PAMELA TIFFIN

Vue 444 fois

Profession:
Actrice américaine.

Date et lieu de naissance:
13-10-1942, à Oklahoma City dans l'Oklahoma aux États-Unis.

Date et lieu du décès:
04-12-2020, à New York, New York, États-Unis.

Cause du décès:
De mort naturelle à l'âge de 78 ans.

Nom de naissance:
Pamela Tiffin Wonso.

État civil:
Au cours de sa vie, elle se maria à 2 reprises et mère de 2 enfants .:

1962 - Mariée le 06 octobre 1962 avec le producteur : CLAY FELKER - Divorcée en 1969.

1974 - Mariée en 1974 avec : EDMONDO DANON - Jusqu'au décès de Pamela en 2020.
Ils eurent deux enfants.

Taille:
(1m70)

Commentaires: 0

Anecdotes

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à PAMELA TIFFIN

Ajout de la vidéo le 07 décembre 2020 par Philippe de CinéMémorial

 

Fille de Stanley Wonso un architecte et de son épouse Grace (née Tiffin), Pamela Tiffin Wonso vient au monde le 13 octobre 1942 à Oklahoma City aux Etats-Unis mais à grandit dans la banlieue de Chicago. A peine sortie de l'enfance elle connaît un certain succès en débutant à l'âge de treize ans une carrière de mannequin, principalement pour des publicités pour magazines et des défilés de mode.

Au début des années 1960, Pamela s’installe à New York avec sa mère et fréquente l'université publique le Hunter College, parallèlement elle poursuit sa carrière de mannequin devenant rapidement l'une des cover girls les plus demandées de New York, faisant la couverture entre autres du magazine Vogue et plus tard sur Play Boy. Alors qu'elle était en vacances à Los Angeles et qu’elle visitait les studio Paramount Pictures, elle est repérée par le producteur Hal B. Willis qui subjugué par sa beauté lui propose un test à l'écran. Après un bout d’essai qui s’avéra concluant, elle obtient à 19 ans ses premiers engagements.

Elle apparaît pour la première fois devant les caméras de Peter Glenville, pour jouer le rôle de Nellie face à Laurence Harvey qui est amusé par sa timidité dans une version cinématographique de la pièce « Eté et fumée (1961) du dramaturge Tennessee Williams, avec au casting Geraldine Page, Rita Moreno et Una Merkel. Pour sa première apparition Pamela reçoit une nomination aux Golden Globe. Elle enchaîne avec comédie politique « Un, deux, trois » (1961) de Billy Wilder, aux cotés de James Gagney qui se voit confier par son patron la tâche peu enviable de prendre soin de sa fille Scarlett une jeune guillerette au sang chaud, elle a reçu pour sa prestation une deuxième nomination aux Golden Globe.

En 1962, elle est rayonnante dans une comédie romantique fraîche et légère « La foire aux maris » signé José Ferrer, trois belles hôtesses de l'air (Dolores Hart, Pamela Tiffin et Lois Nettleton) sont à la recherche d’une belle idylle romantique. En co-vedette avec James Darren , elle gagne sa notoriété en jouant une jeune étudiante d’université dans deux films destinés à un public d’adolescents , « Pour ceux qui pensent jeunes » (1963) de Leslie H. Martinson et « Pleins phares » (1964) de Jack Arnold. Puis elle est particulièrement pétillante aux côtés d'Ann-Margret et Carol Lynley, trois jeunes femmes découvrent les joies de l'amour à Madrid dans « Trois filles à Madrid » (1964) de Jean Negulesco avec Anthony Franciosa et Gardner McKay.

Changement de registre avec John Sturges qui l’engage dans son western « Sur la piste de la grande caravane » (1964) pour jouer la fille de Burt Lancaster qui mène un convoi de barils d’alcool vers le Colorado avec Lee Remick et Brian Keith.

En 1965 elle se rend en Italie et tourne sous la direction de Mario Camerini « Rapt à Damas » (1965) un film noir franco-Italien, elle campe une orpheline qui se rend à Rome où elle est attendue par son oncle pour hériter de cinq millions de dollars, mais la future héritière disparaît mystérieusement avec Philippe Leroy. Puis elle revient aux USA où elle côtoie Paul Newman dans « Détective privé » (1966) de Jack Smight elle joue la belle-fille séduisante de la mystérieuse Lauren Bacall qui demande au détective Lew Harper (Paul Newman) d'enquêter sur la disparition de son mari.

En 1966 elle joue pour le première fois à Broadway au théâtre Alvin comme Kitty Packard, une invitée à un repas dans une comédie de George S. Kaufman et Edna Ferber « Dîner à huit » pour 127 représentations de septembre 1966 à janvier 1967.

Cette même année 1967, elle décide de s’installer en Italie (tout en retournant occasionnellement aux Etats-Unis notamment pour « Viva Max» (1969) une comédie de Jerry Paris avec Peter Ustinov. Elle donne la réplique à Jean Sorel et Sylvia Koscina dans « Les protagonistes » de Marcello Fondato. Puis dans une pure comédie romantique à l'italienne « Fais-moi mal mais couvre-moi de baisers » (1968) de Dino Risi Marino (Nino Manfredi) décide de se rendre à Rome pour reconquérir sa petite amie dont des ragots les ont séparés mais à sa grande surprise, elle est mariée à un homme sourd et muet (Ugo Tognazzi) après bien des péripéties ils se retrouvent.

Fin des années 60, sa filmographie s’enrichit de quelques personnages au caractère sombre. Citons : la femme fatale dans « Les femmes sont dangereuses » (1968) de Giorgio Capitanun, elle embauche un avocat pour la défendre du meurtre présumé de son amant Roda (Adolfo Celi), manipulé et pris au piège dans un jeu de tromperies, il tombe dans ses filets et se voit accusé du véritable meurtre de Roda; elle est l'épouse fascinante d'un jeune sicilien (Carlo Giuffré) qui reçoit l’ordre de la mafia italo-américaine d’assassiner un traître dans « Le vengeur de la mafia » (1970) de Steno avec Jean Claude Brialy ; une prostituée nommée Susie dans le western spaghetti « Los amigos » (1972 ) de Paolo Cavara avec Anthony Quinn et Franco Nero.

Elle termine sa carrière sur un film étrange « La signora è stata violentata » (1973) de Vittorio Sindoni, Pamela, l'épouse d'un ingénieur (Carlo Giuffré) estime avoir été violée et contaminée par le diable, au cours d'un dîner où drogue et sexe ont clôturés la soirée.

Elle a également fait quelques apparitions à la télévision, citons son rôle d’hôtesse de l’air aux côtés de David Janssen dans la série « Le fugitif » dans l'épisode «La fille de la petite Egypte» (1963) et une toute dernière apparition dans un téléfilm italien « Quatre histoires de femmes » (1989).

Pamela Tiffin séduisante actrice tantôt brune tantôt blonde aux cheveux bouffants, promena son joli minois dans une vingtaine de productions. Contrairement à Hollywood où elle ne s'est pas vraiment imposée face à ses rivales, elle était très populaire en Italie où elle a pu étoffer son jeu d'actrice dans des rôles plus dramatiques.

Mais ses futures propositions cinématographiques devenant trop érotiques et refusant d’apparaître nue ou trop déshabillée, Pamela préféra se retirer et de s’occuper de sa famille.

Elle a été mariée deux fois : un premier mariage avec un éditeur de magazine américain, Clay Felker qu'elle a épousé en 1962 et divorcé en 1969, elle convole en 1974 avec le philosophe et professeur italien Edmondo Danon, deux filles naîtrons de leur union, Echo et Aurora, ils resteront unis jusqu’au décès de Pamela survenu le 2 décembre 2020 de causes naturelles dans un hôpital de New York à l'âge de 78 ans.

Source : Gary Richardson - Fait le 07 décembre 2020 par Philippe de CinéMémorial.