PAUL HENREID

Vue 383 fois

Profession:
Acteur et réalisateur allemand.

Date et lieu de naissance:
10-01-1908, à Trieste en Italie.

Date et lieu du décès:
19-03-1992, à Santa Monica en Californie aux États-Unis.

Cause du décès:
D’une pneumonie à l'âge de 84 ans.

Nom de naissance:
Paul Georg Julius Hernried Ritter Von Wassel-Waldingau

État civil:
Au cours de sa vie, il se maria à 1 reprise : Père de 2 enfants

Marié le 01 janvier 1936 avec : ELIZABETH CAMILLA JULIA (Née Glück)
Le couple a adopté deux filles, ils sont restés unis jusqu’au décès de l’acteur le 19 mars 1992.

Taille:
(1m89)

Commentaires: 0

Anecdotes

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à PAUL HENREID

Ajout de la vidéo le 15 novembre 2020 par Philippe de CinéMémorial

 

Fils de Maria-Luise (née Lendecke), Paul Henreid de son vrai nom Paul Georg Julius Hernried Ritter Von Wassel-Waldingau, vient au monde le 10 janvier 1908 à Trieste dans l’Empire austro-hongrois, aujourd'hui une ville d’Italie. Son père Karl Alphons von Hernried un éminent banquier Viennois et conseiller financier de l'empereur Franz Joseph était né Carl Hirsch, issu d'une famille juive de Slovaquie, et pour échapper à l'antisémitisme il s’est converti au catholicisme en 1904 protégeant ainsi sa famille.

Après l’obtention de son diplôme en 1927 dans un internat privé de Vienne, il étudie à l'Institut des arts graphiques avec l'intention de devenir un éditeur de livres. Il a travaillé pendant quatre ans comme concepteur de livres et traducteur tout en fréquentant la nuit la prestigieuse Académie Maria Theresa de Vienne, où il a commencé à s'intéresser au septième art malgré les objections de sa famille. Lors d'une performance dans une école de théâtre, il a été découvert par Otto Preminger, le directeur général de Max Reinhardt, et débute sur scène sous sa direction.

Dès 1932 il apparaît dans deux films autrichiens sous le nom de Paul von Hernreid avant de s'installer en Angleterre en 1937 en raison de la montée du nazisme. A Londres, il remporte un certain succès en jouant le Prince Albert dans la production théâtrale « Victoria Regina ». Paradoxalement à ses sentiments anti nazi il débute au cinéma en 1939 jouant un jeune professeur d'allemand dans «Au revoir, M. Chips » de Sam Wood avec Greer Carson ; un officier nazi dans « Amour d’espion » d’Albert de Courville avec Edmund Gwenn et un agent de la gestapo dans « Train de nuit pour Munich » (1940) de Carol Reed avec Margaret Lockwood.

En 1940, il s'installe définitivement aux États-Unis et devient citoyen américain en 1941, très vite il se fait remarquer à Broadway en interprétant un docteur nazi dans la pièce de théâtre « Flight to the West » (1940). Un succès qui l'a aidé à obtenir un contrat à Hollywood, avec la RKO Radio Pictures. Dans son premier film hollywoodien « Jeanne de Paris » (1941) Robert Stevenson le libère de son stéréotype germanique et lui offre le rôle d’un pilote français dont son avion à été abattu, il trouve refuge chez Jeanne (Michèle Morgan) une jeune serveuse du café, ils tomberont amoureux. En 1942, il passe à la Warner Bros et obtient un rôle phare dans le classique « Casablanca » (1942) de Michael Curtiz avec Humphrey Bogart et Ingrid Bergman, il interprète le chef de la résistance tchèque Victor László, échappé d'un camp de concentration. A contre emploi il tient un rôle romantique dans « Une femme cherche son destin » (1942), de Irving Rapper il rencontre et tombe profondément amoureux de Charlotte (Bette Davis) mais il est marié la scène ou il allume deux cigarettes en même temps et, en tend une à Bette Davis est restée dans les mémoires.

Il enchaîne avec un film dramatique teinté de romantisme « Dans notre temps » (1943), de Vincent Sherman , il incarne un comte polonais qui avec sa femme anglaise (Ida Lupino) ils se battent contre les envahisseurs nazis ; puis sur fond de guerre, un résistant dans « Les conspirateurs » (1944) de Jean Negulesco, il tente de démasquer un traite dans un groupe de conspirateurs, il y a Irène (Hedy Lamarr) une ancienne connaissance dont il tombe amoureux, mais serait' elle la traite ?. Il change de registre avec « La vie passionnée des sœurs Brontë » (1945) de Curtis Bernhardt, deux sœurs Charlotte (Olivia de Havilland) et Emily (Ida Lupino) se livrent à des intrigues et à des passions très romantiques auprès d'un prêtre (Paul Henreid). Dans le film noir au suspens haletant « Le balafré » (1948) de Steve Sekely, il joue un double rôle, pour échapper à la justice après un hold-up manqué, il endosse la personnalité d'un docteur, un sosie que seul une balafre au visage peut l'identifier avec Eduard Franz et Joan Bennett.

Dans un drame carcéral « Les dépravés » (1950) de Bernard Vorhaus, le psychiatre John Jason (Paul Henreid) découvre grâce à Loretta (Anne Francis), le traitement sadique que subissent les filles par les matrones dans une école pour jeunes délinquantes. Il se voir endossé le personnage du pirate « Jean Lafitte, dernier des corsaires » (1950) de Lew Landers avec Karin Booth et Mary Anderson; tout aussi à l’aise dans film d'aventure fantastique « La sirène de Bagdad » (1953) de Richard Quine, dans l'empire médiéval perse , il est Kazah le Grand un magicien itinérant , qui cherche à récupérer sa troupe de belles danseuses qui doivent être vendues en esclavage avec Patricia Medina la princesse Zandi. Il retrouve Patricia Medina dans « Les pirates de Tripoli » (1954) de Felix E. Feist dans le rôle de la princesse Karjan qui promet au capitaine pirate Edri-Al-Gardian (Paul Henreid) une fabuleuse récompense s'il l'aide à retrouver son royaume perdu.

Alors que sa carrière est à son apogée, il se retrouve inscrit sur la liste noire en tant que sympathisant communiste par HUAC ce qui a pratiquement achevée sa carrière fin des années 1950. Dès lors, Paul Henreid passe à la production et réalise un thriller haletant « La mort frappe trois fois » (1963), une ouvrière (Bette Davis) assassine sa riche soeur jumelle par vengeance et usurpe son identité pour profiter de sa fortune avec Karl Malden et Peter Lawford. Il réalise aussi une trentaine de séries télévisées faisant de temps à autre un film au grand écran , il tourne son dernier tenant le rôle d'un cardinal dans « L’exorciste II : L’hérétique « (1976) avec Linda Blair, Richard Burton et Max von Sydow.

Paul Henreid épouse Elizabeth Camilla Julia (née Glück) le couple a adopté deux filles, ils sont restés unis jusqu’au décès de l’acteur le 19 mars 1992 d’une pneumonie à Santa Monica, en Californie, après avoir subi un accident vasculaire cérébral. Il repose au cimetière de Woodlawn à New York. Son épouse là rejoint l’année suivante.

Source : Gary Richardson - Fait le 15 novembre 2020 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie

 

50 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_________________________________

 

 

1977 - EXORCISTE 2, L'HÉRÉTIQUE .L'

 

1972 - TOMBE LES FILLES ET TAIS-TOI !

 

1969 - FOLLE DE CHAILLOT .LA

 

1965 - OPÉRATION CROSSBOW

 

1965 - BALLADE EN BLEU .LA

 

1963 - MORT FRAPPE TROIS FOIS .LA

 

1961 - QUATRE CAVALIERS DE L'APOCALYPSE .LES

 

1959 - QU'EST-CE QUI FAIT COURIR LES FILLES

 

1959 - PROIE DES VAUTOURS .LA

 

1958 - VACANCES D’AMOUR
Réal : Charles Haas

 

1958 - PRESSÉS DE VIVRE

 

1958 - LIVE FAST, DIE YOUNG

 

1958 - GANG DES FILLES .LE

 

1957 - DIX MILLE CHAMBRES À COUCHER

 

1956 - VIVA LAS VEGAS !

 

1956 - ACAPULCO

 

1955 - PIRATES OF TRIPOLI
Réal : Felix Feist

 

1954 - AU FOND DE MON COEUR

 

1953 - SIRÈNE DE BAGDAD .LA

 

1953 - MAN IN HIDING

 

1953 - CABARET
Réal : Willi Forst

 

1952 - REVANCHE D'ALI-BABA .LA

 

1952 - ENTRE HOMMES
Réal : Paul Henreid

 

1952 - DANS LA VIE TOUT S'ARRANGE

 

1951 - VISAGE VOLÉ .LE

 

1950 - JEAN LAFITTE, DERNIER DES CORSAIRES

 

1950 - DÉPRAVÉES .LES

 

1949 - CORDE DE SABLE .LA

 

1948 - BALAFRÉ .LE

 

1947 - PASSION IMMORTELLE

 

1946 - VIE PASSIONNÉE DES SOEURS BRONTË .LA

 

1946 - JALOUSIE

 

1946 - EMPRISE .L'

 

1945 - PAVILLON NOIR

 

1944 - IN OUR TIME

 

1944 - HOLLYWOOD CANTEEN

 

1944 - ENTRE DEUX MONDES

 

1944 - CONSPIRATEURS .LES

 

1942 - JEANNE DE PARIS

 

1942 - FEMME CHERCHE SON DESTIN .UNE

 

1942 - CASABLANCA

 

1940 - UNDER YOUR HAT
Réal : Maurice Elvey

 

1940 - TRAIN DE NUIT POUR MUNICH

 

1939 - AU REVOIR MONSIEUR CHIPS

 

1939 - AMOUR D’ESPION

 

1937 - REINE VICTORIA .LA
Réal : Herbert Wilcox

 

1935 - NUR EIN KOMÖDIANT
Réal : Erich Engel

 

1934 - COLLÈGE
Réal : Erich Engel

 

1933 - MORGENROT
Réal : Vernon Sewell & Gustav Ucicky

 

1931 - BAROUD

 

_______________________FIN_____________________

commentaires (0)