EDNA BEST

Vue 6640 fois

Profession:
Actrice britannique.

Date et lieu de naissance:
03-03-1900, à Hove, dans le Sussex, au Royaume-Uni.

Date et lieu du décès:
18-09-1974, à Genève, Suisse.

Cause du décès:
D'une longue maladie. Elle était âgée de 74 ans.

Nom de naissance:
Edna Best.

État civil:
Mariée en 19?? avec : SEYMOUR BEARD - Divorcée en 19??.
Ils eurent deux fils.

Mariée le 26 février 1928 avec HERBERT MARSHAL - Divorcée 07 février 1940.
Ils eurent une fille : Sarah, née en 1933.

Mariée en 1940 avec NAT WOLFE - Jusqu'à sa mort en 1959.

Taille:
(1m65)

Commentaires: 0

Anecdotes

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à EDNA BEST

Ajout de la vidéo le 30 septembre 2020 par Philippe de CinéMémorial

 

Née à Hove, dans le Sussex, en Angleterre, Edna Best est la fille de Leonard William et de Clara Best. Elle a fait ses études à Brighton avant d’étudier l'art dramatique avec le professeur Kate Rorke, à la Guildhall School of Music and Drama de Londres. Elle monte sur scène à l'âge de dix-sept ans au St James's Theatre de Londres pour jouer une comédie américaine en trois actes «La tante de Charley » reprenant le rôle joué par Fay Compton.

Edna Best devient au fil du temps, une star du théâtre renommée et respectée des années 1920 et 30, à la fois dans son pays natal et aux Etats-Unis. En Angleterre, elle joue trois fois le rôle de Peter Pan de 1920 à 1922 au St.James's Theatre de Londres et participe à quelques comédies musicales. Elle remporte un réel succès au New London théâtre pour son rôle titre de Tessa, dans la version dramatisée de « The Constant nymphe » (1926) de Margaret Kennedy, avec Noel Coward et joue ensuite la même pièce a Broadway en 1926 et 1927 avec comme partenaire John Gielgud. A New York, elle foule les planches de Broadway avec notamment « These Charming People » (1925), « The High Road » (1928) et aussi « The High Road » (1931) de Frederick Lonsdale avec en co-star avec Herbert Marschall.

Parallèlement à sa prolifique carrière théâtrale Edna Best débute au cinéma muet en 1921 dans « Tilly de Bloomsbury » de Rex Wilson, elle est Tilly Weller qui tombe amoureuse d'un riche aristocrate (Tom Reynolds) malgré qu’elle est issu d’un milieu très modeste ; dans le drame « A Couple of Down and outs » (1923) de Walter Summums, elle aide un vétéran de l’armée (Rex Davis) a sauver son cheval mal traité et destiné à l'abattoir , il le chevauchait sur les champs de bataille de la Première Guerre mondiale.

Elle décroche du cinéma pendant sept ans et confirme à nouveau son talent sur les scènes londoniennes.

Edna Best passe du muet au cinéma parlant avec l’aisance naturelle d’une grande comédienne de théâtre. Elle participe au premier film sonore produit par les studios Ealing « Escape » (1930) un drame signé Basil Dean, accusé à tort pour un crime qu’il n’a pas commis, elle tend la main à un homme échappé de prison (Gerald du Maurier) ; puis elle donne la réplique à Herbert Marshall dans le drame hippique « Le calendrier » (1931) de T. Hayes Hunter, avec Anne Grey et Nigel Bruce ; Victor Saville réunit à nouveau le couple dans « Michael et Mary » (1931) elle campe une jeune mariée abandonnée par son mari (Frank Lawton), elle trouve le bonheur avec un autre homme ( Herbert Marshall) . Dans le thriller d'Alfred Hitchcock « L’homme qui en savait trop » (1934) un agent secret français avant de se faire tuer confie à un couple Leslie Banks, Edna Best et leur fille Nova Pilbeam l’imminence d’un attentat à Londres, leur fille se fait kidnapper par des criminels.

Cette même année, elle tourne son unique film américain avec Michael Curtis qui signe pour la Warner « La clé » (1934), Edna Best est le pivot d’un triangle amoureux, elle est mariée à Colin Clive mais elle aime son camarade William Powell deux officiers de la guerre d'indépendance irlandaise ; puis elle est la nouvelle directrice d'un établissement pénitentiaire pour adolescentes dans « Prison sans barreaux » ( 1938) de Brian Desmond Hurst avec Corinne Luchaire et Glynis Johns ; Grégory Ratoff réalise un très beau mélo romantique « Intermezzo » (1939) un célèbre violoniste Leslie Howard, tombe amoureux de Ingrid Bergman le professeur de piano de sa fille (Edna Best), il quitte femme et enfants , mais déchiré par la culpabilité d'avoir brisé sa famille, il revient vers eux.

Elle rayonne d’élégance dans une comédie familiale « Feu George Apley » (1947) de Joseph L. Mankiewicz, elle est Catherine, la femme de Ronald Colman, le couple mène une vie confortable et respectable, mais bouleversée lorsque leurs deux enfants (Peggy Cummins et Richard Ney) vont à l'encontre des traditions familliales ; et dans « L'aventure de madame Muir » (1947) de Joseph L. Mankiewicz elle endosse le rôle de la gouvernante de Gene Tierney qui vit avec sa fille Natalie Wood dans un chalet au bord de mer, habité par un fantôme (Rex Harrison).

Elle termine son parcours cinématographique avec un rôle de soutient dans un thriller d'espionnage soviétique « Le rideau de fer » (1948) réalisé par William Wellman où elle donne la réplique à Dana Andrew, Gene Tierney et June Havoc. Citons aussi son premier passage au petit écran dans « L'amour d'un étranger » (1938), un thriller d'après une nouvelle d'Agatha Christie adaptée par Frank Vosper. De 1954 à 1955 elle se retrouve une dernière fois sur scène pour 159 représentations au Eugene O'Neill Theatre à Broadway, où elle partage la vedette avec Brian Aherne et Lynn Fontanne dans la comédie romantique « Quadrille » réalisée par Alfred Lunt.

Par son mariage avec Seymour Beard, (1920/1928) Edna Best a eu des jumeaux et avec Herbert Marshall (1928/1940) une fille l'actrice Miss Sarah Marshall, son troisième mari Nat Wolff, (1940) était associé au cinéma et à la télévision aux Etats-Unis, il est décédée en 1949.

Signalons qu’elle était une nageuse hors pair, elle remporté une coupe d'argent en tant que championne de natation du Sussex. Pour sa contribution à Motion Pictures, elle a une étoile sur le Hollywood Walk of Fame au 6124 Hollywood Boulevard. Elle est décédée le 18 septembre 1974 à Genève, Suisse, à l'âge de 74 ans.

Source : Gary Richardson - Fait le 30 septembre 2020 par Philippe de CinéMémorial.