ENID BENNETT

Vue 169 fois

Profession:
Actrice australienne.

Date et lieu de naissance:
15-07-1893, à York, dans l’Ouest de l’Australie.

Date et lieu du décès:
14-05-1969, à Malibu, dans la Californie, États-Unis.

Cause du décès:
D'une crise cardiaque à l'âge de 75 ans.

Nom de naissance:
Enid Eulalie Bennett.

État civil:
Au cours de sa vie, elle se maria à 2 reprises :

Mariée le 02 mars 1918 avec le réalisateur et acteur : FRED NIBLO (1874-1948)
Jusqu'au décès de Fred le 11 novembre 1948, ils eurent trois enfants
Les enfants avec Niblo, Louis, Peter et Judith.

Mariée le 20 juin 1963 avec le réalisateur : SIDNEY FRANKLIN
Jusqu'au décès de Enid le 14 mai 1969. pas d'enfants.

Taille:
(1m60).

Commentaires: 0

Anecdotes

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à ENID BENNETT

Source : Movie Legends - Ajout de la vidéo le 06 mai 2020 par Philippe de CinéMémorial

 

Enid Eulalie Bennett est la plus âgée des soeurs Bennett, les futures actrices Catherine et Marjorie, elle à aussi un frère aîné Francis. Elle vient au monde le 15 juillet 1893 à York, dans l’Ouest de l’Australie. Après ses études secondaires à Sidney et à l'école supérieure de Perth, elle est vite attirée par le théâtre. La chance lui sourit lorsqu’elle rencontre Katherine Gray, une grande artiste anglaise alors en tournée en Australie, grâce à elle, Enid se produit dans divers théâtres locaux jouant notamment pendant dix huit mois la modestie dans une pièce allégorique «Everywoman» de Walter Browne.

En 1915, elle saisit l’occasion de postuler pour la future production du réalisateur Fred Niblo en tournée en Australie. Subjuguer par la très belle jeune fille au visage de porcelaine, les cheveux blonds, et les yeux noisette, il l’engage de suite et lui offre le rôle de Fanny dans «Get-Rich-Quick Wallingford» (1915) elle enchaîne avec un deuxième rôle dans la comédie policière «Officer 666» (1916) dans les deux films Fred Niblo tient le rôle titre.

Les tournages terminés, elle accompagne le réalisateur américain et son épouse de retour à Hollywood. Entre 1916 et 1917, Enid Bennett tourne une dizaine de comédies sentimentales pour la Cie Triangle. Citons : le mélodrame larmoyant «The Little Brother» (1917) de Charles Miller, John Gilbert un alcoolique et bossu du nom de Crip tombe amoureux de Fay une jeune fille aveugle, lorsqu’elle retrouve la vue elle découvre avec horreur son chevalier, le coeur brisé elle l’abandonne, Crip se donne la mort ; du même réalisateur on retiendra aussi la tendre comédie «The Little Brother» (1917) , Gérard retrouve Jerry son copain de jeunesse, surpris il découvre que le garçon qui vendait des journaux est en fait une belle jeune fille, dès lors ils vont vivre un grand amour ; et pour Jérôme Storm elle se transforme en jeune fille coquine et sensuelle elle joue la technique du vamping dans «The Vamp» (1918) où sous son apparence de jeune fille naïve, elle joue un jeu dangereux, elle aguiche les hommes.

En 1918 elle se marie avec Fred Niblo dont l’épouse vient de décéder, de cette union naîtra trois enfants: Louis, Pierre et Judith. Pour leur première collaboration elle est vedette principale du mélodrame «The marriage ring» (1918) Anne est l'épouse de Hugo un homme violent Robert McKim, lors d'une dispute elle tire sur lui, le croyant mort, elle s'enfuit à Hawaï et tombe amoureuse de Jack Holt, mais Hugo n’est pas mort, il la retrouve, et la séquestre, il finit brûlé vif dans un champ de canne à sucre. Elle prouve la profondeur de son talent dans le registre de l’épouvante avec «La chambre hantée» (1919 où Fred Niblo met l’accent sur les expressions crispées de son visage, journaliste elle enquête sur la disparition d’un homme dans une maison hantée, elle découvre un passage secret où se trouve la tombe familiale. Dans la comédie dramatique «Hairpins» (1920) elle endosse le rôle d’une femme négligée et insouciante qui fait de l’ombre à son mari avocat Matt Moore, elle pense au suicide mais se reprend en main et devient une belle femme mondaine. Puis se retrouve au moyen âge pour Allan Dwan, qui l’impose avec le rôle de Lady Marianne dans « Robin des Bois » (1922) avec à l’affiche Douglas Fairbanks dans le rôle titre, Wallace Beery en Richard Coeur de Lion et sa soeur Billie Bennett la servante de Lady.

Très à la mode durant l’ère du cinéma muet, Fred Niblo signe à nouveau un mélodrame larmoyant «Le lys rouge» (1924) un jeune couple, Jean et Maryse (Ramon Novarro et Enid Bennett), désargenté s'enfuit à Paris, mais le destin fait que les deux amoureux vont se retrouver séparés, débute alors l'enfer de la pauvreté, Marise vend son corps pour survivre et Jean succombe à la débauche et la criminalité, il n’est plus que l’ombre de lui-même lorsque Maryse le retrouve.

Enid Bennett passe la transition du parlant sans problème mais sa carrière est pratiquement terminée, elle est la maman de Skippy Jackie Cooper un garçon sauvage et turbulent dans «Skippy» (1931) de Norman Taurog, et un dernier petit rôle en 1941 celui d’une fonctionnaire dans «Les Marx Brothers au grand magasin» de Charles Reisner.

Enid Bennett fut l’une des pionnières du cinéma muet où avec sa gestuelle et ses expressions faciales elle était douée pour jouer les ingénues et les filles perdues. Avec son mentor et mari, elle gagna ses galons de star et atteindra un succès national, mais comme beaucoup de ses consoeurs l’avènement du parlant lui fut plus ou moins fatal. Après le décès de Fred Nilbo en 1948, à 56 ans, elle épouse en deuxième noce le réalisateur américain, Sidney Franklin. Vers la fin de sa vie, elle réside à Malibu en Californie, où elle décède d’une crise cardiaque le 14 mai 1969 à presque 76 ans.

Source : Gary Richardson - Fait le 18 mars 2020 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie

 

51 LONGS MÉTRAGES
_________________________________

 

 

1941 - MARX AU GRAND MAGASIN .LES

 

1940 - EN AVANT LA MUSIQUE

 

1939 - RANÇON DU BONHEUR .LA

 

1939 - MEET DR. CHRISTIAN
Réal : Bernard Vorhaus

 

1931 - WATERLOO BRIDGE

 

1931 - SOOKY

 

1931 - SKIPPY

 

1926 - WRONG MR. WRIGHT .THE

 

1926 - A WOMAN’S HEART
Réal : Phil Rosen

 

1924 - RED LILY .THE

 

1924 - AIGLE DES MERS .L'

 

1923 - ÉTRANGERS DE LA NUIT .LES

 

1923 - COUTSHIP OF MYLES STANDISH .THE
Réal : Frederick Sullivan

 

1923 - BAD MAN .THE
Réal : Edwin Carewe

 

1923 - A FOOL’S AWAKENING
Réal : Harold M. Shaw

 

1922 - YOUR FRIEND AND MINE
Réal : Clarence G. Badger

 

1922 - SCANDALOUS TONGUES
Réal : Victor Schertzinger

 

1922 - ROBIN DES BOIS

 

1922 - BOOTLEGGER’S DAUGHTER
Réal : Victor Schertzinger

 

1921 - KEEPING UP WITH LIZZIE
Réal : Lloyd Ingraham

 

1920 - SILK HOSIERY
Réal : Fred Niblo

 

1920 - HER HUSBAND’S FRIEND
Réal : Fred Niblo

 

1920 - HAIRPINS
Réal : Fred Niblo

 

1920 - FALSE ROAD .THE
Réal : Fred Niblo

 

1919 - WOMAN IN THE SUITCASE .THE
Réal : Fred Niblo

 

1919 - VRAI VISAGE .LE
Réal : Fred Niblo

 

1919 - VIRTUOUS THIEF .THE
Réal : Fred Niblo

 

1919 - LAW OF MEN .THE
Réal : Fred Niblo

 

1919 - CHAMBRE HANTÉE .LA

 

1919 - À L’OMBRE DU BONHEUR
Réal : Fred Niblo

 

1918 - WHEN DO WE EAT ?
Réal : Fred Niblo

 

1918 - THEY’RE OFF
Réal : Roy William Neill

 

1918 - SÉDUCTRICE

 

1918 - PARTNERS THREE
Réal : Fred Niblo

 

1918 - MARRIAGE RING .THE
Réal : Fred Niblo

 

1918 - GLADYS LA DOMPTEUSE
Réal : Jerome Storm

 

1918 - COEUR DISPOSE .LE

 

1918 - COALS OF FIRE
Réal : Victor SCHERTZINGER

 

1918 - BONNE ÉCOLE .LA
Réal : Fred Niblo

 

1918 - BONHEUR EN MÉNAGE .LE

 

1917 - NAUGHTY, NAUGHTY !
Réal : Jerome Storm

 

1917 - MOTHER INSTINCT .THE
Réal : Lambert Hillyer & Roy William Neill

 

1917 - KEYS OF THE RIGHTEOUS .THE
Réal : Jerome Storm

 

1917 - HAPPINESS
Réal : Reginald Barker

 

1917 - GIRL GLORY .THE
Réal : Roy William Neill

 

1917 - PRINCESS OF THE DARK

 

1916 - POUR SAUVER SA RACE
Réal : William S. Hart, Reginald Barker & Clifford Smith

 

1916 - OFFICER 666
Réal : Fred Niblo

 

1916 - LITTLE BROTHER .THE
Réal : Charles Miller

 

1915 - GET-RICH-QUICK WALLINGFORD
Réal : Fred Niblo

 

_______________________FIN_____________________

commentaires (0)