WARREN OATES

Vue 785 fois

Profession:
Acteur américain.

Date et lieu de naissance:
05-07-1928, à Depoy, dans le Kentucky, États-Unis.

Date et lieu du décès:
03-04-1982, à Los Angeles, dans la Californie, États-Unis.

Cause du décès:
À la suite d'une crise cardiaque à l'âge de 53 ans.

Nom de naissance:
Warren Merceer Oates

État civil:
Marié le 27 juillet 1957 avec : ROBERTA (Bobbie) ELLIS.
Divorcé le 24 juillet 1959.


Marié le 22 août 1959 avec : TEDDY LOUISE FARMER
Divorcé le 07 novembre 1966. Ils eurent 3 enfants.

Marié le 21 juin 1969 avec l'actrice : VICKERY TURNER (1940–2006)
Divorcé le 16 novembre 1974.

Marié le 24 août 1977 avec : JUDY A. JONES.
Jusqu'au décès de Warren en avril 1982.

Taille:
(1m81)

Commentaires: 0

Anecdotes


Photo du film : LA HORDE SAUVAGE, autour de Warren, il y a : Ben Johnson, William Holden et Ernest Borgnine.

Son père était épicier mais a très vite changé de métier pendant la Dépression de 1929.

Très jeune, il s'engage dans les Marines; une époque qui marquera le jeune Warren et influencera son maniement d'arme si caractéristique dans ses futurs rôles.

Warren Oates était facilement reconnaissable par son physique particulier avec ses tenues mal soignées, sa moustache mal taillée, sa démarche chaloupée et sa chevelure ébouriffée.

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à WARREN OATES
Bande annonce du film : MACADAM A DEUX VOIES

Ajout de la vidéo le 01 octobre 2016 par Philippe de CinéMémorial

 

Warren Oates étudie à l'Université de Louisville, où il se prend de passion pour le théâtre, avant de s'engager dans les Marines. En 1954, il s'installe à New York pour démarrer une carrière d'acteur. Après quelques jobs à la télévision, il obtient quelques rôles secondaires dans de nombreux films comme La Chute d'un caïd ou Coups de feu dans la sierra. Très vite, il devient l'un des acteurs fétiches (et un grand ami) de Sam Peckinpah, cinéaste travaillé par l'"esprit de famille".


Warren Oates dans : CHANDLER

A cette époque, il affiche surtout sa "trogne" patibulaire dans plusieurs westerns, comme Le Retour des sept de Burt Kennedy, ou Le Reptile de Mankiewicz, mais reste abonné aux seconds rôles. C'est un autre grand ami, Monte Hellman, qui, le premier, lui offre des participations plus importantes, en particulier dans les oeuvres désormais cultes The Shooting et Macadam à deux voies.


Par la suite, il explose littéralement dans les films de jeunes réalisateurs aujourd'hui confirmés : John Milius (Dillinger), Philip Kaufman (The White Dawn) et Terrence Malick (La Balade sauvage). En 1974, Monte Hellman lui propose de tenir le haut de l'affiche de Cockfighter, film picaresque méconnu sur un éleveur de coqs de combat. Certains critiques considèrent ce rôle comme étant son meilleur avec celui qu'il tient dans Apportez-moi la tête d'Alfredo Garcia, le dernier chef-d'oeuvre de Sam Peckinpah : on y voit Oates déambuler dans un Mexique macabre avec une tête humaine dans ses bagages.


Il alterne ensuite films policiers (Tetes vides cherchent coffres pleins de William Friedkin), comédies (1941 de Steven Spielberg, Les Bleus d'Ivan Reitman) et participations à des feuilletons TV. Sa carrière se clôt brutalement en 1982, lors de la post-production de Tonnerre de feu de John Badham, lorsqu'il meurt des suites d'une crise cardiaque.


Photo du film : LA HORDE SAUVAGE

Source : Allocine.fr - Fait le 01 octobre 2016 par Philippe de CinéMémorial.

commentaires (0)