TALA BIRELL

Vue 79 fois

Profession:
Actrice allemande.

Date et lieu de naissance:
10-09-1907, à Bucarest Roumanie.

Date et lieu du décès:
17-02-1958, à Landstuhl, Allemagne.

Cause du décès:
D'un cancer à l'âge de 50 ans.

Nom de naissance:
Natalie Bierl.

État civil:
?

Taille:
(1m68)

Commentaires: 0

Anecdotes

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à TALA BIRELL

Ajout de la vidéo le 06 septembre 2020 par Philippe de CinéMémorial

 

Tala Birell est née Natalie Bierl le 10 septembre 1907 à Bucarest en Roumanie Sa mère Stephanie Sahaydakowska était une baronne polonaise, son père, Carl Bierl , un homme d'affaires autrichien. Ses parents étaient temporairement à Bucarest pour supervisait sa compagnie quand la petite Natalie voit le jour. Avec ses trois sœurs et un frère ils ont vécu une vie idyllique, passant l'été dans la propriété polonaise de son oncle , un aristocrate. Pendant la Première Guerre mondiale, la famille était à Berlin, où Nathalie étudie dans une école privée… Après la guerre, son père est décédé et l'enfance privilégiée des enfants a pris fin. A 19 ans Natalie accomplie son rêve de faire du théâtre et débute sur scène à Berlin dans The Mikado with Erik Charell adoptant au passage le pseudonyme de Tala Birell.

Cette même année elle débute timidement sur les plateaux de GW Pabst dans une comédie «On ne badine pas avec l'amour» avec Lili Damita. Elle enchaîne dans une opérette berlinoise «Madame Pompadour» puis double Marlene Dietrich dans la revue musicale «Es liegt in der luft» (1928) une pièce de théâtre de Marcellus Schiffer créée à Berlin, et la remplace jusqu'en 1929 quand Marlène refuse de poursuivre la production en tournée.

Avant de tenter sa chance aux Etats- Unis, elle contribue à deux autres films notamment un policier autrichien sous la houlette d' Alfred Deutsch «L'acte d'Andreas Hamer» (1929) et un film britannique « Les hommes en cage » d'Ewald André Dupont, la version allemande de Cape Forlorn avec Fay Compton. Fin 1930, elle se rend aux États-Unis, et tourne pour Universal studio «Liebe auf Befehl» (1931) de Ernst L. Franckest la version allemande de «The Boudoir Diplomat» de Malcolm St. Clair, aussi produit par Universal Pictures.

Séduit par sa beauté Carl Laemmle, le directeur des studios Universal lui offre un contrat, pensant en faire une concurrente directe de Greta Garbo, malheureusement son premier film «The doomed battalion» (1932) de Cyril Gardner est un échec commercial, malgré un certaine reconnaissance de son talent par la critique, son deuxième film «Nagana » de Ernst L. Frank est aussi un échec total et sonne la fin de son contrat avec Universal.

Dès lors elle est sollicitée par différents studios, où elle va promener son joli minois dans une trentaine de films de valeur inégale: On peux citer «Remords/Crime et châtiment» (1935) de Josef von Sternberg, elle est la soeur de Peter Lorre qui est hanté et paralysé par le meurtre d'une prostituée qu'il a commis ; la comtesse Margot de Legere dans une comédie musicale romantique «Rêve à Monte Carlo» (1934) de Victor Schertzinger avec Lilian Harvey ; une chanteuse de discothèque dans le film de science fiction sur l'aviation «Le rayon diabolique» (1935) de Albert S. Rogell avec Ralph Bellamy ; une ravissante chanteuse de cabaret nommée Josette, courtisé par deux frères Robert Young et Don Ameche dans «Josette et compagnie » (1937) de Allan Dwan.

Elle se fait remarquer dans le film d'espionnage «L'ennemi invisible» (1938) de John H. Auer elle est l'épouse adultère d'un puissant industriel russe incarné par C. Henry Gordon, elle se laisse séduire par un agent de renseignements britannique ; dans un registre différent, elle donne la réplique à Cary Grant et Katharine Hepburn dans «L'impossible monsieur Bébé» (1938) une comédie loufoque de Howard Hawks ; puis elle est la gouvernante du très jeune fils de l'impératrice Eugénie (Patricia Morison) dans «Le chant de Bernadette» 1943 de Henry King avec Jennifer Jones dans le rôle titre et Linda Darnell jouant La Vierge Marie.

Elle dépeint quelques personnages liés à l'effort de guerre dans des films de propagande anti-nazi comme «Le défilé de la mort» (1943) de John Farrow, lors de l'invasion de la Chine par les Japonais elle campe une Russe courageuse avec William Bendix, Loretta Young et Alan Ladd ; une résistante française dans «Till we meet again» en 1944 de Frank.

Borzage avec Ray Milland et Barbara Britton. Puis Harold Young l'engage dans le film d'horreur «Les yeux qui tue» elle est propriétaire d'un musée de cire où se produit de mystérieux événements, elle est assassinée avec Lon Chaney, Jr.et Evelyn Ankers ; dans «Girls of the big house» (1945) de George Archainbaud elle est condamnée à la prison pour avoir tué un policier en voulant tendre un piège à son mari et sa maîtresse. En 1947 Clarence Brown signe «Passion immortelle» un biopic musical librement inspiré de la vie de Robert Schumann incarné par Paul Henreid et de son épouse Clara Katharine Hepburn Tara Birell campe la Princesse Valerie Hohenfels.

En 1948 elle tourne son dernier film, un policier «Homicide for three» (1948) de George Blair où elle se fait tuer par un mystérieux tueur. Après ce film, elle regagne l'Allemagne et continue à se produire à la télévision et au théâtre. Entre temps en 1951, elle a été nommée avec le titre de directrice par le quartier général des services spéciaux de l'armée américaine basé à Nuremberg pour organiser des productions théâtrales en Allemagne, en France et en Autriche pour les GI qui y étaient stationnés.

En 1957, Tala Birell tombe gravement malade on lui diagnostique un cancer, elle décède de cette terrible maladie le 17 février 1958. Elle repose dans le village bavarois de Marquartstein dans une tombe familiale.

Source : Gary Richardson - Fait le 06 septembre 2020 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie

 

42 LONGS MÉTRAGES
_________________________________

 

1948 - HOMICIDE FOR THREE

 

1948 - FEMMES DANS LA NUIT

 

1947 - PHILO VANCE'S SECRET MISSION
Réal : Reginald Le Borg

 

1947 - PHILO VANCE'S GAMBLE
Réal : Basil Wrangell

 

1947 - PASSION IMMORTELLE

 

1946 - DANGEROUS MILLIONS
Réal : James Tinling

 

1945 - POWER OF THE WHISTLER .THE

 

1945 - GIRLS OF THE BIG HOUSE

 

1945 - YEUX QUI TUE .LES
Réal : Harold Young

 

1944 - REINE DE LA JUNGLE .LA
Réal : Lewis D. Collins & Ray Taylor
Sérial en 13 épisodes
1 : Invitation to danger
2 : Jungle sacrifice
3 : The flaming mountain
4 : Wildcat stampede
5 : The burning jungle
6 : Danger ship
7 : Trip-wire murder
8 : The Mortar bomb
9 : Death watch
10 : Execution chamber
11 : The trail of doom
12 : Dragged under
13 : The secret of the sword !

 

1944 - VOYAGE SANS RETOUR

 

1944 - PRISONNIERS DE SATAN

 

1944 - MADAME PARKINGTON

 

1944 - CRÉATEUR DE MONSTRES
Réal : Sam Newfield

 

1943 - ONE DANGEROUS NIGHT

 

1943 - MAKE YOUR OWN BED

 

1943 - ÎLE DES PÉCHÉS OUBLIÉS .L'

 

1943 - FEMMES ENCHAÎNÉES

 

1943 - DÉFILÉ DE LA MORT .LE

 

1943 - CHANT DE BERNADETTE .LE

 

1942 - SEVEN MILES FROM ALCATRAZ

 

1938 - JOSETTE ET COMPAGNIE

 

1938 - IMPOSSIBLE MONSIEUR BÉBÉ .L'

 

1938 - ENNEMI INVISIBLE .L'
Réal : John H. Auer

 

1937 - J'ARRANGE LE FISC

 

1936 - WHITE LEGION
Réal : Karl Brown

 

1936 - SHE'S DANGEROUS

 

1935 - SPRING TONIC

 

1935 - RAYON DIABOLIQUE .LE
Réal : Albert S. Rogell

 

1935 - LOUP SOLITAIRE .LE

 

1935 - CRIME ET CHÂTIMENT

 

1934 - RÊVE À MONTE CARLO
Réal : Victor Schertzinger

 

1934 - CAPITAINE DÉTESTE LA MER .LE

 

1933 - RÊVE À DEUX .UN

 

1933 - NAGANA

 

1932 - DOOMED BATTALION .THE
Réal : Cyril Gardner

 

1931 - MEINE COUSINE AUS WARSCHAU
Réal : Carl Boese

 

1930 - LIEBE AUF BEFEHL
Réal : Ernst L. Franck & Johannes Riemann

 

1930 - HOMMES EN CAGE .LES
Réal : Ewald André Dupont

 

1929 - ACTE D'ANDREAS HAMER .L'
Réal : Alfred Deutsch

 

1927 - ICH HABE IM MAI VON DER LIEBE GETRÄUMT –
Réal : Franz Seitz

 

1926 - ON NE BADINE PAS AVEC L’AMOUR

 

_______________________FIN_____________________

commentaires (0)