RAOUL COUTARD

Vue 459 fois

Profession:
Directeur de la Photographie et Réalisateur français.

Date et lieu de naissance:
16-09-1924, à Paris, France.

Date et lieu du décès:
08-11-2016, à Labenne, Landes, France.

Cause du décès:
Des suites d'une longue maladie à l'âge de 92 ans.

Nom de naissance:
Raoul Firmin Pascal Coutard.

État civil:
?

Taille:
?

Commentaires: 0

Anecdotes


Raoul Coutard interrompt ses études d'ingénieur chimiste pour partir en Indochine pour un premier séjour en 1946-47 dans l'infanterie coloniale où, comme sergent il commande une section dans le nord Laos ; il devient ensuite reporter photographe.

Il couvre notamment la guerre d'Indochine pour Radar, Life et Paris Match. Il y fait la rencontre de Pierre Schoendoerffer, qui sera déterminante.

Après des débuts d'opérateur avec quelques plans dans le film collectif d'images d'explorateurs À chacun son paradis (1956) de Luciano Emmer et Robert Enrico, il entame une longue collaboration avec Pierre Schoendoerffer, pour lequel il photographie en particulier La 317e Section (1964) et le Crabe-tambour (1977).

Son travail remarqué sur À bout de souffle (1960) de Jean-Luc Godard fait de lui le chef opérateur le plus en vue de la Nouvelle Vague. Tout comme Schoendoerffer, Godard lui restera longtemps fidèle, lui confiant la prise de vues de certains de ses meilleurs films comme Vivre sa vie (1962), Le Mépris (1963), Alphaville (1965) et Pierrot le fou (1965). Après avoir pris leurs distances au moment des événements de Mai 68, les deux hommes se retrouvent pour Passion (1982).

Coutard collabore entre-temps avec François Truffaut à des films aussi remarquables que Jules et Jim (1962) et La mariée était en noir (1967), et signe l’image de Lola (1960) de Jacques Demy, de Chronique d'un été (1960) de Jean Rouch et Edgar Morin, de Tire-au-flanc 62 (1962) de Claude de Givray, de La Poupée (1962) de Jacques Baratier et de Vacances portugaises de Pierre Kast (1962).

Il signe encore la photo de Z (1969) l'Aveu (1970) de Konstantinos Costa-Gavras, la Diagonale du fou (1984) de Richard Dembo. Son utilisation de la lumière naturelle, le jeu marqué des contrastes en noir et blanc comme en couleurs et la mobilité de sa caméra ont véritablement révolutionné la photographie de cinéma.

Comme metteur en scène, Raoul Coutard a réalisé Hoa-Binh (1970), une évocation d’un épisode de la guerre d'Indochine, La Légion saute sur Kolwezi (1979), sur l'opération militaire de 1978 au Zaïre, et S.A.S. à San Salvador (1982).

Raoul Coutard et Pierre Schoendoerffer devenu des bons amis, avait fait un pacte, le premier qui rentre au cinéma entraînent l'autre.

Source : Wiki


photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie


 

Raoul Coutard, chef opérateur de la Nouvelle Vague, quitte le cadre

Directeur de la photo attitré de Godard et de trois des plus beaux films de Truffaut dans les années soixante, le vétéran de la guerre d'Indochine avait 92 ans.

Une gueule carrée, une taille de colosse. Raoul Coutard, qui vient de s'éteindre à 92 ans, tranchait par rapport aux physiques de la Nouvelle Vague. Et pourtant, c'est bien lui qui en fut le chef opérateur le plus emblématique. Sans Coutard, le noir et blanc de Godard et de Truffaut n'aurait pas eu la force qu'on lui connaît. Un noir et blanc granuleux, un peu charbonneux et blême, anti-artificiel au possible. L'image léchée, très peu pour lui. Si les auteurs de la Nouvelle Vague l'appréciaient tant, c'est que cet artisan talentueux cherchait une certaine vérité de la lumière naturelle, sans chichis. Il bossait vite, bien, caméra à l'épaule s'il le fallait. Il s'adaptait aux situations difficiles, c'était le chef op' tout-terrain, qui filmait comme on livre une bataille.

La guerre justement, il l'a vécue directement, en tant que soldat en Indochine. Là-bas, au nord du Laos précisément, il commande une section, comme sergent. Puis il devient photoreporter, en couvrant le conflit. C'est ainsi qu'il fait la connaissance de celui avec lequel la collaboration sera sans faille : Pierre Schoendoerffer. Ensemble, ils font La 317e Section (1965), film implacable et funèbre autour d'un baroud d'honneur en Indochine, dégraissé de tout superflu, tourné dans des conditions quasi militaires. La guerre encore, c'est ce qui obsédait ce directeur de la photo très baroudeur, auquel on doit aussi trois films virils comme réalisateur, dont les titres (La légion saute sur Kolwezi, S.A.S. à San Salvador...) ne trompent pas sur la marchandise.


Jean Seberg sur le tournage de À BOUT DE SOUFFLE.

Une quinzaine de films avec Godard

Mais c'est surtout avec Jean-Luc Godard qu'il se fait un nom, d'abord avec A bout de souffle (1960), symbole tumultueux de grand renouveau dans le cinéma français. Sa complicité avec l'agitateur aux lunettes noires est exceptionnelle : dans les années 60, ils font pas moins de quatorze films ensemble ! Un sacré tir groupé qui compte au moins deux chefs-d'œuvre, Le Mépris (1963) et Pierrot le fou (1965) et d'autres titres, loin d'être anodins : Une femme est une femme, Vivre sa vie, Bande à part... Coutard parfait aussi l'image de trois grands Truffaut, Tirez sur le pianiste, Jules et Jim et La Peau douce. A noter aussi, à son palmarès : Z de Costa-Gavras et, ultérieurement, L'Emmerdeur de Molinaro, Max mon amour d'Oshima...

A la fin des années 60, il s'éloigne un peu de Godard. Il faut dire aussi que Mai 68 est passé par là et que Coutard et le gauchisme ne font pas forcément bon ménage. D'ailleurs, la paire qu'il a formée avec le cinéaste du Mépris était aussi improbable que celle de Jean Cau avec Sartre. Politiquement, ils n'étaient pas sur la même longueur d'ondes, mais leur vision du cinéma dépassait leurs divergences idéologiques. Les deux hommes se retrouveront deux fois encore, pour Passion et Prénom Carmen.


Jean-Paul Belmondo et Jean Seberg sur le tournage de À BOUT DE SOUFFLE.

Maître du noir et blanc… et de la couleur

Dans les années 90, Raoul Coutard refuse le confort de la retraite et montre qu'il est toujours le seigneur du noir et blanc à travers deux films de Philippe Garrel, dont le splendide Sauvage innocence. La couleur, il savait faire aussi. Regardez les éclaboussures rouge sang de Pierrot le fou, regardez aussi les bleus, les jaunes du Mépris. Au générique de ce film mythique, on le voit d'ailleurs, derrière la caméra, en train d'orchestrer un mouvement d'appareil des plus fluides. Coutard, hélas, ne tournera plus.

Source : Telerama.fr. - Fait le 10 novembre 2016 par Philippe de CinéMémorial.


 

Filmographie


 

74 LONGS MÉTRAGES COMME DIRECTEUR DE LA PHOTOGRAPHIE
_________________________________

 

 

2001 - SAUVAGE INNOCENCE
Réal : Philippe Garrel

 

1995 - COEUR FANTÔME .LE

 

1995 - FAUT PAS RIRE DU BONHEUR
Réal : Guillaume Nicloux

 

1994 - GÉOGRAPHE MANUEL .LE
Réal : Michel Sumpf

 

1993 - NAISSANCE DE L'AMOUR .LA

 

1992 - VIE CREVÉE .LA
Réal : Guillaume Nicloux

 

1991 - SOMETHING'S WRONG WITH YOU
Réal : Roger Walter

 

1990 - IL GÈLE EN ENFER

 

1990 - FEMME FARDÉE .LA
Réal : José Pinheiro

 

1990 - ENFANTS VOLANTS .LES
Réal : Guillaume Nicloux

 

1989 - DOCTEUR NORMAN BETHUNE

 

1988 - PEAUX DE VACHES
Réal : Patricia Mazuy

 

1988 - NE RÉVEILLEZ PAS UN FLIC QUI DORT

 

1988 - BRENNENDE BETTEN
Réal : Pia Frankenberg

 

1988 - BLANC DE CHINE
Réal : Denys Granier-Deferre

 

1986 - MAX MON AMOUR
Réal : Nagisa Oshima

 

1986 - FUEGOS :
Réal : Alfredo Arias

 

1984 - GARCE .LA

 

1983 - PRÉNOM CARMEN

 

1983 - JOUR OU L’AUTRE .UN
Réal : Olivier Nolin

 

1983 - DIAGONALE DU FOU .LA

 

1982 - PASSION
Réal : Jean-Luc Godard

 

1977 - CRABE TAMBOUR .LE

 

1974 - COMME UN POT DE FRAISES

 

1973 - EMMERDEUR .L'

 

1972 - TRÈFLE À CINQ FEUILLES .LE

 

1972 - JERUSALEM FILE .THE
Réal : John Flynn

 

1972 - GANG DES OTAGES .LE

 

1972 - BARAKA À BEYROUTH

 

1971 - AVEUX LES PLUS DOUX .LES

 

1970 - ÊTES-VOUS FIANCÉE À UN MARIN GREC OU À UN PILOTE DE LIGNE ?

 

1970 - LIBERTÉ EN CROUPE .LA

 

1970 - EXPLOSION .L'

 

1969 - AVEU .L'

 

1968 - Z

 

1968 - ÉTOILE DU SUD .L'

 

1967 - WEEK-END

 

1967 - MARIÉE ÉTAIT EN NOIR .LA

 

1967 - HORIZON .L'

 

1967 - CHINOISE .LA

 

1966 - MARIN DE GIBRALTAR .LE

 

1966 - MADE IN USA

 

1966 - ESPION .L'

 

1966 - DEUX OU TROIS CHOSES QUE JE SAIS D'ELLE

 

1965 - SCRUGGS
Réal : David Hart

 

1965 - PIERROT LE FOU

 

1965 - MONSIEUR DE COMPAGNIE .UN

 

1965 - JE VOUS SALUE MAFIA

 

1965 - ALPHAVILLE

 

1964 - 317ÈME SECTION .LA

 

1964 - PLUS BELLES ESCROQUERIES DU MONDE .LES

 

1964 - PEAU DOUCE .LA

 

1964 - FEMME MARIÉE .UNE

 

1964 - BANDE À PART

 

1963 - VACANCES PORTUGAISES

 

1963 - PETIT SOLDAT .LE

 

1963 - MÉPRIS .LE

 

1963 - CARABINIERS .LES

 

1963 - BAISERS .LES

 

1962 - VIVRE SA VIE : FILM EN DOUZE TABLEAUX

 

1962 - JULES ET JIM

 

1962 - ET SATAN CONDUIT LE BAL

 

1962 - AMOUR À VINGT ANS .L'

 

1961 - TIRE AU FLANC

 

1961 - POUPÉE .LA

 

1961 - FEMME EST UNE FEMME .UNE

 

1961 - CHRONIQUE D'UN ÉTÉ
Réal : Jean Rouch et Edgar Morin

 

1960 - À BOUT DE SOUFFLE

 

1960 - TIREZ SUR LE PIANISTE

 

1960 - LOLA

 

1960 - GRANDES PERSONNES .LES

 

1959 - PÊCHEUR D'ISLANDE
Réal : Pierre Schoendoerffer

 

1958 - RAMUNTCHO

 

1958 - PASSE DU DIABLE .LA
Réal : Pierre Schoendoerffer et Jacques Dupont

 

_______________________FIN_____________________

 


 

commentaires (0)