Accueil   |   Acteurs   |   Nouvelles   |   Filmographie   |   Liens   |   Livre d'or   |   Contact
ALBERTO LATTUADA
Cette page a été vue 3363 fois

ALBERTO LATTUADA

Ajouter votre commentaire
      

INFORMATIONS :

 

Profession :

 

Réalisateur, scénariste, acteur et producteur italien.

Date et lieu de naissance :

13-11-1914, à Milan, Lombardie, Italie.

Date et lieu du décès :

03-07-2005, à Rome, Italie.

Cause du décès :

De mort naturelle à l'âge de 91 ans.

Nom de naissance :

Alberto Lattuada.

État civil :

Marié jusuqu'à son décès à l'actrice : CARLA DEL POGGIO (02.04.1945 - 2005)
Ils eurent deux enfants.

Taille :

?

 

ANECDOTES :

 

Fils du compositeur Felice Lattuada (1882 - 1962).

Il a été trois fois membre du jury au Festival de Venise (1958 - 1986 - 1990)

Il a fait ses débuts au cinéma en 1933 comme décorateur pour "Cuore Revelatore" réalisé par Alberto Mondadori et Cesare Vita.

Alberto Lattuada a d'abord été diplômé en architecture avant de se lancer dans le cinéma. Il a réalisé 32 films.


                              

 

 

Ajouter votre commentaire

 


SA BIOGRAPHIE

 

Il avait tourné avec tout ce que le cinéma italien comptait de beaux acteurs et aimait aussi, l'époque le voulait, faire travailler les jeunes premiers français des années 60 (Christian Marquand, Jean Sorel, Jean-Claude Brialy). On ne l'oubliait pas. Mais, né le 3 novembre 1914, il s'était retiré des plateaux il y a une bonne vingtaine d'années. Il s'est éteint hier matin dans sa maison de campagne, non loin de la capitale. Ses obsèques seront célébrées demain, en l'église des Artistes de la place du Peuple à Rome.

Alberto Lattuada était d'abord un homme de culture. Fils de Felice Lattuada, compositeur sensible, il avait très tôt été engagé dans le monde de l'art, rédigeant des articles pour un journal d'avant-garde, Camminare, dès ses années de lycée. Ce cinéaste virtuose dans l'art de traduire en images le secret des coeurs, les pulsions contradictoires, avait d'abord fait des études d'architecture et c'est comme décorateur qu'il fit ses débuts dans le septième art avec Cuore revalatore de Mondadori et Vita avant d'être conseiller pour le premier long-métrage réalisé en couleurs. On est avant la guerre. Et Lattuada continue d'écrire.

C'est en pleine occupation nazie, en 1943, qu'il va tourner à Rome son premier film, Giacomo l'idéaliste, d'après le roman d'Emilio De Marchi. Il fait alors preuve d'une capacité d'analyse méticuleuse et très personnelle, utilisant notamment la calligraphie pour des effets très étranges, méthode qui lui permet aussi de braver la censure...

A la libération, il se tourne vers le néoréalisme avec notamment Le Bandit (1946), «cri de révolte asocial», dit-il, et Sans pitié (1948), chronique sombre de l'Italie d'après-guerre. Dans le Mulino del Po (1949), il dénonce la condition sociale des paysans de la plaine du Pô. Luci del varietà, tourné en 1951 avec Fellini, critiquait le monde du spectacle avec ironie, mais fut un échec commercial qui faillit le ruiner. Avec Il cappotto (1952) et La spiaggia (1953), il prend ses distances avec le néoréalisme, sans cesser de dénoncer de manière acerbe l'hypocrisie d'une certaine bourgeoisie, ce qui lui vaut une interpellation parlementaire de la démocratie chrétienne.

Découvreur de jeunes talents, il a mis en scène Giuletta Masina, Martine Carol, Jacqueline Sassard (qui incarne une jeune fille de 15 ans mélancolique et romantique dans Guendalina, 1957), Catherine Spaak (Il dolci Inganni, 1970). Puis, dans les années 70, Therese-Ann Savoy, Nastassja Kinski, Dalila Di Lazzaro, Clio Goldsmith.

Eclectique, il passe avec désinvolture du film policier (L'Impreviso en 1961, Il mafioso en 1962), aux comédies ironiques (Don Giovanni in Sicilia, 1967 - Venga a prendere un caffé da noi, 1970) et jusqu'au film de guerre (Fraulein Doktor, 1969).

En 1978, Cosi come sel (La Fille) réunit Mastroianni, Nastassja Kinski, Francisco Rabal en une troublante histoire tandis que La Cigala, en 1980, mélodrame singulier, donne à Virna Lisi un rôle superbe.

Sur le tard de sa vie, il tourna des épisodes de Christophe Colomb pour la RAI. Il aimait l'Histoire, la pensée, et avait donné une traduction cinématographique de La Mandragore de Machiavel en 1965.

Source : Le Figaro

 

SES RÉCOMPENSES

1994 - Prix Franco Cristaldi - Pour sa prestigieuse carrière cinématographique - Prix David di Donatello, Italie.

1993 - Prix pour sa carrière au cinéma - Prix International Flaiano de Pescara, Italie.

1984 - Prix Pietro Bianchi - Festival du cinéma de Venise, Italie.

1982 - Spécial David - David di Donatello, Italie.

1977 - Médaille d’Or - Ministère du Tourisme - Prix David di Donatello, Italie.

1971 - Pour : Venez donc prendre le café chez nous - Ruban d’Argent - Meilleur scénario par le syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie.

1963 - Pour : Mafioso - Coquille d’Or - Festival international du cinéma de San Sebastian, Espagne.

1961 - Pour : L’imprévu - Prix San Sebastian - Meilleur réalisateur - Festival international du cinéma de San Sebastián, Espagne.

1958 - Pour : Guendalina - Ruban d’Argent - Meilleur scénario - Syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie.

1948 - Pour : Le crime de Giovanni Episcopo - Ruban d’Argent - Meilleur réalisateur - Syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie.

 


 
Ajouter votre commentaire

 

 

43 LONGS MÉTRAGES

************************************

 

2005 - BONJOUR MICHEL
D'Arcangelo Bonaccorso
Uniquement Scén.

 

1993 - IL TORO
De Carlo Mazzacurati
Uniquement interprétation

 

1985 - ÉPINE DANS LE COEUR .UNE

 

1980 - CIGALE .LA

 

1979 - IL CORPO DELLA RAGASSA
De Pasquale Festa Campanile
Uniquement scénario

 

1978 - FILLE .LA
Réal+Scén+Interpréation

 

1976 - OH ! SERAFINA !
Réal+Scén+Interpréation

 

1975 - COEUR DE CHIEN
Réal+Scén+Prod

 

1973 - BAMBINA .LA
Réal+Scén

 

1972 - GROSSE TÊTE .LA
Réal+Scén

 

1971 - BONNE PLANQUE .UNE
Réal+Scén

 

1970 - VENEZ DONC PRENDRE LE CAFÉ CHEZ NOUS
Réal+Scén

 

1969 - AMICA .L'
Réal+Scén

 

1968 - FRAULEIN DOKTOR
Réal+Scén

 

1967 - DON GIOVANNI IN SICILIA
Réal+Scén

 

1966 - MISSION T.S.
Réal+Scén

 

1965 - MANDRAGORE .LA
Réal+Scén+Dial

 

1962 - STEPPE .LA
Réal+Scén

 

1961 - MAFIOSO
Uniquement Réal

 

1960 - IMPRÉVU .L'

 

1960 - NOVICE .LA

 

1960 - ADOLESCENTES .LES

 

1957 - TEMPÊTE .LA

 

1956 - GUENDALINA
Réal+Scén

 

1955 - HÉROS DE NOTRE TEMPS .UN
De Mario Monicelli
Uniquement interprétation

 

1954 - SCUOLA ELEMENTARE
Uniquement Réal

 

1953 - PENSIONNAIRE .LA

 

1953 - AMOUR À LA VILLE .L'

 

1952 - LOUVE DE CALABRE .LA
Réal+Scén

 

1952 - MANTEAU .LE
Réal+Scén

 

1951 - ANNA

 

1950 - FEUX DU MUSIC-HALL .LES
De Federico Fellini et Alberto Lattuada + Scén+Prod. et interprétation

 

1949 - MOULIN DU PÔ .LE

 

1948 - SANS PITIÉ
Uniquement Réal

 

1947 - CRIME DE GIOVANNI EPISCOPO .LE
Réal+Scén

 

1946 - BANDIT .LE
Réal+Scén

 

1945 - FRECCIA NEL FIANCO .LA
Réal+Scén+Dial

 

1942 - GIACOMO L'IDEALISTA
Réal+Scén+Montage

 

1941 - SISSIGNORA
De Ferdinando Maria Poggioli
Uniquement Adapt+Assitant Réal

 

1941 - MARIAGE DE MINUIT .LE
De Mario Soldati
Uniquement Scén+Adapt+Assitant Réal

 


Commentaires

Ajouter un commentaire:
Nom:
Email:
Commentaire:
Question de sécurité: quel est le nom de ce site ?