GEORGE HILTON

Vue 740 fois

Profession:
Acteur uruguayen

Date et lieu de naissance:
16-07-1934, à Montevideo en Uruguay

Date et lieu du décès:
28-07-2019, à Rome en Italie.

Cause du décès:
De mort naturelle à l'âge de 85 ans.

Nom de naissance:
Jorge Hill Acosta y Lara. - Aussi sous le nom de : Jorge Hilton

État civil:
?

Taille:
(1m85)

Commentaires: 0

Anecdotes

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Né le 16 juillet 1934, à Montevideo, en Uruguay, Jorge Hill Acosta y Lara débute sa carrière en jouant à la radio ou sur les scènes uruguayennes. Rapidement, il devient une vedette locale en prêtant sa photogénie pour plus de trois cents romans-photos très populaires à cette époque.

En 1956, il apparaît pour la première fois au cinéma dans le film argentin «Los tallos amargos» de Fernando Ayala. Par la suite, il travaille encore dans quelques productions argentines, mais réservées au seul public sud-américain.

Au début des années soixante, Jorge vient tenter sa chance en Italie avec la ferme intention de trouver rapidement du travail. L’industrie cinématographique romaine, alors en pleine effervescence et toujours à la recherche de nouveaux talents, remarque le beau ténébreux doté d’une carrure athlétique. Il décroche le rôle principal dans «Uomo mascherato» (1964) de Vertunnio De Angelis. Il profite de l’occasion pour, comme tant d’autres, d’américaniser son nom en George Hilton. Il enchaîne les films à un rythme phénoménal et devient une star des films italiens de série B, avec une préférence pour les westerns spaghetti. Souvent, il a l’occasion de donner la réplique à d’anciennes gloires hollywoodiennes ou à des vedettes européennes en perte de vitesse. Citons : Gilbert Roland dans «Je vais, je tire et je reviens» (1967), Sandra Milo dans «Pour un dollar, je tire» et Ernest Borgnine dans «Les quatre desperados» (1969).

Dans les années soixante-dix, George Hilton ne ralenti pas la cadence. Il reste une star très populaire sur la péninsule italienne et ses films sont souvent de gros succès. Il est certes moins célèbre en Europe que Terence Hill ou Franco Nero qui jouent les rôles de bons cow-boys. George préfère les interprétations plus troubles de beau gaillard au sourire ravageur mais à l’âme vénale, notamment dans : «Deux salopards en enfer» (1970) de Tonino Ricci et «Les deux visages de la peur» (1972) avec Fernando Rey et Luciana Paluzzi. Il partage aussi plusieurs fois l’affiche avec la ravissante Edwige Fenech dans une série de films mettant surtout en scène les charmes de la belle actrice.

La décennie suivante annonce le déclin du western spaghetti, il apparaît encore dans quelques productions médiocres, mais le public ne suit pas. Délaissé par le grand écran George se tourne vers la télévision et retrouve une petite popularité en 1992 avec la série «Un enfant dans la tourmente» avec Bernard Fresson. En 1999, Mario Caiano lui propose un petit rôle dans une autre série : «Tre addii» avec Anne Roussel.

Depuis cette dernière prestation, George Hilton vit retiré dans sa propriété romaine, profitant pleinement de la fortune qu'il a amassée et, reconnaissons-le, grâce à un nombre impressionnant de navets.

Source : LES GENS DU CINÉMA - Fait le 29 juillet 2019 par Philippe de CinéMémorial.

&nsp;

Filmographie

59 LONGS MÉTRAGES
_________________________________

 

2007 - NATALE IN CROCIERA
Réal : Neri Parenti

 

2006 - KILLER'S PLAYLIST
Réal : Carlo Ausino

 

1999 - CIENT’ ANNE
Réal : Nini Grassia

 

1992 - ABBRONZATISSIMI 2 : UN ANNO DOPO
Réal : Bruno Gaburro

 

1996 - FEUX D’ARTIFICE
Réal : Leonardo Pieraccioni

 

1983 - PRÉDATEURS DU FUTUR .LES

 

1982 - NUITS SECRÈTES DE LUCRÈCE BORGIA .LES
Réal : Roberto Bianchi Montero

 

1981 - RICCHI, RICCHISSIMI, PRATICAMENTE IN MUTANDE
Réal : Sergio Martino

 

1980 - CASQUES DE CUIR .LES
Réal : Giorgio Capitani

 

1978 - TURIN VIOLENTE
Réal : Carlo Ausino

 

1978 - COUP DE GUEULE

 

1977 - TOUBIB SE RECYCLE .LA

 

1977 - LLAMADA DEL SEXO .LA
Réal : Tulio Demicheli

 

1977 - EL MACHO

 

1975 - TRINITA UNE CLOCHE ET UNE GUITARE

 

1975 - NOUVELLES AVENTURES DE ZORRO .LES
Réal : Franco Lo Cascio

 

1974 - IL BACO DA SETA
Réal : Mario Sequi

 

1974 - DI TRESSETTE CE N’È UNO, TUTTI GLI ALTRI SON NESSUNO
Rél : Giuliano Carnimeo

 

1974 - ASSASSINO È COSTRETTO AD UCCIDERE ANCORA .L'
Réal : Luigi Cozzi

 

1973 - LO CHIAMAVANO TRESETTE... GIOCAVA SEMPRE COL MORTO
Réal : Giuliano Carnimeo

 

1973 - HOMME APPELÉ KARATÉ .UN
Réal : Michele Massimo Tarantini

 

1973 - CONTRATTO CARNALE

 

1972 - TOUTES LES COULEURS DU VICE
Réal : Sergio Martino

 

1972 - RENDEZ-VOUS DE SATAN .LES

 

1972 - FUORI UNO SOTTO UN ALTRO ARRIVA IL PASSATORE
Réal : Giuliano Carnimeo

 

1972 - DEUX VISAGES DE LA PEUR .LES

 

1971 - QUEUE DU SCORPION .LA
Réal : Sergio Martino

 

1971 - FOLIE MEURTRIÈRE
Réal : Tonino Valerii

 

1971 - DIABLE À SEPT FACES .LE
Réal : Osvaldo Civirani

 

1971 - ALLELUIA DÉFIE L'OUEST

 

1970 - ÉTRANGE VICE DE MADAME WARDH .L'
Réal : Sergio Martino

 

1970 - SEPT MINUTES POUR MOURIR
Réal : Ramón Fernández

 

1970 - PILE, JE TE TUE, FACE TU ES MORT, ON M’APPELLE ALLELUIA
Réal : Giuliano Carnimeo

 

1969 - SEPT HOMMES POUR TOBROUK

 

1969 - QUATRE DESPERADOS .LES

 

1969 - DJANGO ARRIVE, PRÉPAREZ VOS CERCUEILS

 

1969 - DEUX SALOPARDS EN ENFER

 

1969 - BATAILLE D'EL ALAMEIN .LA

 

1968 - POUR UN DOLLAR JE TIRE

 

1968 - MOMENT DE TUER .LE

 

1968 - LOS MACHOS
Réal : Giovanni Fago

 

1968 - ADORABLE CORPS DE DEBORAH .L'

 

1967 - SANG ET OR

 

1967 - QUAND LES VAUTOURS ATTAQUENT

 

1967 - POIGNÉE D'OR POUR TROIS SALOPARDS .UNE

 

1967 - JE VAIS, JE TIRE ET JE REVIENS
Réal : Enzo G. Castellari

 

1969 - CHACUN POUR SOI

 

1967 - HAREM .LE

 

1967 - DES PROFESSIONNELS POUR UN MASSACRE

 

1966 - À GHENTAR, LA MORT EST FACILE

 

1966 - TEMPS DU MASSACRE .LE

 

1966 - POKER AU COLT

 

1966 - DEUX FIS DE RINGO .LES
Réal : Giorgio Simonelli & Giuliano Carnimeo

 

1965 - DUE MAFIOSI CONTRO GOLDGINGER
Réal : Giorgio Simonelli

 

1964 - UOMO MASCHERATO
Réal : Vertunnio De Angelis

 

1963 - LAS MODELOS
Réal : Vlasta Lah

 

1962 - LOS QUE VERÁN A DIOS
Réal : Rodolfo Blasco

 

1960 - PROCESIÓN .LA
Réal : Francis Lauric

 

1959 - EL BOTE, EL RÍO Y LA GENTE
Réal : Enrique Cahen Salaberry

 

1958 - ALTO PARANÁ
Réal : Catrano Catrani

 

1957 - UNA VIUDA DIFÍCIL
Réal : Fernando Ayala

 

1956 - LOS TALLOS AMARGOS
Réal : Fernando Ayala

 

_______________________ FIN_____________________

commentaires (0)