LYLE BETTGER

Vue 6388 fois

Profession:
Acteur américain.

Date et lieu de naissance:
13-02-1915, à Philadelphie, Pennsylvanie, États-Unis.

Date et lieu du décès:
24-09-2003, à Atascadero, Californie, États-Unis.

Cause du décès:
Probablement de mort naturelle à l'âge de 88 ans.

Nom de naissance:
Lyle S. Bettger.

État civil:
Marié en 1940 avec : MARY ROLFE - jusqu'au décès de Mary en 1996.
Ils eurent trois enfants.
Lyle Jr., Frank et Paula.

Taille:
?

Commentaires: 4

Anecdotes

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à LYLE BETTGER

Source : Spanish Films - Ajout de la vidéo le 15 octobre 2020 par Philippe de CinéMémorial

 

Fils de Frank Bettger, un joueur de baseball pour les Cardinals de St Louis, et de Mertie Bettger (née Stathem). Lyle Bettger est né le 13 février 1915 à Philadelphie, dans l’Etat de Pennsylvanie aux Etats-Unis. Passionné de cinéma, il quitte l'école à la fin de l'adolescence avec l'ambition de devenir acteur. Après être diplômé de l'American Academy of Dramatic Arts de New York, il fait ses premiers pas au Théâtre de New York en 1937 où il végète dans de petits rôles jusqu’en 1940 date à laquelle il décroche des rôles principaux sur les planches de Broadway notamment dans « The Flying Gerardos » « The Moon Is Down » (1942) « Tout pour tous » (1943), « Oh,mon frère! » (1945), ou encore « Love Life » (1948–1949). Présent lors d'une représentation, un dépisteur de talent de la Paramount repère ce blondinet et lui offre un contrat de trois ans.

Rapidement mis devant les caméras, il nous offre un rôle de méchant voire de sale type dans le thriller « Union Station » (1950) de Rudolph Maté dans lequel il kidnappe la fille aveugle d'un millionnaire et demande une rançon, il sera tué par William Holden en policier déterminé ; autre thriller « Les chaînes du destin » (1950), Mitchell Leisen l’enferme dans le personnage d’un odieux maître chanteur de son ex maîtresse (Barbara Stanwyck) qui enceinte et abandonnée elle trouve l'opportunité d'intégrer la famille d'une femme décédée en se faisant passer pour elle.

En deux films, ce beau gosse, au regard d'acier gagne une réputation de salaud, un personnage qu'il va développer tout au long de sa carrière principalement dans des westerns produit par Universal où sa silhouette de bandit sera plutôt d'une allure de dandy avec la veste de soie, le cigare au bout des lèvres, le ricanement menaçant, et sans hésitation il plante de sang froid son poignard entre les côtes d'un antagoniste. Citons « Sous le plus grand chapiteau du monde » (1952) Cécil B de Mille lui offre un rôle sur mesure celui du dresseur d'éléphants ou il excelle encore dans un rôle de salaud, rejeté par la show girl (Gloria Grahame) il participe, par jalousie au braquage de la caisse du cirque avec entre autres Charlton Heston et Cornel Wilde. Puis on le voit dans une série de westerns comme « Denver et Rio Grande » (1952) de Byron Haskin avec Sterling Hayden deux hommes de main dans une rivalité entre deux compagnies de chemin de fer ; dans « L’aventure est à l’ouest’ en 1953, il n'a aucun scrupule à tuer quelques indiens pour leur voler leur chevaux et de les vendre à l'armée Nordiste avec Jeff Chandler et Faith Domergue.

Encore un rôle de crapule dans « La rivière sanglante » (1954) de Nathan Juran, avec Audie Murphy ils tentent de fomenter une guerre entre les indiens et les blancs locaux afin d'occuper leur territoire pour en extraire l'or. Dans un drame sur le cirque « Carnival Story » (1954) de Kurt Neumann, une fille de carnaval (Anne Baxer) est déchirée entre deux hommes Steve Cochran et Lyle Bettger mais bientôt la tragédie les guette.

Sa réputation de méchant le poursuit, il campe un officier nazi dans « Le renard des océans » (1955) de John Farrow avec John Wayne et Lana Turner ; puis il incarne un propriétaire terrien, dans « Le justicier solitaire » (1956) de Stuart Heisler qui cherche a s'emparer de la Montagne Sacrée une mine entièrement constituée d'argent que les indiens vénèrent. Vient ensuite le célèbre « Règlement de comptes à OK Corral » (1957) de John Sturges, il est Ike Clanton, un éleveur pervers et chef de bande face à Wyatt Earp (Burt Lancaster) et Doc Holliday (Kirk Douglas). Il campe encore un rôle de psychcopatre tordu celui d'un maire raciste, dans « Johnny Reno » (1966) de Nigel Patrick où le shérif Reno (Dana Adrews) défend un prisonnier accusé à tort du meurtre d'un indien ; puis un vétéran fanatique de la Seconde Guerre mondiale dans « Impasse » (1969) de Richard Benedict, avec un groupe de soldats, il essaye de récupérer l'or perdu aux Philippines durant la guerre du Pacifique avec Burt Reynolds, Rodolfo Acosta et Vic Diaz.

Lyle Bettger n’échappe pas à la nouvelle vague qui entraîne bon nombre d’acteurs à se tourner vers la télévision c’est ainsi qu’on le verra dans une quarantaine de séries dans des rôles dramatiques dont certains classiques : « The Rifleman » , « Gunsmoke », « Bonanza », « Daniel Boone », « Rawhide », « Laramie » et quelques séries moins connues comme « The Court of Last Resort » « The Fisher Family » « Hawaii Five-O »…

Lyle Bettger fut marié pendant 56 ans à l'ancienne actrice Mary Rolfe (décédée en 1996) ils ont eu une fille Paula et deux fils, Frank et Lyle R. Bettger. Depuis 1979, il vivait à Maui, à Hawaï, mais il est décédé à 88 ans chez son fils Lyle à Atascadero, en Californie, le 24 septembre 2003.

Source : Gary Richardson - Fait le 15 octobre 2020 par Philippe de CinéMémorial.

 

commentaires (4)

hugongerard

23-01-2010 19:28:07

Je ne trouve pas , Philippe , le 1er commentaire , que j ' ai ajouté sur Lyle Bettger .

hugongerard

25-01-2010 10:59:57

L ' un des bad guys du cinéma américain , citons 2 rôles de méchants dresseur d ' éléphants dans la grande fresque sur le cirque de Cécil B de Mille Sous le plus grand chapiteau du monde ( 1952) , l ' ainé des frères Clanton dans le classique westernien de John Sturges Règlements de comptes à Ok Corral , sans oublier des films tels que Midi gare centrale , Le renard des océans , le justicier de l ' Arizona de James Neilson , avec Robert Taylor .

hugongerard

17-10-2010 11:20:58

Lyle Bettger a t-il une fois joué un rôle sympatique dans sa carrière ? , je ne le vois le plus souvent que dans des rôles de mêchants .

hugongerard

06-09-2012 10:32:53

Je recherche un de ses films ou il aurait un rôle sympathique , qui pourrait m ' aider ?.