JOHN CARROLL

Vue 6265 fois

Profession:
Acteur, chanteur et réalisateur américain.

Date et lieu de naissance:
17-07-1905, à Nouvelle-Orléans, États-Unis.

Date et lieu du décès:
24-04-1979, à Hollywood, Californie, États-Unis

Cause du décès:
D'une leucémie à l'âge de 73 ans.

Nom de naissance:
Julian La Faye.

État civil:
Marié en 1935 avec l'actrice : STEFFI DUNA - divorcé en 1936.
Ils eurent une fille : Julianna Benito.

Marié en 1947 avec : LUCILLE RYMAN - Jusqu'au décès de John en 1979.

Taille:
(1m92)

Commentaires: 0

Anecdotes

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

John Carroll est né Julian La Faye le 12 juillet 1905 à la Nouvelle-Orléans dans l'État de Louisiane, aux États-Unis. Très jeune il quitte sa famille pour s'embarquer comme assistant cuisinier sur un navire pour un long voyage de trois ans dans certains pays d'Europe : la France, l’Italie, l’Allemagne en croisant la Chine et la Russie. A 19 ans après un bref retour en Amérique, il décide de retourner en Italie où il avait chanté lors de son voyage pour étudier le chant et l’opéra à Milan. Il met a profit ses chansons en voyageant à nouveau en Europe et chante dans les cafés, les théâtres puis revient en Amérique.

Il débute au cinéma en 1929 dans quelques petits rôles non crédités sous son patronyme, il joue un bandit dans le musical « Le chant d’un bandit » (1930) de Lionel Barrymore où un soldat aux cotés de Buster Keaton dans « Buster s’en va-t-en guerre » (1930) de Edward Sedgwick. Puis repart pour un tour du monde de deux ans où pour se subvenir il fait toutes sortes de petits boulots: comme pêcheur d'épaves ou encore coureur d’automobile… Après avoir bien bourlingué même à Cuba avec son ami Errol Flynn où ils ont vécu avec Fidel Castro dans la Sierra Maestra, ce playboy aventureux est rappelé à Hollywood par un producteur de la RKO. Sous le pseudonyme de John Carroll, il tient le rôle principal dans le western musical sud-américain « Le gaucho » (1935) de Thomas Atkins, en conduisant du bétail à travers la pampa, Lucio (John Carroll) rencontre la belle Inez del Campo, (Steffi Dunna) et tombe instantanément amoureux, mais cette riche jeune femme est promise à un vieil aristocrate espagnol ruiné. Le film terminé il épouse Steffi Dunna, une fille naîtra de leur union Julianna Benito, mais le couple ne résiste pas et divorce l’année suivante.

Dans les années 30/40, ce grand gaillard d’1,92m enchaîne les films de westerns, cape et épée, drames et comédies musicales où il arrive de chanter quelques ballades. Citons ; un ex-détenu dans « Douilles 25-35 » (1935) de Charles Vidor où complots d'enlèvements et meurtres s'enchaînent, avec Preston Foster et Margaret Callahan ; un pilote de l'armée des USA dans « Le pilote X3 » (1936) de Elmer Clifton, il traque le fameux pilote X un as de l'aviation qui abat des avions commerciaux ; l’élégant Zorro dans le sérial en douze épisodes de la Républic Pictures « Le retour de Zorro » (1937) de William Witney, il utilise deux pistolets et un fouet comme armes principales, à la place d’une épée ; le justicier El Gato, défenseur des Mexicains opprimés par des bandits pillards dans le western de la Monogram « La rose du Rio Grande » (1938) de William Nigh avec quelques scènes où John Carroll chante en duo avec Movita Castaneda ; il retrouve l’actrice dans « L’appel du loup » (1939) de George Waggner il campe un playboy gâté qui apprend les valeurs de la vie lorsqu'il est envoyé par son père travailler dans une communauté minière de radium au Canada . Passant d’un registre à l’autre, Herbert Wilcox le sollicite pour sa comédie musicale « Mardi Gras (1941) il pousse la chansonnette dans les bras d’Anna Neagle une artiste de cirque ; puis campe un fringant trappeur canadien qui trouve le bonheur auprès d’une chanteuse de New York (Carol Bruce) dans « Révolte au large » (1941) de Frank Lloyd. En 1942, il campe un pilote d’avion aux cotés de John Wayne dans « Les tigres Volants » un film de propagande en l'honneur de l'escadrille signé David Miller avec Anna Lee et Mae Clarke dans les rôles féminins.

Lors de l’entrée en guerre des Etats-Unis, il interrompt sa carrière et sert son pays en tant que pilote de l'armée de l'air en Afrique du Nord. Après avoir récupéré d’une blessure au dos , il reprend sa carrière d'acteur avec une série de westerns de série B de la Republic Pictures qui complètent sa filmographie.

Il est le contremaître d'un riche baron du bétail (Bill Elliott) dans « Wyoming » (1947) avec Vera Ralston, Virginie Gray et George 'Gabby' Hayes; il est excellent dans un rôle de soutien dans « La légende du Texas » (1947) de Edward Ludwig aux cotés de Bill Elliott qui dépeint un homme pacifique confronté à la corruption d'un dictateur ; et retrouve une troisième fois Bill Elliott dans « Le justicier de Los Angeles » (1948) de Joseph , Bill entreprend de venger son frère tué pour de l'or, mais se heurte à ( Estelita Rodriguez) qui protége son amant sans foi ni loi, (John Carroll) ; il est remarquable dans « La belle du Montana » de Allan Dwan , propriétaire de mines d'or, son cœur balance pour une chanteuse (Muriel Lawrence) mais aussi pour sa sœur une tenancière d'une maison de jeu, Belle Le Grand (Vera Ralston) qui vient tout juste de sortir après cinq ans de prison,

Au milieu des années 1950, sa carrière commence à s'estomper, citons un dernier rôle celui du dangereux gangster traqué depuis trois ans par Randolph Scott dans « Le vengeur agit au crépuscule » (1957) de Budd Boetticher.

Coté vie privée , John Carroll était marié en deuxième noce avec Lucille Ryman en 1947, elle était directrice de casting à la MGM, une union qui s’arrête au décès de l’acteur le 24 avril 1979 d’une leucémie.

Pour la petite histoire, en 1948, le couple héberge et soutient financièrement Marilyn Monroe pendant sa période de transition difficile où elle n’avait plus de contrat.

Bien que John Carroll n'est pas très connu dans notre hexagone il fut très apprécié de la profession et tournera sous la direction de réalisateurs spécialisés avec une prédilection aux comédies musicales, il en tourna une dizaine et autant de westerns.

Source : Gary Richardson - Fait le 26 octobre 2020 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie

 

53 LONGS MÉTRAGES
_________________________________

 

1978 - RIDE IN A PINK CAR
Réal : Robert J. Emery

 

1958 - PILLARDS DE LA PRAIRIE .LES

 

1957 - VENGEUR AGIT AU CRÉPUSCULE .LE

 

1955 - RELUCTANT BRIDE
Réal : Henry Cass

 

1955 - CE QUE CHAT VEUT
Réal : Michael Truman

 

1954 - GÉRALDINE
Réal : R.G. Springsteen

 

1953 - JOLIE BATELIÈRE .LA

 

1951 - BELLE DU MONTANA .LA
Réal : Allan Dwan

 

1950 - COEURS ENFLAMMÉS

 

1950 - HIT PARADE

 

1950 - MOUSQUETAIRE DE LA VENGEANCE .LE

 

1948 - OLD LOS ANGELES
Réal : Joseph Kane

 

1948 - NAUFRAGÉE .LA

 

1948 - ANGE EN EXIL .UN

 

1947 - SENORITA TOREADOR

 

1947 - LÉGENDE DU TEXAS
Réal : Edward Ludwig

 

1947 - HOMME QUE J'AI CHOISI .L'

 

1947 - WYOMING

 

1945 - LETTRE POUR EVIE .UNE

 

1945 - BEDSIDE MANNER
Réal : Andrew L. Stone

 

1943 - YOUNGEST PROFESSION

 

1943 - HIT PARADE OF 1943

 

1942 - TIGRES VOLANTS .LES

 

1942 - RIO RITA

 

1942 - PIERRE OF THE PLAINS
Réal : George B. Seitz

 

1941 - RÉVOLTE AU LARGE
Réal : Frank Lloyd

 

1941 - MARDI GRAS
Réal : Herbert Wilcox

 

1941 - DIVORCE EN MUSIQUE

 

1940 - SUZANNE ET SES IDÉES

 

1940 - PHANTOM RAIDERS

 

1940 - HIRED WIFE

 

1940 - CONGO MAISIE
Réal : Henry Potter

 

1940 - CHERCHEURS D'OR

 

1939 - WOLF CALL
Réal : George Waggner

 

1939 - SEULS LES ANGES ONT DES AILES

 

1938 - ROSE OF THE RIO GRANDE
Réal : William Nigh

 

1938 - I AM A CRIMINAL
Réal : William Nigh

 

1937 - RETOUR DE ZORRO .LE

 

1937 - DEATH IN THE AIR
Réal : Elmer Clifton

 

1936 - WE WHO ARE ABOUT TO DIE
Réal : Christy Cabanne

 

1936 - MURDER ON A BRIDLE PATH
Réal : Edward Killy

 

1936 - HI, GAUCHO
Réal : Thomas Atkins

 

1936 - DOIGT QUI ACCUSE .LE

 

1936 - MUSS'EM UP

 

1934 - CASINO DE PARIS
Réal : Archie Mayo

 

1930 - ROBERT LE PIRATE

 

1930 - POUR DÉCROCHER LA LUNE

 

1930 - MONTE CARLO

 

1930 - CHANT DU BANDIT .LE

 

1930 - BUSTER S'EN VA-T'EN GUERRE

 

1929 - MARIANNE II
Réal : Robert Z. Leonard

 

1929 - MARIANNE I
Réal : Robert Z. Leonard

 

1929 - DEVIL MAY CARE
Réal : Sidney Franklin

 

1929 - COEURS EN EXIL
Réal : Michael Curtiz

 

6 COURTS MÉTRAGES
____________________________________________

 

1954 - SCREEN SNAPSHOTS : Memories in uniform

 

1947 - HOLLYWOOD WONDERLAND

 

1943 - SCREEN SNAPSHOTS SERIES 23, NO. 1 : Hollywood in uniform

 

1942 - SOARING STARS

 

1942 - CAVALCADE OF THE ACADEMY AWARDS

 

1938 - SWINGTIME IN THE MOVIES

 

4 DOCUMENTAIRES
____________________________________________

 

1964 - GRANDE PARADE DU RIRE .LA

 

1954 - SCREEN SNAPSHOTS : Memories in Uniform

 

1943 - SCREEN SNAPSHOTS SERIES 23, NO. 1 : Hollywood in Uniform

 

1940 - CAVALCADE OF THE ACADEMY AWARDS

 

_______________________FIN_____________________

commentaires (0)