BERNARDO BERTOLUCCI

Vue 208 fois

Profession:
Réalisateur, scénariste, producteur et acteur italien,

Date et lieu de naissance:
16-03-1941, à Parme, Italie.

Date et lieu du décès:
26-11-2018, à Rome, Italie.

Cause du décès:
Des suites d'un cancer à l'âge de 77 ans.

Nom de naissance:
Bernardo Giuseppe Maria Bertolucci.

État civil:
Divorcé de ADRIANA ASTI, Marié le 22 décembre 1978 avec : CLARE PEPLOE - Jusqu'au décès de Bernardo en 2018.

Taille:
?

Commentaires: 0

Anecdotes

Fils d'Attilio et frère de Giuseppe Bertolucci.

Cousin de Giovanni Bertolucci.

 

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à BERNARDO BERTOLUCCI
Bande annonce du film : Le dernier Tango à Paris.

Ajout de la vidéo le 26 novembre 2018 par Philippe de CinéMémorial

 

Fils d'Attilio Bertolucci, poète et critique de cinéma, Bernardo Bertolucci se voit offrir à l'âge de quinze ans une caméra 16 mm avec laquelle il réalise ses premiers courts métrages. C'est en 1961 à l'université de Rome, où il étudie la littérature, qu'il fait la rencontre d'un ami de son père, Pier Paolo Pasolini, qui lui propose d'être son assistant sur Accatone. Fort du succès du film, Bernardo Bertolucci est contacté par le producteur Antonio Cervi pour porter à l'écran son propre scénario, La Commare secca, l'histoire d'une enquête policière sur l'assassinat d'une prostituée.

En 1963, il enchaîne avec le tournage de Prima della rivoluzione, auréolé du Prix de la Jeune Critique au Festival de Cannes 1964. Une fois passé derrière la caméra, Bernardo Bertolucci n'en oublie pas moins ses fonctions de scénariste. Il écrit notamment le script de Il était une fois dans l'Ouest (1968). Adhérant par ailleurs au Parti Communiste Italien, il impreigne de son engagement politique plusieurs de ses films comme Partner (1968), La Stratégie de l'araignée (1970) et Le Conformiste (id.).

En 1972, Bernardo Bertolucci remporte son plus gros succès commercial avec le sulfureux Dernier tango à Paris, interprété par un monstre sacré de l'époque, Marlon Brando. Cette réussite lui permet de réaliser trois ans plus tard 1900 (1976), une fresque, portée par un prestigieux casting international (Robert De Niro, Gérard Depardieu ou encore Burt Lancaster), sur l'itinéraire de deux Italiens nés dans un même village au début du XXe siècle. Revenant à une thématique plus intimiste, le cinéaste dirige Jill Clayburgh en mère d'un fils drogué dans La Luna (1979), un film qui aborde le thème de l'inceste. Il convoque ensuite Ugo Tognazzi dans La Tragédie d'un homme ridicule, un drame familial qui vaut au comédien le Prix d'interprétation masculine au Festival de Cannes 1981.

En 1987, Bernardo Bertolucci fait son grand retour au cinéma en évoquant le destin du Dernier empereur de Chine. Neuf Oscars, dont ceux du Meilleur film et du Meilleur réalisateur, récompensent ce film à grand spectacle. Changement de décors pour ses deux longs métrages suivants : le Sahara pour Un thé au Sahara (1990), l'adaptation du roman de Paul Bowles, et le Tibet pour Little Buddha (1993), fresque dans laquelle Keanu Reeves tient le rôle titre.

Le réalisateur italien effectue ensuite un retour aux sources avec Beauté volée (1995), une comédie dramatique se déroulant en Toscane et qu'illumine le doux visage de la révélation féminine Liv Tyler. Quatre ans après Shandurai (1999) qu'interprète Thandie Newton, il renoue avec un certain idéal de gauche en mettant en scène The Dreamers (2003), un drame sur l'effervescence révolutionnaire de mai 1968. En 2013, il signe son dernier long métrage, Moi & toi, l'histoire d'un adolescent qui décide de s'isoler pour faire le point sur sa vie jusqu'à l'arrivée impromptue de sa demi-soeur. En 2013, il signe son dernier long métrage, Moi & toi, l'histoire d'un adolescent qui décide de s'isoler pour faire le point sur sa vie jusqu'à l'arrivée impromptue de sa demi-soeur.

A sa mort en novembre 2018 à 77 ans, le journal italien La Repubblica titrera que Bertolucci était l'un des "derniers grands maîtres" du cinéma italien.

Source : AlloCiné - Fait le 26 novembre 2018 par Philippe de CinéMémorial.

 

SES RÉCOMPENSES :

2011 - Palme d'or d'honneur - Festival de Cannes.
2011 - Palme d'or d'honneur - Festival de Cannes.
2006 - Médaille d'or du mérite des beaux-arts par le ministère de l'Éducation, de la Culture et des Sports, Espagne.
2000 - Globe d' Or pour l'ensemble de sa carrière en 2000,
2000 - Globe d' Or pour l'ensemble de sa carrière en 2000,
1997 - Prix ??spécial du meilleur film cinématographique avec Vittorio Storaro au Camerimage - festival international des arts cinématographiques de Lodz, Pologne.
1997 - Prix ??spécial du meilleur film cinématographique avec Vittorio Storaro au Camerimage - festival international des arts cinématographiques de Lodz, Pologne.
1997 - Prix ??pour l'ensemble de sa carrière au Camerimage - festival international des arts cinématographiques de Lodz, Pologne.
1997 - Prix ??pour l'ensemble de sa carrière au Camerimage - festival international des arts cinématographiques de Lodz, Pologne.
1997 - Prix ??Pietro Bianchi au festival du cinéma de Venise, Italie.
1997 - Prix ??Pietro Bianchi au festival du cinéma de Venise, Italie.
1997 - Léopard d'Honneur au festival international du cinéma de Locarno, Suisse.
1997 - Léopard d'Honneur au festival international du cinéma de Locarno, Suisse.
1991 et 1996 - Meilleur Réalisateur.
1991 et 1996 - Meilleur Réalisateur.
1988, 1991 et 1996 - Meilleur Film.
1988, 1991 et 1996 - Meilleur Film.
02-06-1988 - Grand officier de l'ordre du Mérite de la République italie.
5 " CIAK d' Oro "
1988 - Pour le film : LE DERNIER EMPEREUR - Prix spécial du jury pour la réalisation du prix du cinéma européen, Europe
1988 - Pour le film : LE DERNIER EMPEREUR - Prix d'or du meilleur film étranger par la guilde des arts allemands du cinéma, Allemagne
1988 - Pour le film : LE DERNIER EMPEREUR - Prix DGA pour la réalisation d'un film de cinéma parla guilde des Réalisateurs Américains, États-Unis.
1988 - Pour le film : LE DERNIER EMPEREUR - Oscar du meilleur scénario, États-Unis.
1988 - Pour le film : LE DERNIER EMPEREUR - Oscar du meilleur réalisateur, États-Unis.
1988 - Pour le film : LE DERNIER EMPEREUR - Golden Globe du meilleur réalisateur de cinéma, États-Unis.
1988 - Pour le film : LE DERNIER EMPEREUR - Golden Globe du meilleur scénario de cinéma, États-Unis.
1988 - Pour le film : LE DERNIER EMPEREUR - David du meilleur scénario, Italie.
1988 - Pour le film : LE DERNIER EMPEREUR - David du meilleur réalisateur, Italie.
1988 - Pour le film : LE DERNIER EMPEREUR - César du meilleur film étranger, France.
1988 - Pour le film : LE DERNIER EMPEREUR - BAFTA du meilleur film aux British Academy Awards, Grande-Bretagne.
1988 - Pour le film : LE DERNIER EMPEREUR - Ruban d'Argent du meilleur réalisateur d'un film italien par le syndicat national italien des journalistes du cinéma, Italie.
1988 - Oscar du Meilleur Scénario Adapté.
1988 - Oscar du Meilleur Scénario Adapté.
1988 - Oscar du Meilleur Réalisateur.
1988 - Oscar du Meilleur Réalisateur.
1988 - David-di-Donatello du Meilleur Réalisateur.
1988 - David-di-Donatello du Meilleur Réalisateur.
1987 - Golden Globe du Meilleur Scénario.
1987 - Golden Globe du Meilleur Scénario.
1987 - Golden Globe du Meilleur Réalisateur.
1987 - Golden Globe du Meilleur Réalisateur.
1987 - César du Meilleur Film Étranger.
1987 - César du Meilleur Film Étranger.
1973 - Lauréat du Ruban d'Argent du meilleur réalisateur.
1973 - Lauréat du Ruban d'Argent du meilleur réalisateur.