FRANCES DRAKE

Vue 200 fois

Profession:
Actrice américaine.

Date et lieu de naissance:
22-10-1912, à New York, dans l'État de New York, aux Etats-Unis.

Date et lieu du décès:
18-01-2000, à Medical Center, d'Irvine en Californie, États-Unis.

Cause du décès:
De causes naturelles à l'âge de 87 ans.

Nom de naissance:
Frances Morgan Dean.

État civil:
Au cours de sa vie, elle se maria à 2 reprises et sans enfants :

Mariée le 13 février 1939 avec l'aristocrate : CECIL JOHN HOWARD - Jusqu'au décès de Cecil John en 1985.

Mariée en 1992 avec : DAVID BROWN - jusqu'au décès de Frances le 18 janvier 2000.
Sans enfants.

Taille:
(1m59)

Commentaires: 0

Anecdotes

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à FRANCES DRAKE

Source : Movie Legends - Ajout de la vidéo le 26 mai 2020 par Philippe de CinéMémorial

 

Frances Drake est née Frances Morgan Dean le 22 octobre 1912 à New York aux Etats-Unis, dans une famille aisée qui a perdu sa fortune lors du krach de 1929. Son père Edwin Charles Julian Dean était courtier en valeurs immobilières et sa mère Ragnhild Margrethe (née) Keyser. Elle a quatre ans quand la famille décide de s'installer à Toronto au Canada où Frances et sa soeur Alice font leurs études au Havergal College. À 15 ans, elle rejoint sa grand-mère en Angleterre et poursuit ses études dans une école d'internat du Sussex.

En 1932, à l'occasion d'un bal de charité, elle est invité à danser avec un acteur canadien nommé Gordon Wallace, leur duo est élégant et si bien rythmé qu'ils sont sollicités pour se produire dans les boîtes de nuit londoniennes. Après quelques pas sur les planches de théâtre de Londres sous son nom de naissance Frances Dean, elle est engagée dans trois films britanniques où ses prestations vont lui ouvrir les portes des studios hollywoodiens .

Dès son arrivée aux Etats-Unis elle est accueillie par la Paramount qui lui signe un contrat, et pour éviter toute confusion avec la star populaire de l'époque Frances Dee, elle prend le pseudonyme de Frances Drake. Pour son premier film, un drame musical «Bolero » (1933) de Wesley Ruggles elle danse dans des boites de nuit aux cotés de George Raft et Carole Lombard ; dans «El Matador» (1934) de Stephen Roberts elle est Chulita la belle danseuse mexicaine courtisée par deux frères, George Raft un matador et Adolphe Menjou un ancien bandit rechercher par la police.

Ayant repéré cette belle brune aux cheveux bouclés avec de grands yeux noisette, surmontés de longs sourcils effilés, Frank Tuttle met à profit son sourire enjôleur, et son regard de séduction dans sa comédie romantique «La demoiselle au téléphone» elle a le rôle titre et donne la réplique à Cary Grant. En 1935 elle passe à la 20th Century Fox et se retrouve dans l'un des meilleurs films de l'année, «Les Misérables» de Richard Boleslawski d'après le roman Hugolien, elle tient le rôle tragique d'Eponine avec entre autres Rochelle Hudson en Cosette, Fredric March en Jean Valjean et Charles Laughton l'inspecteur Javert.

Bien qu'elle donne l'image d'une femme passionnée, destinée au romantisme, elle savait déséquilibrer cette sensibilité en jouant dans quelques films d'horreur , citons «Les mains d'Orlac» (1935) de Karl Frend, elle est l'épouse d'un pianiste Colin Clive qui a perdu ses mains lors d'un accident , le docteur Gogol Peter Lore lui greffe les mains d'un assassin fraîchement décapité, dès lors de mystérieux crimes se multiplient ; elle est l'épouse terrorisée du scientifique Boris Karloff qui après s'être exposé à de fortes radiations de radium X devient un assassin dans «Le rayon invisible» (1936) de Lambert Hillyer avec Bela Lugosi autre acteur des films d'épouvante.

Elle est tout aussi surprenante en tant que membre d'un gang de faussaire dans «Un taxi dans la nuit» (1937) d' Eugene Forde, avec Brian Donlevy en lieutenant de police ; tout comme la captivante Princesse Thania d'Arvonne impliquée dans un vol de bijoux dans «Le loup solitaire à Paris» (1938) d'Albert S. Rogell avec Francis Lederer dans le rôle titre. Le reste de sa filmographie se résume à deux comédies de W.S. Van Dyke en 1939 «Le monde est merveilleux» une comédie policière avec James Stewart et Claudette Colbert et un drame sentimental «Cette femme et mienne» avec Spencer Tracy et Hedy Lamarr.

Frances Drake se retire du showbiz, après avoir épousé le 13 février 1939 l'aristocrate Cecil John Howard, fils du 19e Comte de Suffolk d'Angleterre, ils sont restés unis jusqu'au décès du Comte en 1985. Bien que son mari n'approuva pas sa carrière au cinéma, Frances fait une dernière apparition dans «Once upon a Thursday» (1942) de Jules Dassin avec Richard Carlson et Marsha Hunt.

Elle épouse en secondes noces David Brown en 1992. Résidente de longue date à Beverly Hills, Frances Drake est décédée au Medical Center, de Irvine en Californie le 18 janvier 2000, à l'âge de 87 ans, elle n'avait pas d'enfant. Pour sa contribution au cinéma, une étoile lui est dédiée sur le Walk of Fame d'Hollywood Boulevard.

Source : Gary Richardson - Fait le 26 mai 2020 par Philippe de CinéMémorial.