MARGUERITE CHAPMAN

Vue 200 fois

Profession:
Actrice Américaine.

Date et lieu de naissance:
09-03-1918, à Chatham, dans l'État de New York aux États-Unis.

Date et lieu du décès:
31-08-1999, à Burbank en Californie aux États-Unis.

Cause du décès:
De cause indéterminée à l'âge de 81 ans.

Nom de naissance:
Marguerite Florence Chapman.

État civil:
Au cours de sa vie, elle se maria à 2 reprises :

Mariée le 31 décembre 1948 avec : G. BENTLEY RYAN - Divorcée le 19 février 1950.

Mariée le 24 juillet 1964 avec l'assistant réalisateur : RICHARD BREMERKAMP
Divorcée en 1972.

Taille:
(1m70)

Commentaires: 0

Anecdotes

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à MARGUERITE CHAPMAN

Ajout de la vidéo le 22 septembre 2020 par Philippe de CinéMémorial

Marguerite Florence Chapman vient au monde le 9 mars 1918 à Chatham, dans l'état de New York aux Etats-Unis. Elle débute sa vie active en qualité de dactylographe et de standardiste à New York, mais cette beauté avait pris soin d'envoyer ses photos aux plus importantes agences de mannequins ... Très vite elle est recrutée par la prestigieuse agence John Robert Powers à New York City et apparaît en couverture dans de nombreux magazines. Remarquée par Howard Hughes elle obtient une offre cinématographique avec la 20th Century Fox, et débute devant les caméras en 1940, dans quelques petits rôles.

Fin 1941, La Republic Pictures lui offre le premier rôle féminin dans le sérial en douze chapitres, «Spy Smasher» de William Witney avec Kane Richmon, une série culte de super-héros costumés, luttant contre l'oppresseur nazi, un sérial bourré d'actions.

Dès lors, elle enchaîne d'autres premiers rôles dans des genres divers allant des comédies familières aux films de guerre comme dans «Parachute nurse» (1942) de Charles Barton avec Forrest Tucker, elle campe une infirmière pendant la Seconde Guerre mondiale qui n'hésite pas a sauter en parachute pour soigner les blessés. Dans «Submarine raider» (1942) de Lew Landers. lors de l'attaque de Pearl Harbor, un porte-avions japonais coule un yacht de plaisance seule survivante Sue Curry (Marguerite Chapman) qui est sauvée par un sous-marin américain en patrouille commandé par John Howard et Bruce Bennett ; on la voit aussi dans «Destroyer» (1943) de William A. Seiter, elle est la fille du vieux commandant de la marine Steve Boleslavski (Edward G Robinson) qui lors de la Seconde Guerre mondiale son autorité est contestée par le jeune Mickey Donohue (Glenn Ford) qui de plus, il tombe amoureux de sa fille.

Citons sa performance dans le film de guerre «Contre attaque» (1945) de Zoltan Korda, elle campe la partisane russe Lisa Elenko aux cotés du soldat russe Kulov (Paul Muni) tout deux pris au piège dans un bâtiment effondré avec sept soldats allemands ennemis avec entre autre Larry Parks et George Macready. En 1946 dans un policier «Les murs s'effondrent» de Lothar Mendes, elle est suspectée du meurtre d'un prêtre , un journaliste (Lee Bowman) va enquêter et découvrir que le motif du meurtre est un précieux tableau, ils seront tout les deux en danger . Elle enchaîne avec «J'accuse cette femme» (1946) de Robert B. Sinclair, un procureur (Adolphe Menjou) demande à son associé (Dennis O'Keef) d'éclaircir les agissements d'un homme peu respectable et douteux , mais celui-ci s'éprend de la secrétaire (Marguerite Chapman) de l'homme d'affaire.

Elle n'échappe pas aux westerns très en vogue à cette époque citons ; «Du sang dans la Sierra» (1947) de George Sherman , elle aide Robert Young accusé à tort du crime de deux vieux chercheurs d'or ; puis Ray Enright la sollicite pour deux westerns «Ton heure a sonné» (1948), avec Randolph Scott qui recherche l'assassin de sa future épouse, il rencontre la belle Hardison ( Marguerite Chapman) propriétaire d'un hôtel une romance va naître ; dans «Le Kansas en feu» (1950) elle est la maîtresse de Brian Donlevy le chef d'une bande appelé la brigade du massacre entourés de Jessie James (Audie Murphy) de Kit Dalton (Tony Curtis ), et James best dans le rôle d'un des frères Younger. Au préalable dans un film historique «Le chevalier Belle Epée /La lame galante» (1948) de Henry Levin dans la France du XVIIe siècle elle est la belle espionne Nanon de Lartiguws avec Larry Parks,Victor Jory et George Macready.

Les années 50, lui sont moins favorables, dans le film de science-fiction «Vingt-quatre heures chez les Martiens » (1951) de Lesley Selander elle est Alita une éminente scientifique martienne ; dans le policier «The last page» de Terence Fisher (1951) elle campe la secrétaire de George Brent victime d'un chantage suite au meurtre d'une de ses employées ensemble il vont prouver son innocence et à faire arrêter le vrai coupable ; elle apparaît dans le film musical «Gosse des bas-fonds » (1952) de Harmon Jones, Scott Brady veut aider Emily (Mitzi Gaynor) à faire une carrière de chanteuse et de danseuse, il attise la jalousie de son amie (Marguerite Chapman) ; elle tient encore un rôle de secrétaire aux cotés de Marilyn Monroe et Tom Ewell dans «Sept ans de réflexion» (1955) de Billy Wilder et une dernière apparition dans le film de science fiction «L'incroyable homme invisible» (1960) de Edgar G. Ulmer avec Douglas Kennedy.

C'est l'arrivée de la télévision dans les années cinquante qui lui permet de continuer sa carrière, elle resta très occupée dans divers séries jusque fin des années 70, on peux en citer : «Pepsi Playhouse» (1954), «Studio 57» (1954-57), «Rawhide» (1959), «Perry Mason» (1960), «Frontier Circus» (1962), «Marcus Welby, MD» (1971) , Hawaii Five-O »(1975) et« Police Story »(1976) font partie de ses crédits télévisés.

Marguerite Chapman à été mariée en première noce avec G. Bentley Ryan de 1948 à 1950 et convole une deuxième fois avec Richard Bremerkamp en 1964, une union qui s'achève par un divorce en 1972 . Elle n'a pas eu d'enfant.

Elle décède le 31 août 1999 à l'âge de 81 ans, elle repose au Holy Cross Cemetery à Culver City, en Californie .. Pour sa contribution à l'industrie du cinéma, Marguerite Chapman a son étoile sur le Hollywood Walk of Fame au numéro 6290 du Hollywood Boulevard.

Source : Gary Richardson - Fait le 22 septembre 2020 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie

 

36 LONGS MÉTRAGES
_________________________________

 

1960 - INCROYABLE HOMME INVISIBLE .L'
Réal : Edgar G. Ulmer

 

1955 - SEPT ANS DE RÉFLEXION

 

1952 - SEA TIGER
Réal : Frank McDonald

 

1952 - GOSSE DES BAS-FONDS

 

1951 - FLIGHT TO MARS

 

1950 - LAST PAGE .THE

 

1950 - KANSAS EN FEU .LE

 

1948 - TON HEURE A SONNÉ

 

1948 - DU SANG DANS LA SIERRA

 

1948 - CHEVALIER BELLE EPÉE .LE
Réal : Henry Levin

 

1948 - BELLES PROMESSES .LES

 

1947 - J'ACCUSE CETTE FEMME

 

1946 - MURS S'EFFONDRENT .LES
Réal : Lothar Mendes

 

1945 - PARDON MY PAST

 

1945 - ONE WAY TO LOVE
Réal : Ray Enright

 

1945 - CONTRE-ATTAQUE

 

1944 - STRANGE AFFAIR
Réal : Alfred E. Green

 

1943 - ONE DANGEROUS NIGHT

 

1943 - MY KINGDOM FOR A COOK

 

1943 - MEURTRE À TIME SQUARE
Réal : Lew Landers

 

1943 - APPOINTMENT IN BERLIN

 

1943 - DESTROYER

 

1942 - SUBMARINE RAIDER
Réal : Lew Landers

 

1942 - SPIRIT OF STANFORD .THE
Réal : Charles Barton

 

1942 - PARACHUTE NURSE

 

1942 - MEET THE STEWARTS
Réal : Alfred E. Green

 

1942 - CHAMPION IMPROVISÉ .LE
Réal : Frank R. Strayer

 

1942 - A MAN'S WORLD
Réal : Charles Barton

 

1941 - YOU'RE IN THE ARMY NOW

 

1941 - SPY SMASHER
Réal : William Witne

 

1941 - NAVY BLUES

 

1941 - BODY DISAPPEARS .THE

 

1940 - SON PATRON ET SON MATELOT

 

1940 - ON THEIR OWN
Réal : Otto Brower

 

1940 - FOUR SONS

 

1940 - CHARLIE CHAN AT THE WAX MUSEUM
Réal : Lynn Shores

 

_______________________FIN_____________________

commentaires (0)