LOUIS CALHERN

Vue 3427 fois

Profession:
Acteur américain.

Date et lieu de naissance:
19-02-1895, à Brooklyn, New York, État de New York, États-Unis.

Date et lieu du décès:
12-05-1956, à Tokyo au Japon.

Cause du décès:
D'une crise cardiaque à l'âge de 61 ans.

Nom de naissance:
Carl Henry Vogt.

État civil:
Au cours de sa vie, il se maria à quatre reprises et pas d'enfant :

Marié en juin 1926 avec l'actrice : ILKA CHASE (1905-1978)
Divorcé en février 1927.

Marié le 17 septembre 1927 avec l'actrice : JULIA HOYT (1897-1955)
Divorcé le 06 août 1932.

Marié le 20 avril 1933 avec l'actrice : NATALIE SCHAFER (1900–1991)
Divorcé en 1942.

Marié le 25 novembre 1946 avec l'actrice : MARIANNE STEWART (1922–1992)
Divorcé le 19 juillet 1955.

Taille:
(1m88)

Commentaires: 0

Anecdotes

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à LOUIS CALHERN

Source : Spanish Films - Ajout de la vidéo le 20 juin 2020 par Philippe de CinéMémorial

Fils d'Eugene Adolf Vogt et Hubertina (née Friese) tout deux d’origine germanique ont immigrés à New York aux Etats-Unis. Carl Henry Vog est né le 19 février 1895 à Brooklyn. Sa famille quitte New York alors qu’il était encore qu’un enfant en bas âge et s’installe à Saint Louis dans le Missouri où le jeune Carl fait ses études primaires et passe son enfance et son adolescence avec sa petite sœur Emma.

Alors qu’il jouait au football dans l’équipe de son lycée, sa haute stature d’1,88m est remarquée par un directeur d’une société par action à la recherche de jeunes figurants sportifs , ce dernier l’emploie pour un petit rôle dans son spectacle du jour . Fort de cette première expérience, le jeune Carl revient à New York afin de poursuivre une carrière de comédien et rejoint plusieurs compagnies de théâtre en tournée dans des spectacles de variétés et burlesques. Un élan de carrière très vite intérrompue par le déclenchement de la Première Guerre mondiale ou il à servi son pays en France d’outre-Mer dans le 143rd Field Artillery Regiment.

De retour à la vie civile , il reprend ses activités théâtrales, et juge qu’il serait souhaitable de changer son patronyme allemand, il choisit le pseudonyme de Louis Calhern. Sa fine moustache, son allure aristocratique et son air souverain, il est la distinction même pour interpréter les grands rôles du répertoire classique et contemporain. Dès les années 20 il commence à faire ses premiers pas sur les plateaux de cinéma encore muet avec la réalisatrice Lois Weber , tout en continuant à jouer sur les scènes de théâtre. En 1923, il quitte le cinéma muet qui lui convient pas et se produit sur les planches de Broadway pendant huit saisons Il reçoit de bonnes critiques en jouant en 1924 dans la production de «The Cobra» de Martin Brown produit par L. Lawrence Weber au Théâtre Hudson.

Avec sa voix douce et veloutée, il fait facilement la transition vers les talkies. Bien que son allure royale le prédestiné à jouer les nobles dans les films épiques , il s’est avéré être un acteur très polyvalent aussi à l’aise en tenant un rôle de méchant comme l’escroc Dapper Dan Barker auprès de James Gagney dans «La folle blonde» (1931) de Roy Del Ruth avec Joan Blondell, ou le comique où il est extrêmement drôle dans le rôle de l'ambassadeur Trentino qui manigance un coup d'état dans «La soupe aux canards» (1933) de Leo McCarey avec les Marx Brothers ou encore d’interpréter des personnages célèbres dont celui du Préfet Allus Martius dans «Les derniers jours de Pompéi» (1935) de Ernest B. Schoedsack avec Preston Foster et Basil Rathbone en Ponce Pilate; où encore celui du vice-roi Don André dans «Le pont du roi Saint Louis» (1943) de Rowland V. Lee avec Akim Tamiroff et Lynn Bari.

Citons aussi dans le western comique son rôle du colonel Buffalo Bill dans un film musical «Annie la reine du cirque» (1950) de George Sidney avec Betty Hutton dans le rôle d’Annie Oakley, et habillé d’une toge impériale celui de «Jules César» (1953) dans le péplum éponyme signé Joseph L. Mankiewicz avec Marlon Brando, John Gielgud , James Mason et Greer Garson, il tient aussi le rôle du roi Ferdinand de Karlsberg dans «Le prince étudiant» (1954) de Richard Thorpe. Il doit aussi à son air de notable de camper des hommes responsables comme le capitaine Prescott, le supérieur hiérarchique de l’agent des services secrets américains Cary Grant dans «Les enchainés» (1946) d’ Alfred Hitchcock avec Ingrid Bergman ; ou l’avocat véreux impliqué avec un gang de criminels qui finance un cambriolage de bijoux dans un film noir «La ville dort» (1950) de John Huston avec les protagonistes Sterling Hayden, James Whitmore , Jean Hagen et Sam Jaffe citons la courte présence de Marylin Monroe qui joue la star sexy.

En 1950 John Sturge adapte à l’écran la pièce «The Magnificent Yankee», jouait par Louis Calhern à Broadway, il campe le juriste américain Oliver Wendell Holmes, pour sa prestation qui fut sans doute le meilleur rôle de sa carrière Louis fut nominée aux Oscars . Citons également son rôle de l’industriel sournois et manipulateur George Caswell, dans «La tour des ambitieux» (1954) pour lequel il remporte le prix spécial du jury du Festival de Venise une production signée Robert Wise avec entre autres quelques pointures telles ; Walter Pidgeon, William Holden, Barbara Stanwyck, Fredric March et June Allyson.

Côté vie privée Louis Calhern a été marié quatre fois et tous ses mariages se sont terminés par un divorce. Sa première épouse a été l'actrice et écrivaine Ilka Chase de 1926 à 1927, s0a deuxième femme était l'actrice Julia Hoyt de 1927 à 1932. Elle a été suivie par l'actrice Natalie Schafer, avec qui il a vécu de 1933 à 1942. Sa dernière épouse était l'actrice Marianne Stewart de 1946. Le mariage a pris fin en 1955. Louis Calhern est décédé subitement à l'âge de 61 ans d'une crise cardiaque. C'est arrivé le 12 mai 1956 à Tokyo lors du tournage du film «La petite maison de thé» de Daniel Mann . Son rôle a finalement été joué par l'acteur Paul Ford. Louis Calhern est enterré au Hollywood Forever Cemetery.

Source : Gary Richardson - Fait le 20 juin 2020 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie

 

72 LONGS MÉTRAGES
_________________________________

 

1956 - PETITE MAISON DE THÉ .LA

 

1956 - HAUTE SOCIÉTÉ

 

1955 - SON ANGE GARDIEN

 

1955 - FILS PRODIGUE .LE

 

1954 - VOYAGE AU-DELÀ DES VIVANTS

 

1954 - TOUR DES AMBITIEUX .LA

 

1954 - RHAPSODIE

 

1954 - PRINCE ÉTUDIANT .LE

 

1954 - GRAINE DE VIOLENCE

 

1954 - ESCADRILLE PANTHÈRE

 

1954 - ATHENA

 

1953 - DRÔLE DE MEURTRE

 

1953 - PETITE CONSTANCE .LA

 

1953 - MAIN STREET TO BROADWAY

 

1953 - LUNE DE MIEL AU BRÉSIL

 

1953 - JULES CÉSAR

 

1952 - PRISONNIER DE ZENDA .LE

 

1952 - MATIÈRE À SCANDALE

 

1952 - ENSORCELÉS .LES

 

1952 - CINQ MARIAGES À L'ESSAI

 

1952 - INVITATION

 

1951 - HOMME AU MANTEAU NOIR .L'

 

1950 - QUAND LA VILLE DORT

 

1950 - PORTE DU DIABLE .LA

 

1950 - MAGNIFICENT YANKEE .THE

 

1950 - MA VIE À MOI

 

1950 - HEURES TENDRES .LES

 

1950 - ANNIE LA REINE DU CIRQUE

 

1950 - VOYAGE À RIO

 

1949 - PONEY ROUGE .LE

 

1949 - DANUBE ROUGE .LE

 

1948 - ARC DE TRIOMPHE

 

1946 - ENCHAÎNÉS .LES

 

1944 - FOU S'EN VA-T-EN GUERRE .UN

 

1943 - PONT DU ROI SAINT LOUIS .LE

 

1943 - NOBODY'S DARLING

 

1943 - CIEL PEUT ATTENDRE .LE

 

1940 - BALLE MAGIQUE DU DOCTEUR EHRLICH .LA

 

1939 - JUAREZ

 

1939 - FILLE DE LA CINQUIÈME AVENUE .LA

 

1939 - CHARLIE MCCARTHY DÉTECTIVE

 

1939 - CETTE FEMME EST MIENNE

 

1938 - RÈGLEMENT DE COMPTES

 

1937 - VIE D'ÉMILE ZOLA .LA

 

1936 - SA DERNIÈRE CARTE

 

1936 - ENCHANTERESSE .L'

 

1935 - ON CHERCHE UNE FEMME

 

1935 - DERNIERS JOURS DE POMPÉI .LES

 

1935 - ARIZONIAN .THE

 

1934 - SOIR EN SCÈNE .UN

 

1934 - HOMME AUX DEUX VISAGES .L'

 

1934 - COMTE DE MONTE-CRISTO .LE

 

1934 - AMOURS DE CELLINI .LES

 

1933 - WORLD GONE MAD .THE

 

1933 - SOUPE AU CANARD

 

1933 - JENNY FRISCO

 

1933 - DIPLOMANIACS

 

1933 - CELLE QU'ON ACCUSE

 

1932 - THEY CALL IT SIN

 

1932 - STRICTLY PERSONAL

 

1932 - NUIT APRÈS NUIT

 

1932 - AFRAID TO TALK

 

1932 - 20.000 ANS SOUS LES VERROUS

 

1931 - STOLEN HEAVEN

 

1931 - ROUTE DE SINGAPOUR .LA

 

1931 - OKAY, AMERICA !

 

1931 - LARCENY LANE

 

1922 - TERREUR DE LA GOÉLETTE .LA

 

1922 - RÉVEIL D'UNE FEMME

 

1921 - DEUX FEMMES TROP SAGES

 

1921 - BLOT .THE

 

1920 - WHAT'S WORTH WHILE

 

_______________________FIN_____________________

 

commentaires (0)