JACK PINOTEAU

Vue 589 fois

Profession:
Réalisateur, Scénariste, Assistant Réalisateur, Adaptateur et Dialoguiste français.

Date et lieu de naissance:
20-09-1923, à Clairefontaine-en-Yvelines, dans les Yvelines, en France.

Date et lieu du décès:
06-04-2017, à ??

Cause du décès:
De mort naturelle à l'âge de 93 ans.

Nom de naissance:
Jack Albert Louis Charles NIngler, devenu Pinoteau.

État civil:
?

Taille:
?

Commentaires: 0

Anecdotes

Chevalier de la Légion d'honneur.

Fils de Lucien, Frère de Claude Pinoteau et d'Arlette Merry.

 

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Le réalisateur Jacques Pinoteau est mort hier jeudi 6 avril à l'âge de 93 ans. Le frère aîné de Claude Pinoteau (La Gifle,La Boum, Le grand Escogriffe...) restera dans l'histoire du cinéma français pour avoir lancé la carrière du grand acteur comique Darry Cowl avec Le Triporteur en 1957.

«Jack» Pinoteau était né le 20 septembre 1923 dans les Yvelines, près de Paris au sein d'une famille de saltimbanques. Son père Lucien était régisseur de plateau. Sa sœur, l'aînée de la fratrie, Jacqueline Pinoteau deviendra une actrice reconnue sous son nom de scène Arlette Merry. Son jeune frère Claude Pinoteau avant de réaliser La Boum et La Boum 2, l'un des plus grands succès populaires du début des années 80, a été un assistant-réalisateur recherché par une pléiade de metteurs en scène de premier plan. La liste est impressionnante : Jean Cocteau, Gilles Grangier, Henri Verneuil, Max Ophüls, René Clair, rené Clément, Claude Lelouch, Philippe de Broca...

Le formidable «canaillou» de Jack Pinoteau

Avant de réaliser son film le plus célèbre avec Darry Cowl, Jack Pinoteau travailla lui aussi en tant qu'assistant-réalisateur. Avec son frère, ils participèrent au film le plus personnel de Jean Cocteau, Le Testament d'Orphée en 1960.

Mais c'est évidemment Le Triporteur réalisé en 1957, qui passera à la postérité. Film fait à la mesure du talent comique du «canaillou» Darry Cowl. Un succès populaire immédiat. Zozotant à merveille, l'acteur invente, au côté de la pétillante Béatrice Altariba dans le rôle de Popeline, unpersonnage culte, qui sait résoudre tous les petits soucis du quotidien par une bonne humeur et une insouciance contagieuses.

Après son petit chef d'oeuvre, jacques Pinoteau devint un spécialiste des films drolatiques au scénario aussi léger qu'une facétie de Darry Cowl. Les amateurs de «nanars» n'oublieront jamais Chéri, fais-moi peur (1958), Les Veinards (1963) ou encore Moi et les hommes de quarante ans (1965).

Source : Lefigaro.fr - Fait le 22 avril 2017 par Philippe de CinéMémorial.

SES RÉCOMPENSES :

1954 – Pour le film : LE GRAND PAVOIS - Grand Prix du Meilleur Film Français - Grand Référendum de Vichy, France.