DOROTHY SEBASTIAN

Vue 473 fois

Profession:
Actrice américaine.

Date et lieu de naissance:
26-04-1903, à Birmingham, État de l'Alabama aux États-Unis.

Date et lieu du décès:
08-04-1957, à Woodland Hills, État de Californie aux États-Unis.

Cause du décès:
D'un cancer des intestins à l'âge de 53 ans.

Nom de naissance:
Stella Dorothy Sabiston.

État civil:
Au cours de sa vie, elle se maria à 3 reprises sans enfant

Mariée le 09 novembre 1920 avec : ALLEN DRIVER STAFFORD - divorcée.

Mariée le 19 décembre 1930 avec l'acteur : WILLIAM BOYD - Divorcée le 29 mai 1936.

Mariée le 27 août 1946 avec : HERMAN SHAPIRO - Jusqu'au décès de Dorothy l e 08 avril 1957.

Maîtresse de Buster Keaton, 1929-1935.

Taille:
(1m60)

Commentaires: 0

Anecdotes

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à DOROTHY SEBASTIAN

Ajout de la vidéo le 11 juin 2020 par Philippe de CinéMémorial

 

Dorothy Sebastian est née Stella Dorothy Sabiston le 26 avril 1903, à Birmingham dans le comté de Jefferson dans l'État de l'Alabama aux États-Unis. Son père Lawrence Sabiston était un membre du clergé, sa mère Stella une artiste peintre accomplie. Dorothy avait deux sœurs Elizabeth et Mary et un frère Robert, tué à la Première Guerre mondiale, Mary est décédée des suites de ses blessures causées par un incendie.

C’est en assistant à une pièce de théâtre que la fillette rêve de devenir une danseuse et une actrice de cinéma. Après sa scolarité, toujours nourrit de sa passion. elle fréquente l’université de l’Alabama. Mais l’adolescente se heurte à ses parents qui refusent de la laisser assouvir ses aspirations. Décidée, au début des années 20, la jolie brunette, quitte la maison familiale et rejoint New York où elle accepte un numéro de danse acrobatique à la prestigieuse Ned Wayburn Academy. Parallèlement, elle prend des cours d’élocution pour se débarrasser de son lourd accent du sud. Vivant dans un appartement bon marché et après plusieurs refus, elle décroche enfin un premier boulot dans le show-business, en 1924 et pendant six mois, à 55 $ par semaine, elle devient choriste dans «George White's Scandals», une revue de scène musicale populaire similaire aux célèbres Ziegfeld Follie

Sa carrière prend un tournant décisif lorsqu’elle rencontre Max Aitken un magnat du journal britannique qui lui arrange un contact auprès du réalisateur de la Paramount Henry King, après un test à l’écran favorable ce dernier lui offre le rôle principal dans le sombre mélodrame muet «Sackcloth and Scarlet» (1925), Polly une jeune fille frivole se retrouve enceinte, après la naissance de l'enfant, elle tombe malade, et meurt peu de temps après. Un début très remarqué avec un rôle saisissant qui lui permet d’obtenir un contrat de cinq ans avec la MGM. Citons le drame de guerre «California» (1927) de W.S. Van Dyke, le capitaine américain Tim McCo en pleine Guerre américano-mexicaine tombe amoureux de la fille d'un riche propriétaire mexicain. Puis pour King Baggot elle fait partie d’un groupe de voleurs de bijoux dans «The house of scandal» (1928), mais voilà qu’elle tombe amoureuse d'un flic au grand dam des ses collègues.

Elle côtoie le couple Greta Garbo et John Gilbert dans le film aux effets sonores «A Woman of Affairs» (1928) dans laquelle elle joue une jeune femme trompée, Avec Joan Crawford et Anita Page, trois filles délurées, on assiste à leur soirée et leur amour dans le drame romantique de Harry Beaumont «Les nouvelles vierges» (1928) avec un scène phare où l’on voit Joan se déchaîner sur un Charleston endiablé. A la suite de ce film, Dorothy et Joan se retrouveront dans deux autres comédies et deviendront à cette occasion deux amis de longue date et des habituées des fêtes nocturnes.

Puis elle se voit jouer une actrice de théâtre dans le burlesque «Le figurant » (1929) signé Edward Sedgwick avec le génial Buster Keaton, la scène où Dorothy s’écroule et que Buster tente de l’asseoir sur une chaise puis sur le lit est mémorable, après bien des misères ils tomberont amoureux et vivront aussi hors plateau une petite romance. Cette même année dans l’un des premiers films sonores Grégory La Cava réunis Dorothy et William Boyd dans un drame romantique «His First Command» (1929), un playboy rejoint l’armée après avoir tombé amoureux de la fille d’un commandant d’armée. Une rencontre qui devient romantique, William déjà marié divorce de sa femme, et les deux tourtereaux s’enfuient à Las Vegas pour se marier le 19 décembre 1930, un mariage de six ans qui c’est avéré turbulent et qui se termine par un divorce acrimonieux en mai 1936.

Dorothy continua son style de vie trépidant et réussit la transition du cinéma parlant. Elle tournera encore une trentaine de films pas toujours créditée au générique, à sauver le drame «Le bateau des fugitifs » (1933) Lewis D. Collins nous montre l’angoisse d’une femme naufragée, récupérée par une bande de forçats évadés qui ont détournés le navire. Elle est juste une invitée à un bal dans «Les naufrageurs des mers du sud» (1941) de Cecil B. DeMille et non créditée dans son dernier film «Le miracle des cloches» (1948) de Irving Pichel.

Surnommée "Little Alabam" en raison de sa petite taille, Dorothy Sebastian était réputée pour sa personnalité de femme à l'esprit libre, et surtout pour ses excès, elle est souvent prise en défaut d’alcoolisme.

Dorothy s'est mariée trois fois, la première à Al Stafford en 1920 le couple divorce en 1924, en deuxième noce avec William Boyd, son troisième et dernier mariage avec Herman Shapiro en 1946. Dorothy et Shapiro sont restés unis jusqu'à son décès le 8 avril 1957 d'un cancer des intestins peu avant ses 54 ans.

Une étoile lui est dédiée sur le Walk of Fame d'Hollywood Boulevard.

Source : Gary Richardson - Fait le 11 juin 2020 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie

 

60 LONGS MÉTRAGES
_________________________________

 

 

1951 - STRICTLY DISHONORABLE

 

1948 - MIRACLE DES CLOCHES .LE

 

1945 - GEORGE WHITE’S SCANDALS
Réal : Felix E. Feist

 

1942 - NAUFRAGEURS DES MERS DU SUD .LES

 

1941 - TRUE TO THE ARMY
Réal : Albert S. Rogell

 

1941 - KANSAS CYCLONE
Réal : George Sherman

 

1941 - AMONG THE LIVING

 

1939 - ROUGH RIDERS' ROUND-UP

 

1939 - FEMMES

 

1939 - ARIZONA KID .THE

 

1939 - À LA POURSUITE DE JESSE JAMES

 

1937 - PILOTE MYSTERIEUX .LE

 

1934 - LIFE OF VERGIE WINTERS .THE

 

1933 - BATEAU DES FUGITIFS .LE

 

1932 - THEY NEVER COME BACK
Réal : Fred C. Newmayer

 

1932 - CONTRABANDO
Réal : Alberto Mendez Bernal

 

1932 - CONTRABAND
Réal : Raymond Wells

 

1931 - SHIPS OF HATE
Réal : John P. McCarthy

 

1931 - DECEIVER .THE

 

1931 - BIG GAMBLE .THE

 

1930 - UTAH KID .THE
Réal : Richard Thorpe

 

1930 - OFFICER O'BRIEN

 

1930 - MONTANA MOON

 

1930 - METTEUR EN SCÈNE .LE

 

1930 - LIGHTNING FLYER
Réal : William Nigh

 

1930 - LADIES MUST PLAY
Réal : Raymond Cannon

 

1930 - ÎLE DU DIABLE .L'
Réal : Edward Sloman

 

1930 - COEURS IMPATIENTS

 

1930 - BROTHERS
Réal : Walter Lang

 

1929 - SPECTRE VERT .LE
Réal : Lionel Barrymore

 

1929 - HIS FIRST COMMAND
Réal : Gregory La Cava

 

1929 - FIGURANT .LE

 

1929 - DROIT D'AIMER .LE

 

1928 - SPIRIT OF YOUTH .THE
Réal : Walter Lang

 

1928 - RAINBOW .THE
Réal : Reginald Barker

 

1928 - NOUVELLES VIERGES .LES

 

1928 - MIRAGES

 

1928 - LUMIÈRE DANS LE CLOCHER .LA
Réal : Nick Grinde

 

1928 - INTRIGUES

 

1928 - DEVIL’S APPLE TREE .THE
Réal : Elmer Clifton

 

1928 - ADVENTURER .THE
Réal : Victor Tourjansky

 

1927 - WYOMING
Réal : ?

 

1927 - THEIR HOUR
Réal : Alfred Raboch

 

1927 - TEA FOR THREE
Réal : Robert Z. Leonard

 

1927 - ON ZE BOULEVARD
Réal : Harry F. Millarde

 

1927 - ISLE OF FORGOTTEN WOMEN .THE
Réal : George B. Seitz

 

1927 - HAUNTED SHIP .THE
Réal : Forrest Sheldon

 

1927 - CALIFORNIA
Réal : W.S. Van Dyke

 

1927 - BATEAU IVRE .LE

 

1927 - MORSURE .LA

 

1927 - ARIZONA WILDCAT .THE
Réal : Roy William Neill

 

1927 - ANNA KARÉNINE

 

1926 - YOU’D BE SURPRISED
Réal : Arthur Rosson

 

1926 - TORRENT .LE

 

1926 - SLIDE, KELLY, SLIDE
Réal : Edward Sedgwick

 

1926 - DEMI-BRIDE .THE
Réal : Robert Z. Leonard

 

1925 - WHY WOMEN LOVE
Réal : Edwin Carewe

 

1925 - TERRE MAUDITE

 

1925 - BLUEBEARD’S SEVEN WIVES
Réal : Alfred Santell

 

1924 - SACKCLOTH AND SCARLET
Réal : Henry King

 

SES COURTS MÉTRAGES :
_______________________________

 

1935 - RADIO BARRED
Réal : Leslie Goodwins

 

1934 - NO SLEEP ON THE DEEP
Réal : Charles Lamont

 

1934 - HORLOGER AMOUREUX .L'

 

1931 - WIDE OPEN SPACES .THE
Réal : Arthur Rosson

 

1930 - VOICE OF HOLLYWOOD No. 12 .THE
Réal : ??

 

1930 - SCREEN SNAPSHOTS SERIES 9, No. 23
Réal : Ralph Staub

 

1930 - SCREEN SNAPSHOTS SERIES 9, No. 20
Réal : Ralph Staub

 

1930 - SCREEN SNAPSHOTS SERIES 10, No. 5
Réal : Ralph Staub

 

1929 - ROUNDER .THE
Réal : J.C. Nugent

 

1926 - BEAUTY À LA MODE
Réal : Harold Beaudine

 

1924 - HALF A HERO
Réal : Fred Hibbard

 

_______________________FIN_____________________

commentaires (0)