L.Q. JONES

Vue 966 fois

Profession:
Acteur, réalisateur et producteur américain.

Date et lieu de naissance:
19-08-1927, à Beaumont dans le Texas aux États-Unis.

Date et lieu du décès:
09-07-2022, à Hollywood à Los Angeles en Californie aux États-Unis.

Cause du décès:
De cause naturelle à l'âge de 94 ans.

Nom de naissance:
Justice Ellis McQueen - Surnom : Justus E. McQueen

État civil:
Marié le 08 octobre 1950 avec : NETA SUE LEWIS - Divorcé le 28 décembre 1973.
Ils eurent trois enfants.

Taille:
(1m88)

Commentaires: 0

Anecdotes



photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à L.Q. JONES

Ajout de la vidéo le 11 juillet 2022 par Philippe de CinéMémorial

 

Acteur, producteur et réalisateur, LQ Jones est né Justus Ellis McQueen Jr. le 19 août 1927 dans le sud-est du Texas à Beaumont aux Etats-Unis. Fils unique de Jessie Paralee (née Stephens) et de Justus Ellis McQueen Sr. un ouvrier des chemins de fer. A quatre ans il perd sa mère, victime d’un accident de voiture, il a été élevé par ses proches parents.

Après avoir fait ses études à l'école secondaire de Port Neches-Groves au Texas, il sert dans la marine de 1945 à 1946. De retour à la vie civile il intègre l'Université du Texas à Austin pour étudier le droit, le commerce et le journalisme. C’est dans cette Université qu’il rencontre et épouse sa collègue Neta Lewis en 1950.



Il a brièvement joué au baseball et au football professionnel et participa à plusieurs spectacles dans sa région en duo comique avec son copain de Port Neches, Lee Hazelwood futur chanteur, auteur-compositeur et producteur de disques. Il a aussi essayé l'élevage de haricots et de maïs au Nicaragua mais cela n’a pas vraiment marché.

Puis la chance lui sourit. Son ancien colocataire d’Université Fess Parker devenu acteur, doit jouer un rôle de soldat dans le prochain film de guerre de Raoul Walsh, il profite que le réalisateur recherche de nouveaux acteurs pour inviter Jones à se rendre à Hollywood.

C’est ainsi qu’il débute à 27 ans au cinéma dans « Le cri de la victoire » (1954), il campe le soldat L.Q. Jones aux côtés de Van Heflin, Aldo Ray, Dorothy Malone (Pour la petite histoire, Justus a tellement apprécié le nom de son personnage, qu’il décida d'adopter le pseudonyme de L.Q. Jones pour ses futurs rôles d'acteur).

Dès lors, il enchaine plusieurs films de guerre: il campe le soldat Felix Zimbalist dans « Dix hommes pour l'enfer » (1955) d'Harmon Jones avec Richard Conte et Charles Bronson ; le lieutenant Sweeney dans « Je reviens de l'enfer » (1956) de Mervyn LeRoy avec William Holden et Lloyd Nolan ; le soldat Kenny dans « Le temps de la colère » (1956) de Richard Fleischer avec Robert Wagner et Broderick Crawford ; le sergent d'état-major Samuel Davis dans « Cote 465 » (1957) d'Anthony Mann avec Robert Ryan et Aldo Ray ; le soldat Donnelly dans « Le bal des maudits » (1958) d'Edward Dmytryk avec Marlon Brando, Montgomery Clift et Dean Martin.

Il sera aussi le sous marinier Benson dans « La dernière torpille » (1958) de Joseph Pevney avec Glenn Ford et Ernest Borgnine ; l'intendant sous marinier Halliday dans « La bataille de la mer de Corail » (1959) de Paul Wendkos avec Cliff Robertson et Teru Shimada.

Après ces rôles de soldats coriaces et fougueux, et quelques westerns comme le rancher Lazy Heart dans « La sanglante embuscade » (1957) de Francis D. Lyon , où le bandit Pecos Hill dans « L'aventurier du Texas » (1958) de Budd Boetticher, ce texan, d’1,88m, à la silhouette voûtée, les cheveux longs en bataille couleur sable, le sourire narquois avec un scintillement menaçant dans ses yeux bleus, va croisé la route de Sam Peckinpah maître incontesté du western et polar hyper violent.

Ensemble ils tourneront cinq films dont « Coups de feu dans la Sierra » (1962), il est Sylvus l'un des frères dégénéré du trio sauvage Hammond, avec Randolph Scott et Joel McCrea ; Arthur Hadley un prisonnier de guerre sudiste qui rejoint la troupe du « Major Dundee » (1965), interprété par Charlton Heston à la poursuite des indiens Apaches qui ont attaqué un poste de cavalerie, massacré ses occupants, et enlevé des enfants ; puis en charognard balafré et meurtrier en tandem avec Strother Martin dans « La horde sauvage » (1969), avec William Holden, Ernest Borgnine, et Robert Ryan ; la chimie entre Jones et Martin était telle que Peckinpah les réunis à nouveau dans « Un nommé Cable Hogue » (1970), la vengeance de Gable (Jason Robards) pour avoir été abandonné dans le désert sans eau par ses deux partenaires ( L.Q. Jones et Strother Martin) ; suivi de « Pat Garrett et Billy le Kid » (1973) où la scène de la fusillade sur le toit d'une bicoque, entre Garrett (James Coburn) et Black Harris (LQ Jones) est assez spectaculaire.



L.Q. Jones à aussi collaboré avec plusieurs réalisateurs les plus établis d’Hollywood : on le voit sous la direction de Ted Post dans « Pendez-les haut et court » (1968), il est Loomis l'un des neuf lyncheurs qui a mis le nœud coulant autour du cou de Jed Cooper (Clint Eastwood) puis l’ont pendu à un arbre, parce qu’il ne pas prouver l'achat de son troupeau de bétail, sauvé de justesse, il accomplit sa vengeance il poignarde à mort Loomis.

Parmi ses autres rôles mémorables on peux citer : dans « Les charognards » (1971) de Don Medford, son personnage de Hog Warren, l'acolyte obsédé sexuel, à l'hygiène dentaire douteuse d'Oliver Reed qui kidnappe avec sa bande de voleurs Melissa, (Candice Bergen) l'épouse d’un baron du bétail Brandt Ruger (Gene Hackman) pour lui apprendre à lire, Ruger organise une chasse à l’homme, Hog sera poignardé par Melissa (la scène où il agonise est mémorable).

Dans le film d’action très rythmé de Jonathan Kaplan « La route de la violence » (1975) il campe un escroc louche dans un bourbier de corruption et de contrebande avec Jan-Michael Vincent et Slim Pickens.

En tant que réalisateur et producteur L.Q. Jones à réalisé son premier film en 1964 « La chambre du diable » il dénonce dans ce drame l'incompréhension et les préjugés des petites villes qui ont conduit à la persécution tragique d'un homme local et solitaire (John Lupton) et en 1975 il réalise « Apocalypse 2024 / Un garçon et son chien » mettant en vedette le jeune Don Johnson et son chien Blood, communiquant tout deux par télépathie ils errent dans un désert post-apocalyptique, dans son film il campe un acteur de porno. Il reçoit le Hugo de la meilleure présentation dramatique au festival international de cinéma de Chicago, USA (un film qui inspira le « Mad Max » de George Miller en 1979).

Il sera encore le sergent Davey dans « Ambulances tous risques » (1976) de Peter Yates avec Raquel Welch et Bill Cosby ; le shérif Pool face à un violeur, un mystérieux homme-créature dans le film d'horreur « Les entrailles de l'enfer » (1982) de Philippe Mora avec RG Armstrong et Ronny Cox ; le sergent major O'Rourke face à des terroristes qui ont dérobés un super tank de 28 tonnes indestructible dans le film d'action de Steve Carver « À l'épreuve des balles » (1984) avec Gary Busey et Henry Silva ; le shérif pernicieux Pat Webb l’ennemi juré de Robert De Niro, dans « Casino » (1995) de Martin Scorsese, une histoire de tromperie, de meurtre et de pouvoir mafieux avec Joe Pesci et Sharon Stone ; il est Jack Trois-Doigts, l'un des bandidos dans « Le masque de Zorro » (1998) de Martin Campbell avec Antonio Banderas, Anthony Hopkins, Catherine Zeta-Jones.

Il se retire définitivement après une dernière apparition en 2006, jouant le chanteur de country Chuck Akers dans « The Last Show » une comédie basée sur une émission de variétés radiophonique de Robert Altman avec Meryl Streep et Tommy Lee Jones dans les rôles principaux.

Véritable figure de la télévision il tourna 116 séries de 1955 à 2004, faisant parfois deux ou trois séries par semaine avec une prédilection aux westerns comme « The Virginian », « Cheyenne », « Rawhide », « Gunsmoke », « Laramie », « Wagon Train » … Et dans un autre genre on peut citer : « Hawaï Police d'État », « Drôles de Dames », « The Yellow Rose », « Perry Mason » et encore bien d’autres.



Acteur mythique, à la carrière fulgurante qui s'étend sur plus de cinq décennies, l’une des gloires du cinéma d’action et du western américain projetant bien souvent l'image du méchant, il a sillonné les séries B dans des plus de 65 films, des seconds rôles souvent mémorables.

L.Q. Jones et son ex-femme Nate Lewis divorcé en 1973 ont eu trois enfants, Stephen, Marlin et Marily. L’acteur décède, le 9 juillet 2022, de causes naturelles dans sa maison d' Hollywood Hills à Los Angeles à l'âge de 94 a ans...


SES RÉCOMPENSES :

 

2000 - Botte d’Or - Golden Boot Awards, États-Unis.

1974 - Pour le film : Apocalypse 2024 - Hugo de la meilleure présentation dramatique au festival international de cinéma de Chicago, États-Unis.

Source : Gary Richardson - Fait le 13 juillet 2022 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie



62 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_________________________________

 

2006 - MÉLODIE DES PRAIRIES .LA

 

2001 - ROUTE 666

 

1998 - PIÈGE À HAUT RISQUE

 

1998 - MASQUE DE ZORRO .LE

 

1997 - À COUTEAUX TIRÉS

 

1995 - CASINO

 

1994 - JACK L'ECLAIR

 

1994 - FRIENDS OF HARRY .THE

 

1990 - LEGEND OF GRIZZLY ADAMS .THE

 

1989 - RIVIÈRE DE LA MORT .LA

 

1988 - À L'ÉPREUVE DES BALLES

 

1983 - SCARED GROUND

 

1983 - OEIL POUR OEIL

 

1982 - TIMERIDER - LE CAVALIER DU TEMPS PERDU

 

1982 - ENTRAILLES DE L'ENFER .LES

 

1981 - MELANIE

 

1979 - FAST CHARLIE... THE MOONBEAM RIDER

 

1976 - AMBULANCES TOUS RISQUES

 

1975 - ROUTE DE LA VIOLENCE .LA

 

1975 - FAUCON BLANC .LE

 

1973 - PAT GARRETT ET BILLY LE KID

 

1973 - APOCALYPSE 2024

 

1972 - 43 : THE RICHARD PETTY STORY

 

1971 - CHAROGNARDS .LES

 

1971 - BROTHERHOOD OF SATAN .THE

 

1970 - CLAN DES MACMASTERS .LE

 

1969 - NOMMÉ CABLE HOGUE .UN

 

1969 - HORDE SAUVAGE .LA

 

1969 - BACKTRACK

 

1968 - WITCHMAKER .THE

 

1968 - PIÈGE À SAN FRANCISCO

 

1968 - PENDEZ-LES HAUT ET COURT

 

1968 - MIC-MAC AU MONTANA

 

1966 - NEVADA SMITH

 

1965 - MAJOR DUNDEE

 

1964 - FUREUR DES APACHES .LA

 

1963 - ENFER DES MARINES .L'

 

1963 - DEVIL’S BEDROOM .THE

 

1962 - COUPS DE FEU DANS LA SIERRA

 

1962 - COLLIER DE FER .LE

 

1961 - ENFER EST POUR LES HÉROS .L'

 

1960 - RUÉE VERS L'OUEST .LA

 

1960 - RÔDEURS DE LA PLAINE .LES

 

1960 - DIX AUDACIEUX .LES

 

1959 - VAGABOND DES BOIS MAUDITS .LE

 

1959 - HOMME AUX COLTS D'OR .L'

 

1959 - BATAILLE DE LA MER DE CORAIL .LA

 

1958 - NUS ET LES MORTS .LES

 

1958 - DERNIÈRE TORPILLE .LA

 

1958 - BAL DES MAUDITS .LE

 

1958 - AVENTURIER DU TEXAS .L'

 

1957 - SANGLANTE EMBUSCADE .LA

 

1957 - BAL DES CINGLÉS .LE

 

1956 - VENGEANCE DE CHEYENNE .LA

 

1956 - TEMPS DE LA COLÈRE .LE

 

1956 - SANTIAGO

 

1956 - JE REVIENS DE L'ENFER

 

1956 - CÔTE 465

 

1956 - CAVALIER DU CRÉPUSCULE .LE

 

1955 - DIX HOMMES POUR L'ENFER

 

1955 - CRI DE LA VICTOIRE .LE

 

1954 - ANNAPOLIS STORY .THE

 

26 PARTICIPATIONS POUR LA TÉLÉVISION
_____________________________________

 

1999 - TRAQUE SAUVAGE .LA

 

1999 - JACK BULL
Téléfilm

 

1996 - COUP DE SANG DE JONATHAN KAPLAN
Série TV

 

1996 - CHASSEURS DE TORNADES
Téléfilm

 

1988 - RIVIÈRE ROUGE .LA
Téléfilm

 

1982 - SHÉRIF, FAIS-MOI PEUR
Série TV

 

1982 - HOMME QUI TOMBE À PIC .L'
Série TV

 

1980 - SHÉRIF, FAIS-MOI PEUR
Série TV

 

1980 - CIBLE .LA
Téléfilm

 

1979 - SACKETTS .THE
Téléfilm

 

1979 - BUFFALO SOLDIERS
Téléfilm

 

1978 - STANDING TALL
Téléfilm

 

1978 - INCROYABLE HULK .L'
Série TV

 

1978 - COLUMBO - DES SOURIRES ET DES ARMES
Série TV

 

1976 - DRÔLES DE DAMES

 

1976 - BANJO HACKETT : ROAMIN' FREE
Téléfilm

 

1975 - ATTACK ON TERROR : THE FBI VS. THE KU KLUX KLAN
Téléfilm

 

1974 - VISITEUR DE LA NUIT .LE
Téléfilm

 

1974 - MANHUNTER .THE
Téléfilm

 

1974 - FEMME DU KID .LA
Téléfilm

 

1972 - FIREBALL FORWARD
Téléfilm

 

1972 - BRAVOS .THE
Téléfilm

 

1962 - VIRGINIEN .LE

 

1960 - GAMBLER, THE NUN AND THE RADIO .THE
Téléfilm

 

1955 - CHEYENNE
Série TV

 

_______________________ FIN _____________________

 

commentaires (0)