HENRY WILCOXON

Vue 412 fois

Profession:
Acteur américain.

Date et lieu de naissance:
08-09-1905, à Roseau Dominique dans les Petites Antilles Britanniques.

Date et lieu du décès:
06-03-1984, à Burbank, en Californie aux États-Unis.

Cause du décès:
D'une congestion pulmonaire, mais il souffrait d'un cancer à l'âge de 78 ans.

Nom de naissance:
Harry Frederick Wilcoxon.

État civil:
Au cours de sa vie, il se maria à 2 reprises et père de 3 enfants :

Marié le 26 juin 1936 avec l'actrice : SHEILA BROWNING - Divorcé le 02 juillet 1937. Marié le 17 décembre 1938 avec l'actrice : JOAN WOODBURY - Divorcé en 1969.
Ils eurent trois enfants.

Taille:
(1m93)

Commentaires: 0

Anecdotes

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à HENRY WILCOXON

Ajout de la vidéo le 05 décembre 2021 par Philippe de CinéMémorial

 

Harry Frederick Wilcoxon est né le 08-09-1905 à Roseau Dominique dans les Petites Antilles Britanniques. Il a un frère Owen . Son père Robert Stanley Wilcoxon était d'origine anglaise, directeur de la Colonial Bank en Jamaïque et sa mère, Lurline Mignonette (née Nunes) descendante d’une riche famille de marchands espagnols était une actrice de théâtre amateur jamaïcaine (selon certaine source sa mère aurait disparue soudainement voire présumée décédée en 1906). Dès lors le père cherche une famille d'accueil, et les deux frères sont envoyés chez la première famille qui s'est manifestée, mais c'est l'horreur , Henry et Owen y sont enfermés dans une pièce du grenier et sont nourris avec des restes, l'argent et les vêtements qu'ils avaient à leur arrivée sont utilisés uniquement pour les propres enfants des parents d'accueil, Henry et Owen vivent dans des conditions épouvantables : ils ont des poux, Henry souffre de rachitisme, et Owen contracte un bégaiement et des crises d'épilepsie qu'il aura toute sa vie. Même lorsque la maltraitance est découverte, ni le père ni la grand-mère des enfants ne veullent les reprendre, les deux garçons sont envoyés dans un orphelinat, puis une charitable famille, les Stewart, les accueillent et tout rentra dans l'ordre, ils sont soignés, et retrouvent les bonnes manières, ils vont au catéchisme, et à l'école…

Quelques années plus tard le père fait son retour avec une nouvelle épouse et reprend ses enfants. Harry a sept ans et Owen, presque dix ans. À l'âge de quatorze ans, Henry est champion de nage sous-marine de la Barbade et suffisamment doué pour devenir plongeur-récupérateur d'épaves quand à Owen, il vogue sur les mers. À la fin de ses études, Henry travaille chez des tailleurs londoniens puis se tourne vers la boxe et enfin il trouve sa voie vers la comédie où en 1927, il fait ses premières armes théâtrales en Angleterre avec le prestigieux Birmingham Repertory Theater pendant plusieurs années.

Il marque ses débuts au cinéma britannique dès 1931 dans « The perfect lady » de Frederick J. Jackson ; suivi d’un drame romantique aux cotés d’ Heather Angel dans « Self made Lady » de George King. Alors qu'il joue sur scène dans « Eight Bells » il est repéré par un dépisteur de talents de la Paramount Pictures ce dernier l’invite a passer un bout d’essai à l’écran, sa performance retient l'attention du producteur-réalisateur Cecil B. DeMille qui engage ce grand gaillard d’1,90 m au visage rude pour incarner le romain Marc Antoine dans sa superproduction historique « Cléopâtre » (1934) avec Claudette Colbert dans le rôle titre et Jules César interprété par Warren William, un énorme succès qui encourage le producteur à le rappeler pour incarner dans sa fresque médiévale à gros budget « Les croisades » (1935) il campe le roi d'Angleterre Richard Cœur de Lion avec Katherine DeMille et Loretta Young dans les rôles principaux. Harry devenu Henry s’installe à Hollywood et adopte la nationalité américaine, et lors de l’entrée en guerre des Etats-Unis, il participe à l’effort de guerre en s’enrôlant dans la Garde côtière des Etats-Unis.

Acteur aux multiples facettes , il tournera dans tous les registres, du film d'aventures comme « Le dernier des Mohicans » (1936) , sous la direction George B. Seitzil qui signe une œuvre littéraire, où lors de la guerre franco-britannique il incarne le Major Duncan Heyward, avec Randolph Scott dans le rôle titre ; au film historique jouant le capitaine d'armée dans « Le roi des Gueux » de Frank Lloyd avec Basil Rathbone le roi Louis XI ; au drame social « Alerte au bagne » (1938) de James Cruze, il est médecin d'une prison d’Etat où une épidémie de la fièvre typhoïde éclate suite à une inondations avec Marian Marsh son infirmière ; au film de guerre de guerre « Mystery sea raider » (1940) capitaine d’un navire américain il lutte contre un navire espion allemand avec Carole Landis comme intérêt romantique ; suivi d’un autre drame de guerre « Madame Miniver » (1942) de William Wylerl , un vicaire où dans son église sinistrée, il fait un sermon qui exalte les morts et exhorte les vivants à continuer la lutte pour la liberté avec courage et détermination avec Greer Garson, Walter Pidgeon et Teresa Wright.

Son profil ténébreux lui fait également jouer les escrocs comme dans le policier « Scotland Yard » (1941) de Norman Foster il compose un voleur de banque, où sous une fausse identité il planifie un énorme vol d’une banque et à contre emploi dans « Dragnet » de Leslie Goodwins (1947), il est l'inspecteur Geoffrey James de Scotland Yard envoyé à New York pour enquêter sur les activités d'un groupe international de voleurs de bijoux. Sa haute stature lui permet de jouer dans les péplums notamment dans la superbe épopée biblique de Cecil B. De Mille « Samson et Dalila » (1949), il campe un personnage cruel celui du prince Ahtur aux cotés Victor Mature et Heddy Lamarr respectivement dans les rôles titres ; il est producteur associé et acteur des deux derniers films de Cecil B.DeMille, « Sous le plus grand chapiteau du Monde » (1952) et « Les dix Commandements » (1956).dans lequel il est Pantaour le fils du pharaon Ramsès III avec Charlton Heston qui conduit son peuple vers la terre promise.

En 1958 , il est à nouveau producteur associé avec DeMille pour le film d’aventure « Les boucaniers » réalisé par Anthony Quinn dans lequel Yul Brynner campe le pirate Jean Lafitte Après cette collaboration sa carrière est pratiquement terminée, on la voit en chef indien dans « Le convoi sauvage » (1971) de Richard C. Sarafian ; en évêque dans la comédie « Le golf en folie » (1980) de Harold Ramis puis se retire du grand écran après un film d'horreur « Sweet 16 » (1983) de Jim Sotos

Enorme talent, d'un redoutable aura, sans être classé star parmi les stars, il a marqué de son empreinte l'âge d'or du cinéma Hollywoodien, laissant une excellente filmographie riche de grands chef-d’œuvres.

En dehors de son activité cinématographique Henry Wilcoxon était un peintre et photographe amateur, également collectionneur d’antiquités et un aviateur accompli. Il fut marié deux fois, un premier mariage éphémère avec l'actrice de 19 ans Sheila Browning de 1936 à 1937 et convole en deuxième noce avec l'actrice Joan Woodbury de 1938 à 1971 trois enfants sont nés de leur union, Heather Ann, Wendy Joan et Cecilia Dawn. Il est décédé le 6 mars 1984 d’une congestion pulmonaire à Los Angeles en Californie.

Source : Gary Richardson - Fait le 05 janvier 2021 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie

 

54 LONGS MÉTRAGES
_______________________________

 

1983 - SWEET SIXTEEN

 

1980 - GOLF EN FOLIE .LE

 

1979 - DÉTECTIVE COMME BOGART

 

1978 - F.I.S.T.

 

1976 - WON TON TON LE CHIEN QUI SAUVA HOLLYWOOD

 

1976 - CAVALIERS DU PONY EXPRESS .LES

 

1975 - AGAINST A CROOKED SKY

 

1972 - DOOMSDAY MACHINE

 

1971 - CONVOI SAUVAGE .LE

 

1968 - MARINE EN FOLIE .LA

 

1965 - SEIGNEUR DE LA GUERRE .LE

 

1958 - BOUCANIERS .LES

 

1956 - DIX COMMANDEMENTS .LES

 

1952 - SOUS LE PLUS GRAND CHAPITEAU DU MONDE

 

1952 - SCARAMOUCHE

 

1950 - BOULEVARD DU CRÉPUSCULE

 

1949 - YANKEE À LA COUR DU ROI ARTHUR .UN

 

1949 - SAMSON ET DALILA

 

1949 - HISTOIRE DES MINIVER .L'

 

1947 - DRAGNET
Réal : Leslie Goodwins

 

1947 - CONQUÉRANTS D'UN NOUVEAU MONDE .LES

 

1942 - MAN WHO WOULDN'T DIE .THE

 

1942 - MADAME MINIVER

 

1942 - JOHNNY DOUGHBOY

 

1941 - VENDETTA

 

1941 - SCOTLAND YARD

 

1941 - LONE WOLF TAKES A CHANCE .THE
Réal : Sidney Salkow

 

1941 - LADY HAMILTON

 

1941 - AU SUD DE TAHITI

 

1940 - MYSTERY SEA RAIDER

 

1940 - FREE, BLONDE AND 21
Réal : Ricardo Cortez

 

1940 - EARTHBOUND

 

1940 - CROOKED ROAD .THE
Réal : Phil Rosen

 

1939 - WOMAN DOCTOR
Réal : Sidney Salkow

 

1939 - TARZAN TROUVE UN FILS

 

1939 - CHASING DANGER
Réal : Ricardo Cortez

 

1939 - ARIZONA WILDCAT .THE
Réal : Herbert I. Leeds

 

1938 - ROI DES GUEUX .LE

 

1938 - MR. MOTO DANS LES BAS-FONDS

 

1938 - KEEP SMILING
Réal : Herbert I. Leeds

 

1938 - FIVE OF A KIND
Réal : Herbert I. Leeds

 

1938 - ALERTE AU BAGNE
Réal : James Cruze

 

1937 - CARAVANE DU DÉSERT .LA
Réal : Thornton Freeland

 

1937 - ÂMES À LA MER

 

1936 - PRESIDENT'S MYSTERY
Réal : Phil Rosen

 

1936 - DERNIER DES MOHICANS .LE

 

1936 - A WOMAN ALONE
Réal : Eugene Frenke

 

1935 - CROISADES .LES

 

1934 - PRINCESS CHARMING
Réal : Maurice Elvey

 

1934 - CLÉOPÂTRE

 

1933 - LORD OF THE MANOR

 

1932 - SELF MADE LADY
Réal : George King

 

1932 - FLYING SQUAD .THE
Réal : F.W. Kraemer

 

1931 - PERFECT LADY .THE
Réal : Frederick J. Jackson et Milton Rosmer

 

SES DOCUMENTAIRES ET COURTS MÉTRAGES :
____________________________________________

 

1965 - LOVE GODDESSES .THE
Documentaire

 

1950 - COSTUME DESIGNER .THE
Court Métrage et Documentaire

 

1941 - PICTURE PEOPLE N° 4 : STARS DAY OFF
Court Métrage et Documentaire

 

1935 - HOLLYWOOD EXTRA GIRL
Court Métrage et Documentaire - D'Herbert Moulton -

 

1934 - HOLLYWOOD YOU NEVER SEE .THE
Court Métrage et Documentaire - D'Herbert Moulton

 

1933 - TAXI TO PARADISE
Moyen Métrage

 

1933 - HOLLYWOOD ON PARADE N° A-9
Court Métrage et Documentaire - De Louis Lewyn

 

_______________________FIN_____________________

commentaires (0)