉMALA .LE

 

1952 - TROUBLEZ-MOI CE SOIR

 

1952 - PLUS GRANDES VEDETTES DU MONDE .LES

 

_______________________FIN_____________________

 

commentaires (1)

mureau3372

10-04-2012 13:52:38

Très belle femme, la beauté, la sensualité et la grasse incarnées. Une pointe de nostalgie à découvrir cette actrice d'une époque d'un autre temps, qui représente le romantisme à l'état pur. Repose en paix Anne.