ANDRZEJ WAJDA

Vue 407 fois

Profession:
Réalisateur, scénariste et producteur polonais.

Date et lieu de naissance:
06-03-1926, à Suwalki, Pologne.

Date et lieu du décès:
09-10-2016, à Varsovie, Pologne.

Cause du décès:
D'une insuffisance pulmonaire à l'âge de 90 ans.

Nom de naissance:
Andrzej Witold Wajda.

État civil:
Marié en 1949 avec : GABRIELA OBREMBA - Divorcé en 1959.

Marié le 19 décembre 1959 avec : ZOFIA ZUCHOWSKA
Divorcé le 14 mars 1967.

Marié le 13 mai 1967 avec l'actrice : BEATA TYSZKIEWICZ
Divorcé le 29 octobre 1969. Ils eurent une fille : l'actrice "Karolina Wajda" née le 29 mars 1967.

Marié en janvier 1974 avec l'actrice : KRYSTYNA ZACHWATOWICZ
Jusqu'au décès d'Andrzej en 2016.

Taille:
?

Commentaires: 0

Anecdotes


En 2000 au 72e cérémonie des Oscars, Wajda recevait de Jane Fonda l'Oscar d'honneur.

Fils d'une institutrice et d'un officier tué en 1940 lors du massacre de Katyn (qui fut orchestré par les Soviétiques et camouflé en crime de guerre allemand).

Après la disparition d'Andrzej Zulawski en février, le cinéma polonais a perdu une autre de ses figures mythiques. Le célèbre metteur en scène polonais Andrzej Wajda est mort dimanche soir à Varsovie à l'âge de 90 ans, ont annoncé ses proches et plusieurs médias nationaux.

Décédé d'une insuffisance pulmonaire, il était hospitalisé depuis plusieurs jours et se trouvait dans un coma pharmacologique, selon un proche de la famille. "Nous espérions qu'il en sortirait", a dit le scénariste et metteur en scène Jacek Bromski sur la chaîne privée TVN24.

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Andrzej Wajda, la conscience morale des Polonais

Andrzej Wajda lors de la sortie de « L’Homme du peuple » consacré à Lech Walesa.

Pour ses compatriotes, Andrzej Wajda, mort le 9 octobre à 90 ans, était la mémoire vivante de l’histoire de la Pologne, de ses combats, de ses tragédies et de ses victoires. Des combats qu’il avait vécus dans sa chair, comme le massacre de Katyn, dans lequel son père, officier, avait été tué en 1940, aux côtés de plusieurs milliers d’autres officiers et intellectuels polonais exécutés par le NKVD, la police politique soviétique, pour décapiter l’élite de la Pologne. Wajda en avait tiré un film qui, au-delà du massacre lui-même, racontait le mensonge entretenu pendant des décennies par le régime communiste et la quête de vérité des Polonais.

Engagé dans la résistance contre l’occupant nazi à 16 ans – un thème qui a inspiré Cendres et diamant (1958) –, il avait aussi, bien plus tard, personnellement accompagné le combat de Solidarnosc pour la démocratie et la liberté, auquel il a consacré une trilogie, L’Homme de marbre (1977), L’Homme de fer (1981) et, il y a trois ans, L’Homme du peuple, centré sur le personnage de Lech Walesa. Wajda avait accepté de se présenter sur les listes de Solidarnosc aux premières élections semi-libres de 1989 et activement participé à la campagne. Elu sénateur, il retourna à son art dès que d’autres purent prendre la relève, mais il est resté, jusqu’au dernier jour, profondément attaché aux idéaux défendus par ses amis Bronislaw Geremek et Tadeusz Mazowiecki, aujourd’hui disparus, et Adam Michnik, qu’il voyait souvent.


Wajda sur le tournage : Ils aimaient la vie (1957).

Désaccord avec la nouvelle équipe au pouvoir

Avec sa femme, l’actrice Krystyna Zachwatowicz, fille d’un grand architecte polonais qui avait supervisé la reconstruction de la vieille ville et du château royal de Varsovie, rasés par les Allemands, ils ne cachaient pas, depuis un an, leur désaccord avec la nouvelle équipe au pouvoir, ses positions ultraconservatrices et sa reprise en main des institutions culturelles. Au début de l’année, recevant un prestigieux prix artistique, le prix Gieysztor, pour l’ensemble de son œuvre, au cours d’une cérémonie au château royal, Andrzej Wajda s’était lancé devant le Tout-Varsovie dans une tirade très critique de la politique du nouveau gouvernement en matière d’éducation et de culture.

Affaibli physiquement ces derniers mois, Andrzej Wajda se déplaçait cependant aussi souvent qu’il le pouvait, sur un fauteuil roulant s’il le fallait, pour assister à une conférence de l’historien Timothy Snyder au journal d’Adam Michnik, Gazeta Wyborcza, retrouver ses amis, participer à un événement culturel, ou terminer un film, tout en parlant du projet du prochain. Immensément respecté par les Polonais, à 90 ans, Andrzej Wajda n’était plus seulement leur conscience historique. Il était devenu leur conscience morale.

Source : Sylvie Kauffmann journaliste au Monde - Fait le 11 octobre 2016 par Philippe de CinéMémorial.


SES RÉCOMPENSES :

Filmographie


Andrzej Wajda tournait : Tout est à vendre (1969)

 

36 FILMS EN TANT QUE RÉALISATEUR
_________________________________

 

 

2013 - HOMME DU PEUPLE .L'
Titre Orig. : WALESA. CZLOWIEK Z NADZIEI
Autre titre : WALESA. L'HOMME D'ESPOIR

 

2009 - TATARAK
SWEET RUSH

 

2007 - KATYN

 

2002 - VENGEANCE .LA
ZEMSTA

 

1999 - QUAND NAPOLÉON TRAVERSAIT LE NIÉMEN
PAN TADEUSZ

 

1996 - MADEMOISELLE PERSONNE
PANNA NIKT

 

1995 - SEMAINE SAINTE .LA
WIELKI TYDZIEN

 

1994 - NASTASJA

 

1993 - ANNEAU DE CRIN .L'
PIERSCIONEK Z ORLEM W KORONIE

 

1990 - KORCZAK

 

1987 - POSSÉDÉS .LES

 

1986 - CHRONIQUE DES ÉVÉNEMENTS AMOUREUX
KRONIKA WYPADKÓW MILOSNYCH

 

1982 - DANTON

 

1983 - AMOUR EN ALLEMAGNE .UN
EINE LIEBE IN DEUTSCHLAND

 

1981 - HOMME DE FER .L'
CZLOWIEK Z ZELAZA

 

1980 - CHEF D'ORCHESTRE .LE
DYRYGENT

 

1979 - DEMOISELLES DE WILKO .LES
PANNY Z WILKA

 

1978 - SANS ANESTHÉSIE
BEZ ZNIECZULENIA

 

1977 - HOMME DE MARBRE .L'
CZLOWIEK Z MARMURU

 

1976 - SMUGA CIENIA

 

1974 - TERRE DE LA GRANDE PROMESSE .LA
ZIEMIA OBIECANA

 

1973 - NOCES .LES
WESELE

 

1970 - PAYSAGE APRÈS LA BATAILLE
KRAJOBRAZ PO BITWIE

 

1970 - BOIS DE BOULEAUX .LE
BRZEZINA

 

1969 - TOUT EST À VENDRE
WSZYSTKO NA SPRZEDAZ

 

1969 - CHASSE AUX MOUCHES .LA
POLOWANIE NA MUCHY

 

1968 - CROISADE MAUDITE .LA
GATES TO PARADISE, UK/YU

 

1965 - CENDRES
POPIOLY

 

1962 - AMOUR À VINGT ANS .L'
SEGMENT VARSOVIE

 

1961 - SAMSON

 

1961 - LADY MACBETH SIBÉRIENNE
SIBIRSKA LEDI MAGBET

 

1960 - INNOCENTS CHARMEURS .LES

 

1959 - LOTNA
Autre titre français - LA DERNIÈRE CHARGE

 

1958 - CENDRES ET DIAMANT
POPIÓL I DIAMENT

 

1957 - ILS AIMAIENT LA VIE
KANAL

 

1955 - FILLE A PARLÉ .UNE
OU GÉNÉRATION

 

25 FILMS EN TANT QUE SCÉNARISTE
________________________________

 

2005 - SOLIDARNOSC, SOLIDARNOSC...

 

2002 - ZEMSTA

 

2002 - LEKCJA POLSKIEGO KINA

 

1999 - QUAND NAPOLÉON TRAVERSAIT LE NIÉMEN PAN TADEUSZ

 

1995 - SEMAINE SAINTE .LA
WIELKI TYDZIEN

 

1994 - NASTASJA

 

1993 - PIERSCIONEK Z ORLEM W KORONIE

 

1987 - POSSÉDÉS .LES

 

1986 - CHRONIQUE DES ÉVÉNEMENTS AMOUREUX

 

1982 - DANTON

 

1983 - AMOUR EN ALLEMAGNE .UN
EINE LIEBE IN DEUTSCHLAND

 

1978 - ZAPROSZENIE DO WNETRZA

 

1978 - SANS ANESTHÉSIE
BEZ ZNIECZULENIA

 

1976 - SMUGA CIENIA

 

1975 - TERRE DE LA GRANDE PROMESSE .LA
ZIEMIA OBIECANA

 

1970 - PAYSAGE APRÈS LA BATAILLE
KRAJOBRAZ PO BITWIE

 

1970 - BOIS DE BOULEAUX .LE
BRZEZINA

 

1969 - TOUT EST À VENDRE
WSZYSTKO NA SPRZEDAZ

 

1961 - SAMSON

 

1959 - LOTNA

 

1958 - CENDRES ET DIAMANT
POPIÓL I DIAMENT

 

1953 - TROIS RÉCITS
TRZY OPOWIESCI

 

1952 - QUAND TU DORS
KIEDY TY SPISZ

 

1951 - CERAMIKA ILZECKA

 

1950 - MAUVAIS GARÇON .LE
ZLY CHLOPIEC,

 

3 FILMS EN TANT QUE PRODUCTEUR
_________________________________

 

1982 - INTERROGATOIRE .L'
Producteur exécutive

 

1980 - KOBIETA I KOBIETA
Producteur exécutive

 

1977 - HOMME DE MARBRE .L'
Producteur

 

_______________________FIN_____________________

 

commentaires (0)